Actualités

Crédits immobiliers en hausse au premier trimestre 2021

par | 25 août 2021 | Com­mu­niqués, Immo­bili­er

Selon l’en­quête du réseau “Vous financer”, la pro­duc­tion de crédit immo­bili­er a atteint un niveau inédit. (DR)

Nouveau record pour la production de crédit immobilier (hors renégociations) au 1er semestre 2021, sur fond de taux également record !

Au pre­mier semes­tre 2021, selon les dernières don­nées pub­liées par la Banque de France courant août, la pro­duc­tion de crédits nou­veaux à l’habi­tat liée à des trans­ac­tions immo­bil­ières a atteint un nou­veau record à 110,7 mil­liards d’eu­ros. Elle est en hausse de 26,4 % par rap­port au 1er semes­tre 2020, notam­ment grâce aux nou­veaux records men­su­els fran­chis en mai et juin à plus de 21 mil­liards d’eu­ros de crédits dus à un marché immo­bili­er très dynamique et à des taux à leur plus bas niveau his­torique. Toute­fois, en cette ren­trée 2021, la men­ace de sanc­tions résul­tant du non-respect des recom­man­da­tions du Haut con­seil de sta­bil­ité finan­cière plane, faisant crain­dre un éventuel dur­cisse­ment des con­di­tions d’emprunt sur la fin de l’an­née 2021.

Une hausse de la production de crédits liés à des transactions de près de 27 % au 1er semestre 2021

En juin 2021, la pro­duc­tion de crédits nou­veaux à l’habi­tat, hors rené­go­ci­a­tions, liée unique­ment à des trans­ac­tions immo­bil­ières, a atteint selon la Banque de France un nou­veau record à 21,3 mil­liards d’eu­ros, après 21 mil­liards en mai, un niveau déjà record.

Fig­ure 1

Ain­si, au 1er semes­tre 2021, la pro­duc­tion gmobale de crédit atteint un niveau inédit de 110,7 mil­liards d’eu­ros hors rené­go­ci­a­tions, con­tre 87,6 mil­liards d’eu­ros à la même péri­ode en 2020, soit une hausse de 26,4 %. Pour­tant, avec une baisse de la pro­duc­tion de crédits de 15 % en jan­vi­er-févri­er 2021 par rap­port à 2020, l’an­née 2021 avait moins bien com­mencé que 2020, mais depuis le mois de mars le marché ultra-dynamique en fait pour l’in­stant une année excep­tion­nelle. « Si l’on a déjà con­nu par le passé des chiffres men­su­els de pro­duc­tion de crédits supérieurs à 26 mil­liards d’eu­ros en févri­er 2020, mais surtout en 2017, à près de 40 mil­liards d’eu­ros, près de 60 % de la pro­duc­tion étaient des rené­go­ci­a­tions de crédit. Actuelle­ment, c’est tout le con­traire : la pro­duc­tion de crédits est liée à 83 % à des trans­ac­tions immo­bil­ières, dont le nom­bre atteint égale­ment des records, témoignant du dynamisme du marché et de la vigueur de la demande, des pri­mo-accé­dants, qui représen­tent 45 % de nos clients, mais aus­si des secun­do-accé­dants et des investis­seurs qui ont plus de facil­ité à emprunter en 2021, grâce aux récentes baiss­es de taux mais aus­si à l’as­sou­plisse­ment des recom­man­da­tions… Toute­fois ce con­texte très favor­able pour­rait évoluer d’i­ci la fin de l’an­née si des sanc­tions sont mis­es en place par le HCSF », analyse San­drine Allonier, direc­trice des études de Vousfinancer.

Des taux de crédit records et encore en légère baisse dans certaines banques en août !

En août, si la plu­part des ban­ques n’ont pas fait évoluer leurs barèmes de taux, les lais­sant à un niveau his­torique­ment bas, quelques étab­lisse­ments ont tout de même, à nou­veau, bais­sé leurs taux de crédit, de 0,05 % à 0,10 %. Les taux moyens sont actuelle­ment de 0,95 % sur 15 ans, 1,15 % sur 20 ans et 1,35 % sur 25 ans, un niveau record ! Pour les meilleurs pro­fils, il est même pos­si­ble emprunter à moins de 1 % quelle que soit la durée (0,50 % sur 15 ans, 0,80 % sur 20 ans et 0,90 % sur 25 ans au mieux).

