Actua­li­tés

Bien Vivre à l’Hau­til demande la réou­ver­ture de la C4 vers Maurecourt

par | 23 février 2021 | Mau­re­court, Triel-sur-Seine

Pour les habi­tants de l’Hau­til, cette route est essen­tielle pour la des­serte locale. (J2R)

La muni­ci­pa­li­té de Mau­re­court a fer­mé défi­ni­ti­ve­ment la Rue de l’Hautil à Mau­re­court depuis le 15 février par crainte d’éboulis pro­ve­nant d’une petite façade rocheuse qui borde la route. En réac­tion, le bureau de l’as­so­cia­tion Bien Vivre à l’Hau­til a éla­bo­ré un plan d’ac­tion pour faire rou­vrir cette voie essen­tielle pour la des­serte locale. Bien Vivre à l’Hau­til lance, éga­le­ment, une péti­tion après avoir réa­li­sé un recours gracieux.

Comme le J2R l’a­vait déjà sou­li­gné, la fer­me­ture déci­dée uni­la­té­ra­le­ment par la com­mune de Mau­re­court a créé la ziza­nie sur le mas­sif de l’Hautil. Accu­sé par l’un des anciens élus de Mau­re­court de vou­loir faire le buzz, le J2R a tem­po­ri­sé. De plus, M. Le Goff a deman­dé que l’on « démontre scien­ti­fi­que­ment la véra­ci­té de(s) allé­ga­tions ».

Cette attaque gra­tuite n’a pas empê­ché les Hau­tillois de s’or­ga­ni­ser et désor­mais c’est à Bien Vivre à l’Hau­til (BVH) de contre-atta­quer. Cette asso­cia­tion agit pour la défense du cadre de vie, l’a­mé­lio­ra­tion de la sécu­ri­té rou­tière, l’a­ni­ma­tion du hameau et la défense de l’environnement. Elle avait déjà fait par­ler d’elle dans les années 2000 à pro­pos de la sécu­ri­té rou­tière à l’Hautil.

Pour BVH, « cette déci­sion [de fer­me­ture] a été prise sans appli­ca­tion des recom­man­da­tions du CEREMA (Centre d’é­tudes et d’ex­per­tise sur les risques) et de l’IGC (Ins­pec­tion Géné­rale des Car­rières) qui per­met­traient de sécu­ri­ser la façade rocheuse et qui pré­co­nisent l’interdiction des poids lourds ». L’as­so­cia­tion envi­ron­ne­men­tale a étu­dié les dos­siers à fond, notam­ment les exper­tises du CEREMA et de l’IGC, et a sol­li­ci­té et obte­nu l’in­ter­ven­tion du maire de Triel-sur-Seine, Cédric Aoun pour faire un comp­tage des voi­tures uti­li­sant cette voie vitale pour les Hau­tillois. En outre, BVH a obte­nu l’in­ter­ven­tion du conseiller dépar­te­men­tal du can­ton, Jean-Fran­çois Ray­nal, et a ten­té de ren­con­trer Joël Tis­sier, maire de Maurecourt. 

Les choses vont se cor­ser avec deux actions lan­cées par BVH. D’a­bord, ses membres ont explo­ré les voies et moyens d’une action en jus­tice, tout en gagnant du temps avec un recours gra­cieux (réponse dans deux mois). Ensuite, ils ont lan­cé une péti­tion « Non à la fer­me­ture défi­ni­tive de la rue de l’Hau­til à Mau­re­court ». Voi­ci le lien à cette péti­tion citoyenne : signer en lignePour les péti­tion­naires, cette rue est « utile pour les habi­tants de Triel et en par­ti­cu­lier ceux de l’Hau­til qui se rendent dans les com­merces de Mau­re­court et vers la gare RER de Conflans Fin d’Oise et alen­tour, et dans l’autre sens pour les Mau­re­cour­tois se ren­dant à Triel-sur-Seine et au-delà. »

Pour ces rai­sons, BVH et, a for­tio­ri, tous les habi­tants du hameau sont contre la fer­me­ture de la Rue de l’Hautil et demandent la mise en sécu­ri­té de la por­tion à confor­ter et l’interdiction effec­tive à la cir­cu­la­tion des poids lourds, recom­man­dée par les experts afin que la route soit réouverte.

Pour en savoir plus : https://​www​.jour​nal​-deux​-rives​.com/​l​h​a​u​t​i​l​-​l​a​-​b​a​r​r​i​e​r​e​-​d​e​-​l​a​-​d​i​s​c​o​r​de/ 

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://​fr​.tipeee​.com/​l​e​s​-​2​-​r​i​v​e​s​-​y​v​e​l​i​nes

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This