Vous êtes ici

Orgeval

Parfois l’opacité règne ; le plus souvent, des élus qui n’ont plus la parole ont perdu la maîtrise de leurs sols. Plusieurs dossiers, mis en lumière depuis quelques mois, montrent des similitudes dans différentes villes de notre territoire. Notamment, des fractures se creusent entre les habitants qui veulent préserver le caractère de leur ville et des élus qui, pour satisfaire leur ambition de développement économique ou pour atteindre les quotas imposés par les pouvoirs publics, veulent accroître la population. Par contre, des différences s’affirment entre les communes : certaines peuvent mener, à leur guise, leurs projets immobiliers, tandis que l’intercommunalité empêche d’autres de décider de l’utilisation raisonnée de leurs espaces. De plus, alors que le Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) n’est pas encore en vigueur, des décisions sont prises dans l’esprit qui a conduit à la centralisation de la compétence “urbanisme” mais sans aucune prise en compte des avis et des demandes des élus des communes concernées. 

Sous un soleil de printemps, environ cent personnes se sont donné rendez-vous, le 18 avril, avec des personnalités de la commune de Morainvilliers et du Département des Yvelines pour inaugurer le parcours accrobranche "Indian Forest Yvelines".

Webtélé 2R

Un terrain de football synthétique est un must pour les amateurs du ballon rond. L'inauguration d'un terrain à Villennes-sur-Seine, le 22 mars, était un moment convivial pour tous les acteurs de la vie sportive locale. Voir Webtélé 2R

L'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme (IAU) a mis en ligne une nouvelle carte interactive pour tout savoir sur les intercommunalités en 2019. GPS&O y figure. 

Voir la carte.

C'est un bilan "pitoyable" selon l'analyse d'Andrésy Energies Renouvelées (AER) reproduite ci-dessous, suite à la lecture du rapport d'activité 2017 GPS&O. La Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise a été créée en janvier 2016. Composée de six anciennes intercommunalités,  elle vient de publier son rapport d'activité 2017.

Pour voir la source de cet article, cliquez ici

A l'heure où votre emploi vous attend de l'autre côté de la rue, il est temps d'ouvrir votre esprit et votre imagination sans avoir besoin d’émarger au club des auto-entrepreneurs ou de celui des professionnels de tous ordres, il vous suffit de lire le livre de Rémy Leboissetier Le répertoire des métiers imaginaires. Un livre, une encyclopédie, un guide roboratif pour l’esprit.

En réaction à un article sur les Gens du voyage dans notre dernière édition papier, la présidente de la LDH Poissy nous a écrit. Voici son texte et quelques éléments de réponse de la part de la rédaction. 

Les lundis matins se suivent et se ressemblent mais la poésie qui enveloppe d’un emballage de nihilisme les destructions volontaires provoquées par la colère ne suffit pas à  justifier la violence qui est à l’origine des saccages.

Samedi 19 janvier 2019 à 10 h, le 4ème Salon des auteurs de la bibliothèque de Triel-sur-Seine ouvrira ses portes à l’Espace Senet, salle Guy de Maupassant. Une belle occasion de rencontrer une vingtaine d’écrivains de la région venus présenter leurs livres, d’échanger avec leurs lecteurs. Ils sont là, invités afin de partager leur passion d'écrire qui n’a d’égale que celle d'aller à la rencontre des lecteurs.

Le Groupe Indépendants Seine et Oise (ISO) et le Groupe Citoyens pour un Territoire Solidaire et Ecologique (CTSE) ont publié un texte commun relatif au zéro pointé qu'ils adressent à la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O) sur les sujets relatifs à l'environnement. Voici leur tribune.

Les vœux de la communauté urbaine à Mantes-la-Jolie, le 30 janvier 2019 à 18 h, vont être le cadre de discussions et d'échanges sur ce texte.

Nous nous croisons tous les jours et pourtant nous ne nous regardons pas. Cet état de fait peut durer une vie entière. Pourtant rien n'est plus ordinaire que de ne pas se voir. Il est temps de s'arrêter et d'échanger, que ce soit dans la Vallée de la Seine, à Paris ou en province.

Aujourd'hui, échangeons avec des Gens du voyage.

A Maurecourt a eu lieu, le 23 novembre, l’assemblée générale du Collectif pour la Protection des Riverains de l'Autoroute A184 (devenue A104), le CO.P.R.A. 184. C’était l’occasion de revoir les enjeux environnementaux et sociétaux du projet autoroutier, digne des années 1960, qui avance alors qu'il a été repoussé de plusieurs dizaines d'années.

Voir aussi la vidéo du CO.P.R.A.184

En mars 2017, Olivier Razemon avait mis en garde sur la mort probable des centres-ville(1). Depuis, une prise de conscience a dominé le débat public, ayant conduit, par la suite, à un effort cosmétique sur 222 centres-ville dans l'hexagone, dont les trois villes phares de la Vallée de la Seine (Poissy, Mantes et Les Mureaux). Cependant, cela ne suffit pas car des petites communes et des bourgs dans des zones rurales de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise sont en train d'être achevées par l'inaction publique. 

Une loi vient d'être promulguée par le gouvernement afin de mettre de l'ordre dans ce labyrinthe législatif relative aux gens du voyage. Elle est publiée au JO depuis le 8 novembre 2018. Depuis quatre ans, certains habitants de la ville d'Orgeval sont excédés et demandent un plan d'action pour résoudre le problème du nomadisme non seulement pour la rive gauche mais pour toute la partie nord des Yvelines. Actuellement l'ancien site de production de thé de la société Dammann fait l'objet d'une installation illicite. Un collectif a lancé une pétition, mais c'est désormais aux élus de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise de remplir leur mission. Les riverains sont en colère et les commerçants de l’association Union d'Entrepreneurs de la treize (UE13) subissent. Jusqu'à quand ?

Depuis la mise en service, début juillet, de l’unité d’adoucissement collectif de l’eau potable de l'usine Suez de Flins-Aubergenville, de nombreux habitants de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise sont satisfaits de pouvoir profiter d’une eau débarrassée de son calcaire. Toutefois, de fortes disparités existent toujours, pour la qualité et le prix de l’eau, entre les 73 communes. Cette innovation de l’un des trois exploitants de la distribution de l’eau, actifs dans notre territoire, est l’occasion de faire le point sur l'évolution de ce service public essentiel, après que la compétence « eau » ait été déléguée à la communauté urbaine. 

Bien que le coût de l’assainissement intervienne dans le prix de l'eau, nous réservons ce sujet pour le traiter ultérieurement.

Pages

Publicité