Actualités

Dépôt sauvage aux Mureaux : manque de civisme ou autre raison ?

par | 7 juillet 2021 | Envi­ron­ne­ment, Les Mureaux

Dépôt sau­vage dans la rue Sten­dhal aux Mureaux : pour quelle rai­son ? (Pho­to P) 

Depuis le der­nier ramas­sage des encom­brants dans le quar­tier de Grand Ouest aux Mureaux, un dépôt sau­vage de déchets ména­gers a vu le jour. La muni­ci­pa­li­té a réagi en entou­rant le site et en menant son enquête pour iden­ti­fier les per­sonnes res­pon­sables, mais cela ne les empêche pas de conti­nuer. Y a‑t-il un pro­blème dans la col­lecte des déchets ou un manque de civisme ?

Dans le quar­tier de Grand Ouest, dans  le lieu de la rue Sten­dhal, où les habi­tants déposent leurs encom­brants la veille du jour de leur col­lecte, un dépôt sau­vage gros­sit. Effec­ti­ve­ment depuis fin mai 2021, qua­si­ment le len­de­main du 27 mai, date du der­nier ramas­sage dans ce sec­teur, un dépôt d’ordures sau­vage s’est for­mé. Bien que la col­lecte ait eu lieu à la date pré­vue, comme les rive­rains l’ont consta­té,  ce dépôt s’est for­mé. Le ramas­sage étant fait tous les deux mois, le pro­chain aura lieu le jeu­di 22 juillet. Ce dépôt sau­vage a été signa­lé et la muni­ci­pa­li­té est inter­ve­nue mais il conti­nue à grossir.

Une campagne de sensibilisation

Même si la ges­tion et la col­lecte des déchets sont des pré­ro­ga­tives de la Com­mu­nau­té urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O), qui met à dis­po­si­tion des calen­driers de col­lectes, notam­ment celles des encom­brants, la muni­ci­pa­li­té des Mureaux a mis en place une cam­pagne d’information et de sen­si­bi­li­sa­tion, assez visible, sur la col­lecte des déchets afin d’éviter les dépôts sau­vages. Des affiches et des infor­ma­tions sur les col­lectes sont dis­po­nibles un peu par­tout dans la com­mune dans les publi­ca­tions comme  L’agenda et Les Mureaux, le maga­zine ain­si que sur le site Inter­net de la mai­rie. Le but de cette cam­pagne est d’arrêter les inci­vi­li­tés et de rap­pe­ler que la ville des Mureaux n’est pas une décharge. C’est pour cette rai­son qu’un slo­gan revient dans les publi­ca­tions :  « Stop aux inci­vi­li­tés ! ».




L’information est donc dis­po­nible, à por­tée des mains et des yeux. Ce qui bloque ce n’est peut-être pas l’information mais le ser­vice !

Effec­ti­ve­ment, le J2R a rela­té les pro­blèmes sur­ve­nus lors du chan­ge­ment de la col­lecte des déchets inter­ve­nu le 1er jan­vier 2021 dans la com­mu­nau­té urbaine. Trois péti­tions sont appa­rues pour deman­der un meilleur sys­tème de col­lecte des déchets. Trois articles sont à relire pour com­prendre la situa­tion :
Nou­velle col­lecte des déchets : la grande pagaille !, Col­lecte des déchets : trois péti­tions mais sans effi­ca­ci­té ! et Infor­ma­tion de l’UFC- Que Choi­sir Val de Seine sur le ramas­sage et le trai­te­ment des déchets dans GPS&O.

Le sec­teur des Mureaux n’était pas concer­né par ce chan­ge­ment du début de l’an­née, mais, des dif­fi­cul­tés étant appa­rues, des col­lectes sup­plé­men­taires ont été mises en place.

Une enquête est menée

Ce n’est pas le pre­mier dépôt sau­vage qui se consti­tue dans la ville des Mureaux. Devant l’entrée prin­ci­pale du Parc Jean-Vau­zelle, entre les pou­belles fixes, un dépôt sau­vage s’est for­mé. La muni­ci­pa­li­té a sécu­ri­sé la zone, en met­tant un cor­don de sécu­ri­té blanc et rouge, tout en menant une enquête d’identification et en conti­nuant à sen­si­bi­li­ser les habi­tants avec une affiche rap­pe­lant que les auteurs encourent une amende pou­vant aller jusqu’à 1500 €. Évi­dem­ment, le dépôt a été reti­ré.

Dans le cas du dépôt sau­vage de la rue Sten­dhal, la muni­ci­pa­li­té a mis en place la même pro­cé­dure : un cor­don rouge et blanc a été mis pour entou­rer le dépôt sau­vage et l’affiche rap­pe­lant ce que les auteurs encourent a été pla­cée vers la mi-juin, selon les riverains.



(pho­to du dépôt sau­vage prise le 5/7/2021)

Tou­te­fois, cela n’a pas suf­fit à dis­sua­der les pol­lueurs. Effec­ti­ve­ment, le dépôt sau­vage a conti­nué à gros­sir (des gros sacs de vête­ments et d’autres déchets ont été dépo­sés), débor­dant du cor­don. La muni­ci­pa­li­té a dû inter­ve­nir une nou­velle fois en agran­dis­sant le péri­mètre, le mar­di 6 juillet. Des bar­rières métal­liques ont été ins­tal­lées autour du dépôt sau­vage.


(pho­to du dépôt sau­vage prise le 6/7/2021)

Cela suf­fi­ra-t-il pour faire com­prendre aux pol­lueurs qu’il ne faut pas dépo­ser de déchets ici ?

Le lieu qui accueille actuel­le­ment ce dépôt sau­vage ser­vait, comme cela est dit plus haut, de point de dépôt des encom­brants du quar­tier la veille de leur col­lecte. C’est donc un point où il y a des déchets mais tem­po­rai­re­ment et les habi­tants, jusqu’à pré­sent, ont tou­jours res­pec­té ce fait. Ce dépôt semble appa­raitre comme un acte d’incivilité mani­feste mais s’il y avait plus col­lectes qu’actuellement, ce dépôt sau­vage existerait-il ?

A terme, ce dépôt sau­vage sera reti­ré mais la solu­tion se trouve t‑elle dans la sen­si­bi­li­sa­tion ou dans un meilleur ser­vice ? La ques­tion est à poser à GPS&O.

 

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Municipales 2020

Share This