Actualités

Archives J2R : Le collectif « Non au pont d’Achères » passe à l’offensive

par | 31 octo­bre 2009 | Achères, Andrésy, Car­rières-sous-Pois­sy, Con­flans-Sainte-Hon­orine, Envi­ron­nement

Le Col­lec­tif demande l’abandon pur et sim­ple de ce pro­jet puisqu’une autoroute pas­sant au même endroit pour­ra sup­port­er large­ment les flux routiers prévus par le pro­jet du Pont d’Achères. (DR)

Fort de leurs 1650 sig­na­tures s’opposant au pont d’Achères, le col­lec­tif cri­tique un pro­jet routi­er qui se con­cré­tise sans l’accord des Car­riérois et des Andrésiens. Les deux maires sont interpellés.

Le pro­jet d’une départe­men­tale à 4 voies au-dessus des berges de Seine, sur la pointe nord de l’île de la Déri­va­tion con­tin­ue d’inquiéter les riverains. Il faut dire qu’il y a de quoi l’être : au même endroit passeraient l’autoroute (en sous flu­vial) et un pont à la per­pen­dic­u­laire ! Cette sit­u­a­tion aber­rante, dans le con­texte du Grenelle de l’Environnement, est le résul­tat du manque de con­cer­ta­tion entre l’Etat et le con­seil général des Yve­lines (CG 78) qui ont tra­vail­lé cha­cun de leur côté leur pro­jet routier !

Le Col­lec­tif rap­pelle les con­séquences néfastes de ces deux pro­jets routiers : con­cen­tra­tion des pol­lu­tions sur les riverains et les habi­tants de Denou­val (Andrésy) en rai­son des vents dom­i­nants ; défig­u­ra­tion d’un site naturel ; accroisse­ment de la cir­cu­la­tion routière, d’autant que deux nœuds routiers sont prévus pour irriguer Achères, rive gauche, Andrésy et Car­rières, rive droite. Plus de 150000 véhicules/jour devraient tra­vers­er la Seine.

 

« Carrières est la plus impactée mais n’a toujours pas organisé de réunion publique »

Le Col­lec­tif s’insurge de l’absence d’information et de réu­nions publiques. Il regrette d’abord la « con­cer­ta­tion min­i­mal­iste mise en place par le CG 78 ». Eddie Aït, maire de Car­rières-sous-Pois­sy, « n’a tou­jours pas organ­isé de réu­nion publique ». Certes, le maire s’est pronon­cé pour un pont plus au nord (sur Andrésy). Mais le col­lec­tif le soupçonne d’opportunisme : « quel est ce tracé alter­natif ? Est-il développe­ment durable ? Serait-il accept­able pour les Andrésiens ?… ».

Le Col­lec­tif réu­nit des Car­riérois et des Andrésiens. Ain­si, le maire et con­seiller général Hugues Rib­ault est aus­si visé : dans un cour­ri­er adressé au prési­dent du Con­seil général des Yve­lines, Alain Schmitz (UMP), le col­lec­tif rap­pelle mali­cieuse­ment que Hugues Rib­ault est devenu un par­ti­san du sous flu­vial, alors qu’il fait par­tie de la même majorité que le président.

En défini­tive, les riverains aimeraient recevoir le prési­dent du CG 78 afin de lui remet­tre les péti­tions. Le Col­lec­tifdemande l’abandon pur et sim­ple de ce pro­jet puisqu’une autoroute pas­sant au même endroit pour­ra sup­port­er large­ment les flux routiers prévus par le pro­jet du Pont d’Achères.

Hugues Rib­ault : « La pol­lu­tion auto­mo­bile n’est plus un problème »

Lors des réu­nions de quarti­er de juin dernier, le maire, opti­miste, a affir­mé, devant des Andrésiens inqui­ets des pro­jets routiers touchant la ville, que « la pol­lu­tion auto­mo­bile ne sera plus un prob­lème, tant les pro­grès au niveau des moteurs sont impor­tants ».

Le maire, ex cadre de PSA, oublie néan­moins que la cir­cu­la­tion routière reste la prin­ci­pale source d’émissions de gaz à effets de serre (30 % env­i­ron) et qu’il faut entre 10 et 20 ans pour renou­vel­er mas­sive­ment le parc automobile.

+ sur le sujet : le dossier du nou­veau pont d’Achères
Le maire PRG de Car­rières-sous-Pois­sy a vite répon­du au col­lec­tif car­riérois qui doutait un peu de sa sincérité : la munic­i­pal­ité non seule­ment s’oppose au pro­jet du pont, mais rap­pelle son refus du tracé vert de la A104. Eddie Aït veut aus­si calmer le jeu avec le maire d’Andrésy sur le posi­tion­nement du pont d’Achères… Ce dernier a reçu le sou­tien des élus MoDem mais pas des instances du par­ti, dont le (…)
- Pub­lié le 24 novem­bre 2009 par Lionel Wastl
Au dernier jour de la con­cer­ta­tion publique organ­isée par le Con­seil général des Yve­lines sur le pro­jet de con­nex­ion RD30/RD190 (Achères à Triel), la majorité munic­i­pale UMP d’Andrésy a sur­pris son monde en se déclarant con­tre le pont Achères/Carrières/Andrésy, tout en ne con­tes­tant pas l’utilité de la con­nex­ion routière. Après un pre­mier revire­ment à Achères, un véri­ta­ble coup de ton­nerre se déroule à (…)
- Pub­lié le 14 juil­let 2009 par Lionel Wastl
Comme bien sou­vent, la pop­u­la­tion se réveille au dernier moment. Le pro­jet du pont Achères/Carrières/Andrésy est très ancien. Mais main­tenant que le bouclage financier a été réal­isé et que l’enquête publique démarre, les citoyens se mobilisent con­tre ce nou­veau pro­jet routi­er. Trop tar­di­ve­ment ?
- Pub­lié le 20 juin 2009 par Lionel Wastl
Pierre Car­do, le prési­dent de la Com­mu­nauté d’agglomération des Deux Rives et député des Yve­lines, a annon­cé la date du com­mence­ment de l’enquête publique con­cer­nant le pont tra­ver­sant la Seine et desser­vant la Boucle de Chanteloup.
- Pub­lié le 5 juin 2009 par la rédac­tion
Dimanche 17 mai : l’île de la Déri­va­tion organ­i­sait sa mod­este bro­cante. L’occasion de se promen­er sur cet îlot de ver­dure et de ren­con­tr­er ses habi­tants découragés par les pro­jets routiers qui con­damneront leur île et leur vie… La nou­velle majorité munic­i­pale s’oppose au tracé du pont d’Achères. Au sein de l’interco, Andrésy et Car­rières sont ouverte­ment en désac­cord sur ce pro­jet routi­er (…)
- Pub­lié le 29 mai 2009 par Lionel Wastl
Le Con­seil général des Yve­lines (CG 78) a donc voté, jeu­di 22 jan­vi­er 2009, cet investisse­ment routi­er impor­tant qui per­me­t­tra d’alléger le traf­ic sur le pont de Pois­sy et de mailler un ter­ri­toire appelé à se dévelop­per. Néan­moins, le choix d’un pont sur le tracé vert de la fran­cili­enne relève d’un pari osé de la part de la majorité départe­men­tale. Ce pro­jet con­tred­it aus­si les principes édic­tés du (…)
- Pub­lié le 9 févri­er 2009 par Lionel Wastl

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cliquez)

Municipales 2020