Actualités

Eddie Aït, haut la main !

par | 8 juil­let 2020 | Car­rières-sous-Pois­sy, Poli­tique

Le revenant, Eddie Aït, a été élu maire de Car­rières-sous-Pois­sy le 3 juillet.(DR)

La tra­ver­sée du désert a été longue : six ans ; Eddie Aït est rede­venu maire de Car­rières-sous-Pois­sy d’une manière magis­trale. C’est un sans faute car il se paie le luxe de réduire l’im­po­si­tion locale et les indem­nités des élus !

Le ver­dict est tombé le soir du 28 juin : par plus de 500 voix, Eddie Aït et son équipe Agir pour Car­rières ont large­ment dom­iné le scrutin dans tous les bureaux de vote, sauf dans celui de l’hô­tel de ville.

Eddie Aït a été félic­ité par tous ses électeurs, le soir de la vic­toire. (J2R)

Juste­ment à l’hô­tel de ville, le 28 juin, plus de 200 per­son­nes ont scan­dé “Eddie, Eddie…” afin de féliciter le vain­queur qui n’arrêtait pas de saluer ses supporteurs/électeurs. Tout le monde demandait un self­ie avec Eddie. Par la suite, nos con­frères du Cour­ri­er des Yve­lines et la rédac­tion du J2R ont inter­rogé M. Aït sur son état d’e­sprit après la vic­toire :  “Je suis con­scient de la respon­s­abil­ité qui est la mienne après quelques années de dif­fi­cultés poli­tiques, admin­is­tra­tives et budgé­taires et la con­cil­i­a­tion est de mise. Cette ville en a besoin… Le pro­jet que j’ai pro­posé a été choisi large­ment par les Car­riérois. C’est un pro­jet écol­o­giste. Je suis fier d’être le pre­mier maire écol­o­giste de Car­rières-sous-Pois­sy. C’est l’é­colo­gie au cœur de notre man­dat munic­i­pal. Plus de 500 voix d’a­vance représente une très lourde respon­s­abil­ité. C’est un impératif d’hu­mil­ité et de la co-con­struc­tion avec les habi­tants. Cette ville va se con­cili­er avec elle-même et je serai le maire de tous les Car­riérois.

Quant à l’équipe sor­tant, elle s’est lamen­tée en attribuant la défaite à la pra­tique d’une poli­tique “hors sol” car elle n’a pas fait un tra­vail de ter­rain et qu’elle avait une com­mu­ni­ca­tion “cat­a­strophique”.  Il faut y ajouter la divi­sion de son camp, suite à la défec­tion de Mme Khadi­ja Gam­raoui. L’an­cien maire, Christophe Del­rieu, est dans le déni : “Nous auri­ons obtenu une majorité con­fort­able de 52 %” (cité dans Le Cour­ri­er des Yve­lines du 1er juil­let 2020, page 43). La poli­tique ne se résume pas à l’arith­mé­tique. Quant aux nou­veaux élus minori­taires, ils atten­dent des actes et “l’on ver­ra sur son posi­tion­nement dans les dossiers tel la Mari­na Saint-Louis et le Pont d’Achères, sans oubli­er le béton­nage dans le périmètre de la Cen­tral­ité”.

Le ven­dre­di 3 juil­let, la séance du con­seil munic­i­pal d’in­stal­la­tion du maire, des adjoints et des con­seillers délégués a per­mis à Eddie Aït de pass­er aux actes : les con­seillers munic­i­paux ont décidé de réduire de 2 % la taxe fon­cière et celle du bâti. En out­re, M. Aït a réduit les indem­nités de tous les neuf adjoints (- 5 %)et de lui-même (- 20 %).

Résul­tats 

▶️ Eddie AÏT : 47,17 % soit 1 910 votes
AGIR POUR CARRIÈRES AVEC EDDIE AÏT
Sièges attribués : 25

▶️ Christophe DELRIEU : 34,37 % soit 1 392 votes
SO CARRIÈRES
Sièges attribués : 5

▶️ Khadi­ja GAMRAOUI : 18,44 % soit 747 votes
RÉUNIS POUR CARRIÈRES
Sièges attribués : 3

Taux d’ab­sten­tion : 55,51 %

Par­tic­i­pa­tion :
Inscrits : 9 380
Absten­tions : 5 207 — 55,51 %

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cliquez)

Municipales 2020