« Si durant la péri­ode esti­vale, les ban­ques ont moins été en phase de con­quête de clien­tèle, notam­ment parce qu’une par­tie de leur per­son­nel était en con­gés, mais égale­ment parce qu’il y a moins de trans­ac­tions et d’ac­tiv­ité sur le marché durant cette péri­ode, elles pré­par­ent dès main­tenant la ren­trée de sep­tem­bre, tra­di­tion­nelle­ment riche en trans­ac­tions immo­bil­ières… On pour­rait ain­si assis­ter à de nou­velles baiss­es de taux sur les barèmes qui nous seront com­mu­niqués début sep­tem­bre », anticipe San­drine Allonier.

Une détente sur les conditions d’octroi de crédit au 1er semestre 2021 mais qui pourrait évoluer en cas d’application de sanctions par le HCSF

Si l’an­nonce d’une pro­duc­tion de crédits record au 1er semes­tre est une bonne nou­velle témoignant de l’amélio­ra­tion des con­di­tions d’oc­troi de crédit, elle pour­rait né pas réjouir le Haut con­seil de sta­bil­ité finan­cière, autorité macro-pru­den­tielle française chargée d’« exercer la sur­veil­lance du sys­tème financier dans son ensem­ble » et notam­ment de la pro­duc­tion de crédit. En effet, lors de sa réu­nion du 15 juin dernier, le HCSF avait indiqué que bien que « la pro­duc­tion de crédit immo­bili­er reste dynamique tout en reposant sur des bases plus saines » à la ren­trée, ses recom­man­da­tions (né pas dépass­er 35 % de taux d’en­det­te­ment et 25 ans de durée de crédit) deviendraient une norme juridique­ment contraignante.

Si nous avons con­staté une cer­taine détente des con­di­tions d’oc­troi de crédit au 1er semes­tre, notam­ment con­cer­nant le taux d’en­det­te­ment, cer­tains beaux pro­fils d’emprunteurs par­venant à emprunter jusqu’à 38 %, voire même 39 % d’en­det­te­ment, la ques­tion est de savoir si la marge de flex­i­bil­ité accordée par le HSCF de 20 % de la pro­duc­tion a bien été respec­tée. C’est ce que devrait déter­min­er le bilan effec­tué cet été. Si cela n’a pas été le cas dans cer­taines ban­ques, des sanc­tions, prob­a­ble­ment finan­cières, pour­raient être appliquées afin d’inciter ces étab­lisse­ments à ren­tr­er dans le rang et, par con­séquent, adopter des normes plus strictes sur la fin de l’an­née. « Plusieurs de nos parte­naires ban­caires nous ont indiqués avoir respec­té la marge de flex­i­bil­ité du HCSF et être donc bien “dans les clous”. Con­cer­nant ceux-là au moins, il n’y pas donc pas de raisons qu’ils dur­cis­sent leurs con­di­tions d’oc­troi de crédit dans les prochaines semaines… », con­clut San­drine Allonier . A suiv­re donc…

A pro­pos de Vousfinancer

Vous­fi­nancer, réseau de 200 agences de courtage en crédits immo­biliers, accom­pa­gne de façon per­son­nal­isée, les par­ti­c­uliers dans la recher­ché de la meilleure solu­tion de finance­ment pour leur pro­jet immobilier.

Le ser­vice de Vous­fi­nancer se base sur la ren­con­tre avec un seul et unique inter­locu­teur expert en finance­ment, la trans­parence (mon­tage du dossier financier réal­isé avec le client), et la garantie de trou­ver rapi­de­ment la solu­tion glob­ale la plus adéquate (assur­ance de prêt, taux, garanties, men­su­al­ités, durées, coût du crédit, frais de dossiers, parte­naires ban­caires). Vous­fi­nancer pro­pose égale­ment des solu­tions pour les crédits pro­fes­sion­nels et le rachat de crédits.

Aider notre jour­nal indépen­dant en souscrivant à l’adresse suiv­ante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cliquez)

Municipales 2020