Actua­li­tés

L’Al­sace à l’hon­neur au Fes­ti­val des fro­mages de Meu­­lan-en-Yvelines

par | 12 octobre 2020 | Éco­no­mie, Meu­lan

Petites ani­ma­tions de cigognes alsa­ciennes au Fes­ti­val des Fro­mages (Pho­to VA)

Du same­di 10 au dimanche 11 octobre 2020 s’est tenue, à Meu­lan-en-Yvelines, l’édition 2020 du Fes­ti­val des Fro­mages, pla­cée sous le thème de l’Alsace. Des res­tric­tions sani­taires ont dû être appli­quées en rai­son du Covid-19.

De 10 h à 18 h, le centre-ville de Meu­lan-en-Yvelines s’est trans­for­mé en un immense pla­teau de fro­mages pour le Fes­ti­val des Fro­mages 2020. Cette année, le thème était l’Alsace. Il ne fal­lait donc pas s’étonner de voir deux Alsa­ciens che­vau­cher deux cigognes en bal­lons et des ven­deurs de bret­zels.


Chaque année, le centre-ville de Meu­lan devient un immense pla­teau de fro­mages mais le fro­mage est tou­jours accom­pa­gné par le vin, éga­le­ment pré­sent. Cette action met sur­tout en avant l’attractivité du centre-ville de cette com­mune.

Des mesures sani­taires, un peu trop lourdes pour cer­tains

Ce moment fes­tif était très mar­qué par les mesures de sécu­ri­té en rai­son du Covid-19. Un sens de cir­cu­la­tion avait été ins­tau­ré et les entrées ain­si que les sor­ties étaient contrô­lées. Cela n’a pas beau­coup plu à quelques visi­teurs qui, devant faire la visite du fes­ti­val dans un sens unique sans pou­voir reve­nir sur leurs pas, étaient obli­gés de sor­tir du fes­ti­val pour y entrer à nou­veau. Cela a‑t-il eu une influence sur la fré­quen­ta­tion du fes­ti­val ?

Moins de visi­teurs !


Same­di matin à 11 h, les visi­teurs n’étaient pas bous­cu­lés par la foule dans le centre-ville de Meu­lan. Lors des édi­tions pré­cé­dentes, les ama­teurs de fro­mages étaient si nom­breux que faire le tour du fes­ti­val pre­nait au moins une tren­taine de minutes. Cette année, en moins de dix minutes, ils pou­vaient en faire le tour. Le manque de visi­teurs était très visible. Ce n’est pas à cause du fes­ti­val en lui-même mais, sans doute, en rai­son du Covid-19 et de ses consé­quences. Le Dépar­te­ment des Yvelines n’est pas sou­mis aux mêmes res­tric­tions que Paris et sa petite cou­ronne mais le virus est pré­sent et les mani­fes­ta­tions en souffrent.

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This