Actua­li­tés

Stop Décharges Sau­vages, une appli citoyenne, mise sur une cou­ver­ture nationale

par | 6 jan­vier 2021 | Car­rières-sous-Poissy, Ver­nouillet

Dès 2018, l’i­dée de l’ap­pli­ca­tion Stop Décharges Sau­vages avait été lan­cée par Alban Ber­nard dans le cadre de sa démarche citoyenne (DR)

Les inci­vi­li­tés sont nom­breuses dans les com­munes du nord des Yvelines, notam­ment à Car­rières-sous-Poissy et à Ver­nouillet. Depuis 2018, Alban Ber­nard, a œuvré pour chan­ger la donne ; avec l’ap­pli Stop Décharges Sau­vages, déve­lop­pée entre 2018 et 2019, M. Ber­nard a avan­cé dans sa recherche de par­te­naires, publics et pri­vés, afin de mettre en place une veille numé­rique pour que les décharges sau­vages soient repé­rées, net­toyées et trai­tées… en atten­dant une bri­gade sur le terrain.

Les per­son­na­li­tés qui défendent une cause doivent être tenaces afin de faire pro­gres­ser leurs idées. Alban Ber­nard, car­riè­rois et lan­ceur d’a­lertes, a mili­té pour le trai­te­ment et la fin de la décharge gigan­tesque dite « La mer des déchets » située dans la plaine de Car­rières-sous-Poissy. Le 15 sep­tembre 2018, il avait orga­ni­sé le World Clea­nup Day de Car­rières-sous-Poissy. Ce fut une grande réus­site avec plus de 70 per­sonnes pré­sentes et presque 3400 kg de déchets ramas­sés dans la bonne humeur. Inves­ti dans la pro­blé­ma­tique des décharges sau­vages, il a réa­li­sé plu­sieurs sen­si­bi­li­sa­tions aux déchets sau­vages dans des écoles et il avait rejoint l’association « Les mar­cheurs cueilleurs », fin 2018, pour régu­liè­re­ment don­ner de son temps afin de ramas­ser des déchets dans la nature. Il avait par­ti­ci­pé, l’é­té 2019, au pre­mier fes­ti­val alter­na­tif à l’Hau­til où il avait offi­cia­li­sé la nais­sance de son asso­cia­tion Stop Décharges Sauvages.

Depuis ce com­bat, M. Ber­nard est deve­nu un mili­tant pour la cause éco­lo­gique sans être un poli­tique. Il a éga­le­ment réus­si à déve­lop­per dans le cadre de sa démarche asso­cia­tive un outil numé­rique qui per­met de lan­cer des alertes de l’ap­pa­ri­tion des dépôts ou décharges sau­vages qui enva­hissent la plaine de Car­rières et, depuis peu, la plaine agri­cole de Vernouillet.

Pas­cal Col­la­do, maire de Ver­nouillet a amor­cé, en jan­vier, un par­te­na­riat avec l’as­so­cia­tion qui a conçu et déve­lop­pé cette appli­ca­tion Stop Décharges Sau­vages, qui est déjà dis­po­nible pour iPhone et iPad et qui per­met d’af­fi­cher la carte de France des décharges sau­vages et de trans­mettre les signa­le­ments aux auto­ri­tés pour les faire net­toyer. La ville de Ver­nouillet est, hélas, un labo­ra­toire de ce pro­blème majeur de nos pay­sages quo­ti­diens. Pour com­battre ce fléau, ce par­te­na­riat entre la Ville et l’as­so­cia­tion d’Al­ban Ber­nard pro­po­se­ra, à terme, un module spé­ci­fique per­met­tant d’en­voyer des pho­tos aux ser­vices concer­nés par la lutte contre les dépôts et décharges sau­vages. Alban Ber­nard fera une vali­da­tion avant toute inter­ven­tion des ser­vices concer­nés. Tou­jours d’ac­tua­li­té, son mes­sage de lan­ce­ment en 2018 reste le même : « Je suis convain­cu qu’ensemble nous pou­vons agir effi­ca­ce­ment et que l’action est à la por­tée de tous. C’est pour­quoi j’ai réa­li­sé l’application Stop Décharges Sau­vages qui per­met de trans­mettre un signa­le­ment. Ain­si il sera plus facile de les por­ter à la connais­sance des auto­ri­tés com­pé­tentes et de deman­der le ramas­sage. »

En outre, les auto­ri­tés com­pé­tentes envi­sa­ge­raient la créa­tion d’une bri­gade « verte » qui patrouille­rait dans une dizaine de com­munes tou­chées par ces inci­vi­li­tés. Cer­tains ont évo­qué des villes telles que Verneuil-sur-Seine, Ver­nouillet, Médan, Villennes-sur-Seine et Orge­val. En atten­dant une vraie coopé­ra­tion entre les com­munes de la rive droite de la Seine, voire des com­munes de la Com­mu­nau­té urbaine Grand Paris Seine & Oise, l’ap­pli Stop Décharges Sau­vages est au centre d’un repor­tage sur TF1 (dif­fu­sé le 6 jan­vier 2021).

Pour en savoir plus :

Page FB d’Al­ban Bernard.

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://​fr​.tipeee​.com/​l​e​s​-​2​-​r​i​v​e​s​-​y​v​e​l​i​nes

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This