Actua­li­tés

Pas de fer­me­ture pour Renault à Flins mais des consé­quences sociales en France

par | 30 mai 2020 | Éco­no­mie

Pho­to archive de l’usine de Renault-Flins du jour­nal. (DR)

Le ven­dre­di 29 mai 2020, le groupe Renault a pré­sen­té les moda­li­tés de son plan d’économies de 2 mil­liards sur 3 ans. Contrai­re­ment aux infor­ma­tions don­nées par Le Canard Enchai­né, une seule usine, celle de Choi­sy-le-Roi, sera fer­mée et une réduc­tion d’effectifs de 4600 postes est annon­cée en France.

Le mer­cre­di 20 mai, Le Canard enchaî­né a dévoi­lé que le groupe fran­çais auto­mo­bile Renault allait pré­sen­ter, le 29 mai, un vaste plan d’économie de 2 mil­liards d’euros. Ce plan pré­voi­rait, selon le jour­nal, la fer­me­ture de quatre usines en France : Choi­sy-le-Roi, Dieppe, les Fon­de­ries de Bre­tagne et Flins.

Le ven­dre­di 29 mai, le groupe Renault a effec­ti­ve­ment pré­sen­té son plan mais une seule usine en France devrait être fer­mée. Ce plan d’économies de 2 mil­liards sur 3 ans tou­che­ra en pre­mier lieu l’ingénierie à hau­teur de 800 mil­lions puis les fonc­tions sup­ports pour 700 mil­lions et les usines 650 mil­lions et une réor­ga­ni­sa­tion de l’outil indus­triel avec la recon­ver­sion de l’usine de Flins-sur-Seine et la fin de la pro­duc­tion à Dieppe.

Sur le plan social, Renault ne parle pas de « licen­cie­ments secs » mais de « départs volon­taires » et de « mobi­li­té interne ». La réduc­tion des effec­tifs dans le groupe va tou­cher 15 000 postes dans le monde et 4600 en France.

Fer­me­tures et restruc­tu­ra­tions

Ce plan se tra­dui­ra par une réduc­tion de la pro­duc­tion de 4 mil­lions de véhi­cules en 2019 à 3,3 mil­lions d’ici 2024.
En France, les usines ont une capa­ci­té de 1,08 mil­lion de véhi­cules, mais elles ne pro­duisent que 600 000 uni­tés par an. Pour mener à bien son plan, le groupe Renault va donc fer­mer ou recon­ver­tir cer­tains sites.
L’usine de Douai devien­dra, à comp­ter de 2021, le centre euro­péen du groupe dans la fabri­ca­tion de véhi­cules élec­triques. Les modèles sui­vants ; les Sce­nic, Espace et Talis­man, ne seront pas renou­ve­lés.
A l’usine de Mau­beuge, le Groupe Renault a annon­cé qu’ell ede­vien­dra un « pôle d’excellence des véhi­cules uti­li­taires », notam­ment avec la fabri­ca­tion de la nou­velle géné­ra­tion de Kan­goo, pré­vue en automne 2020. Il se peut qu’environ 5000 postes soient trans­fé­rés vers l’usine de Douai.
L’usine Alpine de Dieppe ne fabri­que­ra plus l’Alpine A110 à la fin de sa car­rière pré­vue vers 2023. Renault va étu­dier sa recon­ver­sion.
Pour les usines de Flins-sur-Seine, Choi­sy-le-Roi et Cau­dan, voi­là ce qui est pré­vu. L’usine de Flins sera dédiée à l’économie cir­cu­laire et récu­pé­re­ra les acti­vi­tés de l’usine de Choi­sy-le-Roi qui sera fer­mée. Quant à la fon­de­rie de Bre­tagne, le site res­te­ra en acti­vi­té.
Pour l’usine de Cléon, Mme Clo­tilde Del­bos, direc­trice adjointe, a confir­mé la fabri­ca­tion du nou­veau moteur élec­trique de 100 kW qui ali­men­te­ra l’usine de Douai.

L’annonce, par Le Canard Enchaî­né, que l’usine de Renault-Flins pour­rait être fer­mée, avait inquié­té les habi­tants et les élus de la val­lée de la Seine. Selon ce plan, l’usine de Flins n’est pas mena­cé de fer­me­ture mais il y aura sans doute des modi­fi­ca­tions de ses acti­vi­tés.

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This