Vous êtes ici

Politique

En décembre 2017, la maire de Triel avait protesté contre l'abandon du projet "Parc photovoltaïque" dans la plaine entre Carrières-sous-Poissy et Triel. Depuis, le projet avance, tellement vite que la concertation pourrait devenir un "gadget" pour les promoteurs de ce projet. Eddie Aït, toujours prompt à réagir, a lancé un avertissement aux élus en charge du dossier... Il faut davantage de concertation.

Jeudi 6 septembre 2018, le premier tronçon de la passerelle entre Mantes-la-Jolie et Limay va être posé. C’est le début un projet aménagement important facilitant la circulation entre ces deux communes.

Rappel de l’épisode précédent : nous avions laissé Pierre Bédier, président du conseil départemental, le 8 juin à l’inauguration du nouveau centre des arts circassiens de Chanteloup, encore dans sa sciure. D’un ton moqueur, il nous avait fait savoir son irritation, de conserve avec la cheffe chantelouvaise, stigmatisant la politique en mode serrage de vis du chef de l’État, plus technocratiquement intitulée : « Construire une action collective pour les habitants des quartiers ». Sous le masque de la belle formule, il y a une réalité : pour l’instant, plus rien du tout pour les banlieues ou presque !

 

 

Depuis juin 2017, le projet de la gare, porté par Citallios, a fait l’objet d’un débat dans le microcosme andrésien. Construire 290 logements en quatre ans dans un tissu urbain complexe n’est pas aisé. Malgré quelques critiques mineures, lors de la réunion publique du 7 juin, Hugues Ribault, maire de la commune, reste confiant. 

Depuis la première conférence sur la plaine, le 26 avril, à Triel, nous sommes passés du temps de la contradiction, le 4 juin, et des débats à des échanges policés. Le colloque à Carrières-sous-Poissy, les 8 et 9 juin, a planté le décor pour avancer avec l'objectif - que nous espérons commun - de la transformation d’une friche en une plaine-nature.  

Analyse. 

Le Programme Local de l’Habitat Intercommunal (PLHI) sera au cœur des débats municipaux dans les deux années à venir. L'exemple de Carrières-sous-Poissy est révélateur :  l'opposition municipale de Carrières-sous-Poissy dénonce le nouveau bétonnage programmé de la ville et demande un moratoire.

Article accessible à tous. 

Le 8 juin, à Chanteloup-les-vignes, a eu lieu l’inauguration de l’Arche, un centre des arts de la scène et du cirque, dans le quartier de La Noé. L’Arche de La Noé : Le jeu de mots sonne bizarrement quand on connaît la fin de l’histoire.

Dans la continuité des témoignages des réfugiés pris en charge par le Réseau Education Sans Frontières, Houssein évoque ici son histoire.

Article publié déjà sur le site RESF.  

Les 4 et 5 juillet 2018, l’association "Vivre Les Mureaux" organise, en partenariat avec La Ruche-Factory, incubateur de start-up sociales un  bootcamp. C’est, selon son communiqué, une première en France.

Selon les élus présents à la conférence de presse sur l'avenir de la plaine, le 4 juin, le temps politique arrive. Après leur sensibilisation par le collectif citoyen Déchargeonslaplaine.fr et le diagnostic partagé, quelle est la priorité ? Sécuriser ou nettoyer la plaine ? Le désaccord est visible ! Le magazine "Envoyé spécial"  de France 2, présenté par Elise Lucet, diffusera un reportage sur la plaine, le jeudi 7 juin à 20 heures 55. 

L'Île-de-France en général et la ville de Carrières-Sous-Poissy en particulier sont confrontées à de graves problèmes liés aux décharges sauvages. Eddie Aït a décidé de saisir, à l'occasion de la séance plénière du Conseil régional d'Île-de-France du 31 mai 2018 et suite à la réponse du cabinet de Nicolas Hulot à son interpellation, le préfet de la Région Île-de-France sur les moyens engagés par l'Etat pour lutter durablement contre les décharges sauvages et préserver les espaces naturels ouverts en Île-de-France.

Le mardi 29 mai, un appel à une grève des facteurs des Yvelines a été lancé par plusieurs syndicats dont la CGT. C’est le « 3ème Round » selon ce syndicat qui est lancé dans notre département après celles du 19 avril et du 15 mai derniers. C'est une mobilisation contre les îlots, les tournées sacoches et la pause méridienne qui, selon eux, remettent en la cause la qualité du service et le métier de facteur.

A la réunion du conseil municipal de Triel-sur-Seine, le 24 mai, diverses nouvelles que nous qualifierons de mauvaises nouvelles ont été partagées. La bonne ville de Triel traverse-t-elle une mauvaise passe ? Est-elle maudite ?

"Voici le guide pratique pour oser s’impliquer dans la vie politique locale. La démocratie vous appartient !", nous explique Christian Proust, en soulignant qu’il ne faut pas nécessairement avoir fait l’ENA pour s’impliquer dans la vie politique !

A compter du 1er octobre prochain, les réponses aux appels d’offres publics seront intégralement dématérialisées pour répondre à la réglementation européenne. Cette disruption peut être une opportunité pour les PME et les acheteurs à condition qu’elle s’accompagne d’une simplification. Un marché à ne pas négliger qui représente 10 % du PIB. Explications.

Pages

Publicité