Actualités

L’appel du 18 juin 1940 résonne dans l’Europe de 2022

par | 18 juin 2022 | His­toire, Inter­co, Les Mureaux, Société

Mme Saoud Ammouri Mostafi, 1re adjointe aux Mureaux, et deux autres élues déposant une gerbe devant le mon­u­ment aux morts de la com­mune (pho­to EK) 

Same­di 18 juin 2022, pour la Journée nationale com­mé­mora­tive de « l’appel 18 juin 1940 », fait par le général Charles de Gaulle depuis Lon­dres, pour ren­dre l’espoir aux Français alors que l’Allemagne nazie envahis­sait le ter­ri­toire, une céré­monie s’est tenue aux Mureaux dans la mat­inée, avant que la chaleur soit trop étouf­fante. Cet appel résonne, mal­heureuse­ment, en ces temps dif­fi­ciles en Europe.
Par Elis­a­beth Kohl et Pollux

La céré­monie aux Mureaux, devant le mon­u­ment aux morts de la com­mune, situé dans le parc Jean-Vauzelle, com­mé­morait « l’appel du 18 juin 1940 » du général Charles de Gaulle. Il était peu con­nu à l’époque même s’il fut le seul offici­er, durant la « drôle de guerre », à rem­porter une vic­toire face aux troupes de l’Allemagne nazie, en ce début de Sec­onde Guerre mon­di­ale, comme le fit Giuseppe Garibal­di durant la guerre de 1870 en prenant un dra­peau à l’armée prussi­enne.
D’ailleurs, à la suite de cette vic­toire, le colonel Charles de Gaulle fut alors pro­mu général de brigade et entra comme sous-secré­taire d’État à la Guerre et à la Défense nationale dans le gou­verne­ment de Paul Rey­naud.
Cet appel à résis­ter à l’occupant nazi, qui venait de vain­cre mil­i­taire­ment la France, a per­mis aux Français de ne pas s’avouer vain­cus et d’être à la table des vain­queurs le 8 mai 1945. Il don­na nais­sance à la résis­tance, qui avait alors de nom­breux vis­ages et courants, mais qui s’unira le 27 mai 1943 der­rière le général de Gaulle, pour libér­er la France avec l’aide des alliés.

Petite cérémonie sous la chaleur

Élus de la majorité munic­i­pale des Mureaux et les anciens com­bat­tants face au mon­u­ment aux morts de la com­mune (pho­to EK)

La céré­monie aux Mureaux a com­mencé à 11 h et fut assez courte mais, en fonc­tion de la chaleur qui s’installait dans le départe­ment des Yve­lines, en vig­i­lance orange, cela était préférable. La Fédéra­tion Nationale des Anciens Com­bat­tants et de l’Union Nation­al des Com­bat­tants et Vic­times de Guerre était présente à cette céré­monie, placée sous la prési­dence de Mme Souad Ammouri Mostafi, 1re adjointe au maire des Mureaux. C’est Mme Mialy Ramana­mandim­by, con­seil­lère munic­i­pale déléguée à la vie événe­men­tielle, aux fes­tiv­ités et aux céré­monies, qui a présen­té la céré­monie. Était égale­ment présente Mme Fan­ny Chapon, 5e adjointe au maire en charge des affaires générales et des rela­tions ser­vices publics et usagers.
Une gerbe a été déposée devant le mon­u­ment aux morts de la ville par les élus en sou­venir de l’« appel du 18 juin 1940 ».

Le mon­u­ment aux morts des Mureaux après le dépôt de gerbe (pho­to EK)


Un appel qui résonne…aujourd’hui en Europe

C’est un appel qui résonne beau­coup en Europe, alors que la guerre y a fait son retour : une guerre provo­quée par la Russie. « Une opéra­tion spé­ciale » de « dénaz­i­fi­ca­tion », a osé dire le prési­dent russe Vladimir Pou­tine pour essay­er de cacher à son peu­ple ce que le Monde entier savait déjà : la Russie fait la guerre à l’Ukraine pour l’envahir car Pou­tine est nos­tal­gique de la Grande Russie, à l’époque où ce pays était sous sa dom­i­na­tion. Les méth­odes util­isées par l’armée de la Russie et ses alliés ne sont-elles pas com­pa­ra­bles à celles des Nazis ? Mas­sacres, vio­ls, crimes de guerre, kid­nap­pings d’enfants, instau­ra­tion des lois russ­es dans les villes et ter­ri­toires con­quis, attri­bu­tion automa­tique de la nation­al­ité russe aux enfants qui nais­sent dans les ter­ri­toires con­quis, envoi des orphe­lins sup­posés en Russie pour se faire adopter, au point que l’ONU s’inquiète pour les enfants ukrainiens… Il est pos­si­ble de se pos­er la ques­tion suiv­ante : « Où sont  les Nazis dans l’histoire ?  »

L’appel à la résis­tance à la Russie sur le ter­ri­toire ukrainien n’est pas venu de Lon­dres, mais de Kiev, la cap­i­tale du pays. C’est le prési­dent d’Ukraine, Volodymyr Olek­san­drovytch Zelen­sky, qui se fait la voix de la résis­tance en restant à son poste sous les bombes, en allant sur le ter­rain et en encour­ageant le peu­ple à résis­ter et à se bat­tre con­tre les Russ­es. Encore une fois c’est un per­son­nage peu con­nu, prési­dent de l’Ukraine depuis le 20 mai 2019, alors qu’il était acteur aupar­a­vant, qui donne l’exemple et appelle à la résis­tance et à ne pas aban­don­ner. Son courage et celui de tous les Ukrainiens don­nent une leçon aux Russ­es et aux autres peu­ples. L’Europe s’unit et répond présent pour aider l’Ukraine en pleine souf­france, mais ne peut pas entr­er en guerre directe­ment con­tre la Russie. Comme l’a dit le prési­dent des États-Unis d’Amérique, Joe Biden, si son pays entrait en guerre con­tre la Russie, cela déclencherait la « Troisième Guerre mon­di­ale ». Des aides human­i­taires, des armes, des sanc­tions économiques con­tre la Russie et une accéléra­tion du proces­sus pour faire entr­er l’Ukraine dans l’Union européenne, sont les moyens util­isés par l’Europe et les États-Unis pour aider l’Ukraine dans cette guerre qui ne dit pas son nom. L’appel du prési­dent Zelen­sky, comme celui du général, a été enten­du mais la guerre est là, à nou­veau, en Europe et ses con­séquences dépassent les fron­tières de l’Ukraine. Mal­heureuse­ment, ce n’est qu’un début.

Jusqu’où iront Vladimir Poutine et ses soutiens ?

C’est l’une des raisons qui ren­dent la com­mé­mora­tion de l’appel du 18 juin 1940 et toutes les autres essen­tielles. Ce devoir de mémoire per­met d’éviter que les hommes com­met­tent les mêmes erreurs lorsque l’Histoire se répète, ce qui arrive sou­vent au fil des siècles.

Aider notre jour­nal indépen­dant en souscrivant à l’adresse suiv­ante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cliquez)

Municipales 2020