Actua­li­tés

2020 : une année inhabituelle

par | 29 décembre 2020 | Socié­té

La mort du pro­fes­seur Paty a été le point mar­quant de cette année hor­rible pour les uns et les autres. (DR)

Le Jour­nal des 2 Rives passe en revue l’an­née 2020 qui s’a­chève, mais la Covid-19 nous pour­rit tou­jours la vie. Pour la pos­té­ri­té, l’an­née 2020 est une année pour­rie ; voi­ci quelques faits et dates marquants.

Jan­vier et février 2020 

La Route de Qua­rante Sous reste un des défis ter­ri­to­riaux du XXIe siècle

À Orge­val, comme ailleurs, la friche n’est peut-être pas un lieu, mais un temps. Un temps sus­pen­du du ter­ri­toire de la Com­mu­nau­té urbaine Grand Paris Seine & Oise où les pou­voirs en place hésitent à redon­ner vie à l’un de ses espaces délais­sés. Plus le temps passe, plus lourde sera la prise de déci­sion afin de faire conver­ger les dif­fé­rentes logiques en jeu : fon­cière, finan­cière, poli­tique, urbaine et sur­tout de cadre de vie. Ce sera aux pro­chains élus de l’exécutif de 73 com­munes de prendre conscience que le temps passe inexo­ra­ble­ment et que des lieux vacants, comme celui-ci, repré­sentent l’avenir du ter­ri­toire. Pho­tos.

Pro­lon­ga­tion de l’A104

Ce ser­pent de mer sort à chaque élec­tion. Il prouve que l’association CO.PR.A 184 veille à que cette triple aber­ra­tion ne devienne pas une réa­li­té. 

Dévia­tion de la RD 154

Mal­gré la pluie, le 16 novembre 2019, plus de 200 per­sonnes ont per­sis­té à s’opposer à cet ouvrage rou­tier. C’est un des enjeux majeurs des élec­tions à Verneuil. Le pro­jet de cette dévia­tion, vou­lue par Pierre Bédier, pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal des Yvelines, a mar­qué et mar­que­ra les échéances de 2020 et de 2021. 

L’é­la­bo­ra­tion du PLU inter­com­mu­nal a fait débat 

Les réac­tions sur les résul­tats de l’enquête publique sur le pro­jet de PLUi de GPS&O, dont le com­mis­saire-enquê­teur a publié le rap­port. GPS&O a adop­té ce PLUi le 16 jan­vier 2020.

Mars, avril et mai 2020 

Le grand rem­pla­ce­ment idéo­lo­gique dans le nord des Yvelines

Désor­mais, c’est clair : la droite yve­li­noise, incar­née par le par­ti Les Répu­bli­cains, n’est plus hégé­mo­nique. Ce constat pour­rait s’étendre au-delà des com­munes du nord des Yvelines. Assis­tons-nous à un grand rem­pla­ce­ment idéo­lo­gique ? Le Jour­nal des deux rives avait annon­cé, bien avant le scru­tin de mars 2020, qu’il pro­vo­que­rait une grande les­sive dans les com­munes qu’il couvre. Les résul­tats dans quatre villes (André­sy, Triel-sur-Seine, Verneuil-sur-Seine et Villennes) fai­sant par­tie de notre champ d’observation, au sein de la Com­mu­nau­té urbaine Grand Paris Seine & Oise, laissent augu­rer un grand bou­le­ver­se­ment du pay­sage poli­tique local. L’examen des résul­tats du pre­mier tour de ces élec­tions muni­ci­pales, dans plu­sieurs com­munes autour de la Boucle de Chanteloup-les-Vignes, donne quelques ensei­gne­ments pré­li­mi­naires : la droite a per­du la main ; les nou­velles forces struc­tu­relles en jeu sont pro­pul­sées par deux phé­no­mènes conco­mi­tants : le vote « Gilets jaunes » et la volon­té d’un renou­vel­le­ment démo­cra­tique. Ce constat res­te­ra-t-il valable en 2021 ?

L’a­près Covid-19

(Re)tisser les liens entre les habi­tants. La pan­dé­mie a tou­ché tous les sec­teurs du quo­ti­dien dans les foyers du nord des Yvelines. Le lun­di 30 mars, le Centre Covid-19 Val de Seine a ouvert offi­ciel­le­ment ses portes aux Mureaux, en col­la­bo­ra­tion avec les méde­cins géné­ra­listes et les pro­fes­sion­nels de san­té du ter­ri­toire, dans les locaux de l’ancienne école Jean-Jau­rès. Quelles seront les suites de cette crise sani­taire dans les années à venir ?Entre­temps, les pou­voirs publics se concentrent pour vaincre le coro­na­vi­rus. Sans trop d’ef­fi­ca­ci­té, pour le moment. Pho­tos.

