Actua­li­tés

Hom­mage à Samuel Paty, un hus­sard de la Répu­blique

par | 17 octobre 2020 | Conflans-Sainte-Hono­rine, Poli­tique

Une concorde natio­nale pour rendre hom­mage au pro­fes­seur déca­pi­té à Conflans-Sainte-Hono­rine. (J2R) 

La nation toute entière rend hom­mage à l’en­sei­gnant Samuel Paty, qui a été atro­ce­ment tué par la bar­ba­rie et l’i­gno­rance. Un mil­lier de per­sonnes se sont ren­dues devant le Col­lège Bois d’Aulnes à Conflans-Sainte-Hono­rine pour dire que la bar­ba­rie ne pas­se­ra pas. 

Depuis l’al­lo­cu­tion d’Em­ma­nuel Macron, le ven­dre­di 16 octobre, tout le monde s’ac­corde sur l’i­dée qu’il faut défendre notre Répu­blique. Sou­li­gnons qu’au­cune voix dis­cor­dante ne s’est mani­fes­tée à l’oc­ca­sion de ce ras­sem­ble­ment ! 

Le same­di 17 octobre vers 15 h, un mil­lier de per­sonnes se sont réunies pour mon­trer notre uni­té natio­nale : des fleurs, des silences qui crient la colère et l’in­jus­tice de cet acte bar­bare com­mis la veille, dans l’a­près midi, par un « fou odieux ».

Lors de ce moment de com­mu­nion, Laurent Brosse, maire de Conflans-Sainte-Hono­rine a été per­cu­tant : « Je pense, chaque ins­tant, à la famille de la vic­time… Je témoigne une immense recon­nais­sance à la police muni­ci­pale, à la police natio­nale. Ici, on n’a pas l’ha­bi­tude de ce type de drame. Nous nous relè­ve­rons, c’est en écou­tant et en échan­geant qu’on arri­ve­ra à sur­mon­ter ce drame. »

Sur Inter­net, nous avons aimé l’hom­mage d’une grande figure de la culture, Ber­nard Pivot : « Quand un homme perd tra­gi­que­ment la vie parce qu’il répand la lumière, c’est que la bar­ba­rie enté­nèbre de plus en plus d’esprits. D’où l’urgence de dif­fu­ser la lumière. » Par consé­quence, il est essen­tiel que des hommes et ces femmes qui tra­vaillent dans l’E­du­ca­tion natio­nale soient écou­tés et ras­su­rés pour qu’ils puissent exer­cer sans aucune crainte leur mis­sion d’é­du­quer ces êtres qui semblent igno­rer la force et les valeurs de la Répu­blique fran­çaise.

Sans faire aucun amal­game, « faire nation » com­mence par des mesures, non seule­ment coer­ci­tives, et par des moyens humains et finan­ciers pour rendre pos­sible le tra­vail des hus­sards de la liber­té qui se battent contre des bar­bares du XXIe siècle.

Oui, comme l’a dit Alexandre Gar­cia, conseiller muni­ci­pal de Conflans-Sainte-Hono­rine, on doit avoir « le cœur lourd pour [sa] ville, cet ensei­gnant et ses proches. Aujourd’­hui, le ter­ro­risme isla­miste veut tuer le plus beau métier du monde, mais il n’y par­vien­dra pas. Nous sommes tous profs, et nous res­te­rons tous amou­reux de nos liber­tés. »

Demain, le dimanche 18 octobre à 15 h, un hom­mage à un hus­sard de la Répu­blique aura lieu sur la Place de la Répu­blique à Paris. 

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This