Actualités

Un samedi de mobilisation pour l’environnement dans les rues et sur les berges de la Seine, aux Mureaux et dans d’autres villes de GPS&O

Entre le « World Clean Up Day » et l’opération « Berges saines », la jour­née du same­di 18 sep­tembre fut mobi­li­sa­trice de béné­voles recon­nais­sables à leurs T‑shirts. De nom­breuses asso­cia­tions se sont…

lire plus

Malgré la pandémie, un chantier international a mis en valeur le patrimoine de Rochefort-en-Yvelines

par | 26 août 2021 | Culture, Vie asso­cia­tive

Ce groupe de jeunes venus de plu­sieurs pays euro­péens a tra­vaillé pour une cause d’u­ti­li­té locale. (DR)

Comme tous les ans, une dizaine de béné­voles ont par­ti­ci­pé à des chan­tiers orga­ni­sés par le Parc Natu­rel Régio­nal de la Haute Val­lée de Che­vreuse et par Etudes et chan­tiers. Cette année, la mise en valeur du patri­moine de Rocher­fort-en-Yve­lines a été sur l’a­gen­da de ces par­ti­ci­pants venus d’I­ta­lie, d’Es­pagne, de Répu­blique tchèque et de France.

Il faut faire avec la pan­dé­mie. « Certes on était un peu frei­né par la Covid-19, mais on a consta­té que la majo­ri­té de béné­voles euro­péens se sont por­tés volon­taires et pré­sents », a expli­qué, le 23 août, Flo­riane Cro­las, coor­di­na­trice de chan­tiers pour Etudes & Chan­tiers Île-de-France (ECIDF). C’est le mes­sage pri­mor­dial qui res­sort en par­lant aux béné­voles issus de plu­sieurs pays euro­péens et les orga­ni­sa­teurs du chan­tier inter­na­tio­nal qui a eu lieu du 10 au 24 août sur les ruines du Châ­teau de Roche­fort-en-Yve­lines à l’ex­tré­mi­té du dépar­te­ment. Logés dans la salle com­mu­nale, les béné­voles ont tra­vaillé dur pour être à la hau­teur des attentes des orga­ni­sa­teurs. Pour échan­ger, l’an­glais et le fran­çais ont été des outils de communication.

Le site est pro­pice et la volon­té d’a­van­cer sont intacts selon les orga­ni­sa­teurs et les par­ti­ci­pants. Oli­vier Mar­chal, char­gé du sui­vi des chan­tiers au sein du PNRHVC, a sou­li­gné son objec­tif, qui consiste « à por­ter la pre­mière pierre à un pro­ces­sus de valo­ri­sa­tion d’un site ou bâti oublié… à terme, il faut rendre au public ce patri­moine local. » Les béné­voles ont débrous­saillé le site, amé­na­gé un accès pour un sui­vi. La mis­sion a été bien accom­plie selon Mme Cro­las : le bilan a été posi­tif et les jeunes se sont faits plai­sir tout en menant une opé­ra­tion d’in­té­rêt local. Le béné­fice a été double pour la com­mune de Roche­fort-en-Yve­lines et la dizaine de béné­voles qui ont démon­tré leur agi­li­té, leur force. En outre, ces béné­voles ont éga­le­ment pro­fi­té les wee­kends pour faire du tou­risme en fai­sant de l’es­ca­lade, des marches dans le parc natu­rel et des visites dans la capitale.

Côté béné­voles, Lucien, Ange­la, Juan-Car­los et les autres, l’ex­pé­rience de pay­sa­giste a été fort inté­res­sante. « Les béné­voles ont été très effi­caces, a insis­té Inès Par­sy, l’en­ca­drante tech­nique d’E­CIDF, notam­ment dans l’ou­ver­ture d’une vue et le net­toyage des deux espaces de l’an­cien châ­teau ». Selon Mme Par­sy, le groupe a été très dyna­mique et moti­vé par le chan­tier. Ils se sont sen­tis por­tés par une mis­sion spé­ciale car ils lais­saient une marque de leur pas­sage dans les terres yve­li­noises, en cette année particulière.

Ce fut une belle expé­rience pour cette dizaine de jeunes qui construisent des liens sociaux et humains entre Euro­péens en dépit des cir­cons­tances dif­fi­ciles, en rai­son de la pan­dé­mie et de la situa­tion inex­tri­cable en matière géopolitique.

 Pho­to reportage 

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Municipales 2020

Share This