Actualités

Débat autour de GPS&O à La Péniche de Triel : “La pression fiscale est-elle une fatalité intercommunale ?” (Webtélé2r)

Jeu­di 17 novem­bre 2022 à 20 h, s’est tenue à La Péniche de Triel-Sur-Seine, à l’initiative du Col­lec­tif Citoyen GPSEO et encadrée par le Jour­nal des Deux Rives, une con­férence-débat autour GPS&O…

lire plus

Un olivier pour ne pas oublier la paix et le “11 novembre” aux Mureaux

par | 11 novem­bre 2022 | His­toire, Les Mureaux, Meu­lan, Vie asso­cia­tive

Plan­ta­tion d’un Olivi­er sym­bole de la Paix dans le Parc Jean-Vauzelle (Pho­to J2R) 

Ce ven­dre­di 11 novem­bre 2022, dans le cadre des com­mé­mora­tions de l’Armistice, qui a mis fin à la pre­mier guerre mon­di­ale, le 11 novem­bre 1918 à 11h, un défilé et une céré­monie ont été organ­isés aux Mureaux. Une com­mé­mora­tion qui révèle un car­ac­tère assez triste puisque la guerre est de retour en Europe, dans un con­texte de crispa­tions poli­tiques.
La céré­monie s’est ter­minée par la plan­ta­tion d’un “Olivi­er” sym­bole de la Paix.

Le « 11 novem­bre » est le jour de la com­mé­mora­tion de l’Armistice du 11 Novem­bre 1918, qui a mis fin aux com­bats de la Pre­mière Guerre mon­di­ale (1914–1918) en Europe à 11h. Le traité de Paix fut signé à Ver­sailles le 28 juin 1919 entre l’Allemagne et les Alliés. C’est un jour d’hommage ren­du à tous les Morts pour la France depuis la Loi du 28 févri­er 2012. La France rend, lors des céré­monies et à tra­vers le dis­cours de M.Sébastien Lecor­nu, min­istre des Armées et de Mme Patri­cia Miral­lès, secré­taire d’État auprès du min­istre des Armées, chargée des Anciens com­bat­tants et de la Mémoire, qui se tien­nent cette année, un hom­mage par­ti­c­uli­er, à deux mil­i­taires morts en opéra­tion au Mali : le maréchal des logis chef Adrien Quélin et le brigadier-chef Alexan­dre Mar­tin.
Mais cette com­mé­mora­tion ne peut pas cacher la mon­tée des extrêmes et le retour de la guerre en Europe par l’action de la Russie de Vladimir Pou­tine en Ukraine, dans un but pure­ment expansionniste.

Défilé et com­mé­mora­tion aux Mureaux

Aux Mureaux, comme dans toutes les com­munes français­es, ce jour est un jour de com­mé­mora­tion. Dans le cen­tre-ville, un défilé patri­o­tique s’est déroulé, à par­tir de 10h30 avec la Fédéra­tion nationale des anciens com­bat­tants et de l’Union nationale des com­bat­tants et vic­times de guerre, des mem­bres de l’association Le Rocher ( dont des scouts), des représen­tants des autorités poli­cières, les respon­s­ables des nom­breux cultes de la ville, M. François Garay, maire des Mureaux, Mme Souad Ammouri Mostafi, 1ère adjointe au maire, et Mme Mialy Ramana­mandim­by, con­seil­lère munic­i­pale chargée des céré­monies, de la vie évène­men­tielle et des fes­tiv­ités. D’autres élus de la com­mune étaient égale­ment présents ain­si que les mem­bres des con­seils munic­i­paux des enfants et des jeunes de la Com­mune. Mme Dieyn­a­ba Diop, adjointe au maire des Mureaux, mais égale­ment con­seil­lère régionale d’Île-de-France, était égale­ment présente et représen­tée aus­si la région.
Mme Cécile Zam­mit-Popes­cu, maire de Meu­lan-en-Yve­lines, con­seil­lère départe­men­tale des Yve­lines et prési­dente de La Com­mu­nauté Urbaine Grand Paris Seine&Oise (GPS&O) était présente fut égale­ment présente pen­dant une bonne par­tie de la cérémonie.

