Actua­li­tés

Net­toyage du Parc du Peuple de l’herbe, dans le cadre du World Clea­nUp Day

par | 22 sep­tembre 2020 | Car­rières-sous-Pois­sy, Envi­ron­ne­ment

L’é­quipe d’ad­joints pose fiè­re­ment avant le coup d’en­voi du ramas­sage.

La Ville de Car­rières-sous-Pois­sy et le Conseil dépar­te­men­tal des Yvelines ont orga­ni­sé une jour­née de col­lecte des déchets dans le Parc du Peuple de l’herbe, le lun­di 21 sep­tembre.

Un drone a sur­vo­lé le ras­sem­ble­ment qui bran­dis­sait l’inscription du dépar­te­ment Yve­li­nois pour pho­to­gra­phier ce défi, le Clea­nUp Day chal­lenge. Dans le Parc du Peuple de l’herbe à Car­rières-sous-Pois­sy, une nuée com­pacte de volon­taires coif­fés de cas­quettes vertes écou­tait les ins­truc­tions sani­taires, les bras ten­dus, visages mas­qués.

Cha­cun des par­ti­ci­pants était équi­pé d’une pince à ramas­ser et d’un sac en plas­tique, afin de col­lec­ter les déchets pol­luants. L’opération de civi­li­sa­tion verte s’inscrit dans la conti­nui­té des Jour­nées euro­péennes du déve­lop­pe­ment durable. Cécile Gar­cia, res­pon­sable au pôle épo­nyme, ins­ti­ga­trice de cette jour­née de sen­si­bi­li­sa­tion, a décla­ré « Il ne faut pas s’arrêter à la crise sani­taire pour agir, cette mobi­li­sa­tion devait avoir lieu et s’est tenue en res­pec­tant les gestes bar­rières ». Une cen­taine d’élus de la com­mune de Car­rières-sous-Pois­sy et du Conseil dépar­te­men­tal des Yvelines qua­drillaient l’espace, répar­tis en groupes de dix.


Sur les sen­tiers, les mégots étaient légion

Dès ses abords, tout le parc de cent vingt-cinq hec­tares était jon­ché de mégots et d’emballages en plas­tique. Les déchets ali­men­taires, ména­gers, les canettes de soda et par­fois des encom­brants par­se­maient la végé­ta­tion, déjà assé­chée par les fortes tem­pé­ra­tures.

Une équipe d’agents de net­toyage ramasse, chaque fin de semaine, une quan­ti­té équi­va­lant à deux bennes à ordures. « Aujourd’hui, la récolte repré­sen­te­ra envi­ron 2 m² de d’ordures », a pré­ci­sé Amel Chen­nane, char­gée de com­mu­ni­ca­tion de l’événement.

Les détri­tus sont la consé­quence directe des pique-niques pen­dant la sai­son esti­vale ; la ren­trée et les jour­nées enso­leillées n’ont pas favo­ri­sé les gestes éco-citoyens. 

Moha­med, adjoint, se remé­more les encom­brants déchar­gés dans ce lieu lors d’une excur­sion fami­liale : « Ça m’a cho­qué, j’étais atter­ré. Je l’ai par­ta­gé sur mes réseaux sociaux afin de dif­fu­ser ces com­por­te­ments et leur impact. Aujourd’hui, pour ce Clea­nUp Day, j’espère ne pas y être confron­té ».

Une ini­tia­tive citoyenne a émer­gé pour témoi­gner, au quo­ti­dien, des gestes nui­sibles à l’environnement : la page Face­book « Les amis du Parc du Peuple de l’herbe ». Des pho­to­gra­phies et des infor­ma­tions, notam­ment sur les ate­liers par­ti­ci­pa­tifs, y sont publiées dans un objec­tif d’éveil aux enjeux éco­lo­giques. « L’objectif, c’est d’y aller petit à petit et non d’un grand coup », a indi­qué San­drine, adjointe.

Tou­te­fois, au fil du ramas­sage les par­ti­ci­pants se sont mon­trés éton­nés et aga­cés par la rare­té des pou­belles sur les sen­tiers de marche. Les mégots s’accumulent à proxi­mi­té des chaises et des tran­sats, à l’inverse des conte­nants des­ti­nés à les rece­voir. Il est évident que cer­tains Fran­ci­liens jettent leurs mégots et déchets divers, sachant qu’un employé des ser­vices publics effec­tue­ra le ramas­sage.

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This