Actua­li­tés

André­sy : Lio­nel Wastl rem­porte l’é­lec­tion avec brio

par | 29 juin 2020 | André­sy, Poli­tique

Lio­nel Wastl, tête de liste d’An­dré­sy Ener­gies Renou­ve­lées, a pris la parole après l’an­nonce des résul­tats. (DR)

Avec un score concluant, 44,7 % des voix expri­mées, contre 40,1 % pour sa concur­rente directe, Vir­gi­nie Menu­ret, et 14,5 % pour Denis Faist, Lio­nel Wastl est sor­ti vic­to­rieux d’une longue cam­pagne élec­to­rale.

« Le pre­mier dis­cours de Lio­nel Wastl a rap­pe­lé que ce man­dat serait celui du par­ti­ci­pa­tif et d’une ville durable. J’ai été très tou­ché par l’é­mo­tion, hier, de ces hommes et de ces femmes qui n’ont qu’une envie : celle de don­ner le meilleur pour André­sy », a décla­ré Kevin Paqui, un de ses colis­tiers, sur sa page Face­book suite à la prise de parole, le soir de la vic­toire de l’é­quipe André­sy Ener­gies Renou­ve­lées (AER), le 28 juin 2020. L’abs­ten­tion fara­mi­neuse et les scores montrent que « la volon­té du diri­ger ensemble » est plus que jamais au goût du jour. Place main­te­nant à un nou­veau conseil muni­ci­pal qui sera donc consti­tué d’i­ci quelques jours de 24 élus d’AER, 7 d’An­dré­sy Dyna­mique et de 2 pour Notre Par­ti C’est André­sy.

Après six ans d’op­po­si­tion (construc­tive, nous dit-on), l’é­quipe de Lio­nel Wastl a su convaincre une large par­tie des citoyens qui se sont expri­més le 28 juin, avec un score solide de 44,7 %. C’é­tait le seul can­di­dat éco­lo­giste, sou­te­nu par Europe-Eco­lo­gie-les-Verts (EELV), qui a gagné dans l’in­ter­com­mu­na­li­té Grand Paris Seine & Oise (73 com­munes).

Certes, il a éga­le­ment été aidé par l’é­par­pille­ment de l’an­cienne équipe Ribault, qui avait géré la ville durant trois man­da­tures. Trois listes, qui auraient pu par­tir ensemble, se sont trou­vées de plus en plus « soli­taires » et sans aucun espoir de gagner. Même Vir­gi­nie Mune­ret a per­du la manche pen­dant et après la crise du Covid-19. Denis Faist a eu le cou­rage de res­ter stoïque et d’en­dos­ser le rôle du sor­tant-per­dant tan­dis que les deux « révol­tés » de la droite, MM. Bal­ko­ny et Fer­ret­ti, ont car­ré­ment per­du leurs répu­ta­tions poli­tiques le 15 mars, date du pre­mier tour.

Le vain­queur, Lio­nel Wastl, sera le maire de tous les André­siens avec et pour les André­siens. Il met­tra en pra­tique des nou­veaux modes de gou­ver­nance avec l’ap­pui de tous, même celui de l’op­po­si­tion future ; il a sou­li­gné l’im­por­tance de l’in­tel­li­gence col­lec­tive. Tien­dra-t-il ce dis­cours pen­dant toute la période de sa man­da­ture ? 

M. Wastl vou­drait « enle­ver toutes les bar­rières » du pas­sé et se pré­pa­rer pour les défis de demain de la ville : faire face à la crise sani­taire ; pré­pa­rer la ren­trée sco­laire de sep­tembre ; mettre en œuvre ses pre­mières actions sociales et sur­tout « stop­per et revoir les pro­jets immo­bi­liers » ; lan­cer des tra­vaux de réha­bi­li­ta­tion du quar­tier des Char­vaux ; enfin, renouer le lien avec la Com­mu­nau­té urbaine Grand Paris Seine & Oise. Il a conclu son allo­cu­tion avec un mes­sage fort pour le per­son­nel de la ville : « au tra­vail » les André­siens.

Share This