Mme Cécile Zam­mit-Popes­cu, maire de Meu­lan-en-Yve­lines, con­seil­lère départe­men­tale et Prési­dente de GPS&O à la droite du Maire des Mureaux, M. François Garay (Pho­to J2R

Une pop­u­la­tion impor­tante s’est jointe au défilé, qui avait une petite par­tic­u­lar­ité cette année. Der­rière la fan­fare et les portes dra­peaux, qui ouvrent tra­di­tion­nelle­ment le défilé, se sont les mem­bres con­seils munic­i­paux des enfants et des jeunes qui défi­laient devant la pop­u­la­tion et les élus. Ces derniers fer­maient le défilé.

Les portes dra­peaux du défilé avant le départ (Pho­to J2R)

Le défilé a ain­si cir­culé dans les rues du cen­tre-ville jusqu’au parc Jean-Vauzelle, où se trou­ve le mon­u­ment aux morts de la com­mune. C’est là que c’est tenue la céré­monie pro­to­co­laire devant une foule impor­tante en musique, avec la par­tic­i­pa­tion de la chorale locale.

La foule présente dans le Parc Jean-Vauzelle pour la com­mé­mora­tion devant le Mon­u­ment aux morts des Mureaux (Pho­to J2R)

(La foule présente dans le Parc Jean-Vauzelle pour la com­mé­mora­tion devant le Mon­u­ment aux morts des Mureaux (Pho­to J2R))

Le sym­bole de l’Olivier

Comme lors de toutes les com­mé­mora­tions, de nom­breuses gerbes ont été déposées devant le mon­u­ment aux morts par les dif­férentes asso­ci­a­tions d’anciens com­bat­tants locales, par les con­seils munic­i­paux des enfants et des jeunes, la Con­seil Région­al d’Île-de-France, par le Con­seil Départe­men­tal des Yve­lines et par la munic­i­pal­ité des Mureaux, à tra­vers son maire. Une gerbe m’a même été déposée au nom de M. Bruno Mil­li­enne, député de la 9ème cir­con­scrip­tion des Yve­lines.
Toutes les gerbes ont été déposées par un adulte et deux enfants afin de mar­quer la trans­mis­sion du passé et du devoir de mémoire. C’est d’ailleurs un point qui est sou­vent revenu :« Un pays qui oublie son passé, n’a pas d’avenir ».
La sym­bol­ique de la Paix fut aus­si au cœur de la céré­monie et des dis­cours. C’est d’ailleurs la con­clu­sion du dis­cours des représen­tants du con­seil munic­i­pal des jeunes qui porte le mieux cette impor­tance de la Paix. Ils ont con­clu avec un mes­sage de sou­tien à l’Ukraine, en espérant que la Paix revien­dra dans ce pays et par exten­sion en Europe. La guerre est de nou­veau présente en Europe et dans le Monde, avec 68 con­flits offi­ciels.
Pour mar­quer la sym­bol­ique de la Paix, une action, qui est encadrée par la Pré­fec­ture, per­met de planter un Olivi­er lors de man­i­fes­ta­tions. Comme tout le monde le sait, le rameau d’Olivier est le sym­bole de la Paix avec la Colombe. Les deux sont liés depuis la nuit des temps.
C’est à la fin de la céré­monie, que le Maire, des jeunes et des élus ont sym­bol­ique­ment mis quelques pel­letées de terre au pied d’un Olivi­er, préal­able­ment plan­té dans le Parc Jean-Vauzelle, pas très loin du mon­u­ment aux morts. C’est le geste qui est impor­tant dans cette action évidemment.

Plan­ta­tion d’un Olivi­er sym­bole de la Paix dans le Parc Jean-Vauzelle (Pho­to J2R)

Une com­mé­mora­tion qui est égale­ment mar­quée par la notion de « diver­sité », représen­tée par les habi­tants des Mureaux venues en nom­bre et présente dans le dis­cours de Mon­sieur le Maire. Effec­tive­ment, le Maire a dis­cou­ru sur la notion de diver­sité en lien avec la devise de la République Française : Lib­erté, Égal­ité et Fra­ter­nité. Peut-être faudrait-il s’interroger sur la per­ti­nence ou non de la notion de Diver­sité par rap­port à celle de Fra­ter­nité, dit le Maire dans son dis­cours ?
En tout cas, la diver­sité de la ville des Mureaux était présente pour cette céré­monie com­mé­morant la Paix entre les peu­ples en espérant qu’elle soit tou­jours le but ultime de l’Humanité.

 

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cliquez)