Actua­li­tés

Villennes : une vic­toire très ser­rée pour Jean-Pierre Laigneau

par | 30 juin 2020 | Poli­tique, Villennes/​Médan

La liste Bien Vivre à Villennes Autre­ment a gagné les élec­tions muni­ci­pales à Villennes-sur-Seine. (DR)

Le soir du 28 juin res­te­ra dans les annales de Villennes-sur-Seine : deux voix ont sépa­ré Jean-Pierre Laigneau de Pierre-Fran­çois Degand, res­pec­ti­ve­ment 926 pour le pre­mier et 924 pour le deuxième. Loin der­rière, Oli­vier Har­douin avec 465 voix n’a pas réus­si sa « remon­ta­da ».

Les élec­tions sont tou­jours spé­ciales pour les pro­ta­go­nistes, mais celle du 28 juin res­te­ra gra­vée non seule­ment chez les trois têtes de liste, mais elle fera l’ob­jet de dis­cus­sions inter­mi­nables pour savoir pour­quoi et com­ment elles sont arri­vées à ce résul­tat. La liste Bien Vivre à Villennes Autre­ment, résul­tant d’une fusion, a rem­por­té la mise au finish par deux voix avec un taux de par­ti­ci­pa­tion de 53 %, très supé­rieur à la moyenne dépar­te­men­tale, 37,8 %.

Après l’annonce des résul­tats, Jean-Pierre Laigneau a tenu à remer­cier les Vil­len­nois pré­sents pour la confiance accor­dée. Il sera « le maire de tous les Vil­len­nois » selon les pro­pos de son allo­cu­tion dans une vidéo publiée, le soir du 28 juin, sur You­tube. Il a fait part « du pri­vi­lège d’appartenir à une équipe riche de sa diver­si­té et de ses com­pé­tences qui a tra­vaillé avec convic­tion et sin­cé­ri­té pour pré­sen­ter aux Vil­len­nois un pro­jet réa­liste, sin­cère et res­pec­tueux de tous ». Cepen­dant, il faut noter que le report des voix des deux listes fusion­nées a été très loin de la somme mathé­ma­tique et la liste Ave­nir Villennes de Pierre-Fran­çois Degand (1) a pro­gres­sé de huit points.

Par­mi les prio­ri­tés de la nou­velle équipe muni­ci­pale, on peut citer :

  • L’installation d’une gou­ver­nance par­ti­ci­pa­tive (per­met­tant notam­ment aux asso­cia­tifs et citoyens de par­ti­ci­per aux com­mis­sions muni­ci­pales ;
  • La réa­li­sa­tion d’un plan de mobi­li­tés sur l’ensemble de la com­mune ;
  • L’installation de méde­cins géné­ra­listes (en atten­dant l’ouverture de la future mai­son médi­cale) ;
  • La mise en place d’une poli­tique de tran­si­tion éco­lo­gique et éner­gé­tique ;
  • La mise en place d’un Site Patri­mo­nial Remar­quable (SPR) ;
  • Le lan­ce­ment de la réno­va­tion du châ­teau d’Acqueville (en vue d’en faire un tiers lieu ouvert à tous) ;
  • L’accompagnement à l’installation d’un col­lège.

Dans un com­mu­ni­qué du 30 juin, Pierre Bédier s’est appro­prié la vic­toire de M. Laigneau : « La relève est assu­rée dans les villes où se posaient des ques­tions de suc­ces­sions, avec notam­ment Véro­nique Matillon à Ram­bouillet, Jean-Pierre Laigneau à Villennes-sur-Seine ou Philippe Gui­guen aux Clayes-sous-Bois ». Cette décla­ra­tion étonne de nom­breux élec­teurs vil­len­nois aux­quels Jean-Pierre Laigneau et Oli­vier Daes­ch­ner avaient affir­mé qu’ils pré­sen­taient leur liste sans éti­quette poli­tique !

Est-ce déjà « autre­ment », autre­ment que pen­dant la cam­pagne pour le deuxième tour des élec­tions ? J.-P. Laigneau sera élu maire grâce à une par­tie des voix recueillies par O. Daes­ch­ner au pre­mier tour. Alors que les deux can­di­dats étaient côte à côte sur les pho­tos des affiches et de tous les docu­ments de la liste Bien Vivre à Villennes Autre­ment, seul le pre­mier, tête de liste, s’est expri­mé après l’an­nonce des résul­tats ; son « ami » écou­tait ses pro­pos par­mi les per­sonnes pré­sentes, dont une grande par­tie des membres de leur liste. 

Le pre­mier conseil muni­ci­pal de la nou­velle man­da­ture s’est réuni le same­di 4 juillet 2020. Le maire et ses adjoints ont été dési­gnés. Comme ils s’y sont enga­gés au cours de la cam­pagne, les nou­veaux élus signe­ront la « Charte de l’élu local ».

Pierre-Fran­çois Degand pose un recours

« Je pense que, pour que vivre la démo­cra­tie dans notre beau vil­lage de Villennes-sur-Seine, nous nous devons de deman­der à la jus­tice d’exa­mi­ner les dys­fonc­tion­ne­ments de ce scru­tin (NDRL 28 juin 2020) et de se pro­non­cer sur sa sin­cé­ri­té », a décla­ré M. Pierre-Fran­çois Degand dans sa page Face­book, le 3 juillet. En effet, dix bul­le­tins en sa faveur ont été annu­lés car ils n’é­taient pas régle­men­taires alors tous les élec­teurs n’a­vaient pas reçu le bul­le­tin de cette liste avec les deux autres.

Dans des tracts, il a éga­le­ment com­mu­ni­qué que le recours a été dépo­sé le 2 juillet 2020 au Tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Versailles. En atten­dant le che­mi­ne­ment de ce recours, l’é­quipe de M. Laigneau a devant lui envi­ron six mois de ges­tion muni­ci­pale.

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This