Opé­ra­tion « Chardon »

Pen­dant la pan­dé­mie, les auto­ri­tés de san­té trans­portent des malades graves d’une région à l’autre dans des TGV médi­ca­li­sés. Depuis le 25 mars, presque quo­ti­dien­ne­ment au début du mois d’avril, des malades, en soins très inten­sifs, ont été trans­fé­rés des régions Grand Est et Île-de-France vers l’ouest et le sud-ouest de la France dans des TGV médi­ca­li­sés. Nous avons pu nous entre­te­nir, par télé­phone, avec Pierre Matu­chet, direc­teur des opé­ra­tions TGV, qui est au centre de cette opé­ra­tion.
Pierre Matu­chet peut assu­rer l’organisation et la coor­di­na­tion de l’opération Char­don en télé­tra­vail depuis son domi­cile vil­len­nois : il est en contact per­ma­nent avec le per­son­nel SNCF qui doit res­ter sur le ter­rain et avec les par­te­naires, tout par­ti­cu­liè­re­ment le minis­tère des Soli­da­ri­tés et de la San­té qui a pris cette ini­tia­tive innovante.

Résul­tats des élec­tions municipales

Après une élec­tion muni­ci­pale inédite, c’est aux élus d’être à la hau­teur des leurs pro­messes.
Le 28 juin a été la fin d’un longue cam­pagne muni­ci­pale, mar­quée par le coro­na­vi­rus. Désor­mais, c’est aux élus de réduire le hia­tus entre les gou­ver­nés et les gou­ver­nants, entre les com­munes rurales et urbaines afin d’entrer dans une nou­velle ère qui favo­ri­se­ra, on l’espère, la tran­si­tion éco­lo­gique. C’est un défi pour tous, afin que cha­cune et cha­cun puisse vivre dans une val­lée de la Seine moins pol­luée, plus soli­daire et dyna­mique. Raphaël Cognet, nou­veau pré­sident de Grand Paris Seine & Oise depuis le 10 juillet, gou­ver­ne­ra entre proxi­mi­té et éco­lo­gie, rele­vant deux des quatre défis qu’il s’est don­nés pour sa man­da­ture. Enfin, la Chambre régio­nale des comptes est en train de pas­ser en revue toutes les pro­cé­dures et déci­sions prises depuis 2015. Cet audit peut se révé­ler être une bombe poli­tique. Pho­tos.

Sep­tembre, octobre, novembre 2020 

Marche blanche à Conflans-Sainte-Hono­rine

Le 20 octobre, plu­sieurs mil­liers de Fran­ci­liens se sont rejoints, en hom­mage à l’enseignant Samuel Paty. Une minute de silence a eu lieu face au Col­lège du Bois d’Aulne, en pré­sence des élus. « Ça me fait bizarre de me dire qu’on lui a par­lé, puis qu’on revient au col­lège et il est mort », nous a souf­flé Lou, une ancienne élève actuel­le­ment en classe de troi­sième. Des habi­tants des com­munes alen­tours, André­sy, Her­blay, Mon­ti­gny et Conflans-Sainte-Hono­rine ont ren­du un hom­mage citoyen au pro­fes­seur Samuel Paty, déca­pi­té à la sor­tie du col­lège. Pho­tos.

Jean-Louis Bor­loo a inau­gu­ré la Mai­son du pro­jet de réno­va­tion urbaine

Le 1er octobre, l‘ancien ministre d’Etat a méri­té cet hom­mage car il cherche tou­jours « à faire nation ensemble ». Pho­tos.

La consul­ta­tion citoyenne du pro­jet de la RD 154, une avan­cée démo­cra­tique à renou­ve­ler !

Ven­dre­di 25 sep­tembre 2020, 300 per­sonnes ont débat­tu au Com­plexe Fran­çois-Pons de Verneuil-sur-Seine, en l’absence remar­quée de Pierre Bédier, pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal , et de Jean-Fran­çois Ray­nal, vice-pré­sident à la mobi­li­té. Après la consul­ta­tion citoyenne du mois d’octobre, vingt-cinq ans de com­bat pour les uns, trente ans de pro­cé­dures pour les autres, tel est le bilan glo­ba­le­ment néga­tif de ce pro­jet d’infrastructure qui a conduit à un résul­tat sans ambi­guï­té : la majo­ri­té des votants ne sou­haite pas ce pro­jet d’un autre âge. Aux pro­chaines élec­tions dépar­te­men­tales, trans­for­mons l’essai ! L’ob­jec­tif est de faire entrer le pro­jet RD 154 dans les archives de l’His­toire. Pho­tos.

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://​fr​.tipeee​.com/​l​e​s​-​2​-​r​i​v​e​s​-​y​v​e​l​i​nes

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This