Actualités

Journal des 2r : 1/7/2024(Législatives, Epône, Les Mureaux, Meulan, Triel, Vaux, Verneuil, Vernouillet Olympisme, associations, été 2024)

Edi­tion du 1er juillet 2024 « Jour­nal des 2r » en vidéo, une spé­ciale « été 2024 » et élec­tions légis­la­tives anti­ci­pées, qui a été enre­gis­trée dans la cave du Tré­so­rier de l’association ADAIM en ges­tion…

lire plus

Projet 2x2 voies entre Achères et Carrières : vive réaction des associations environnementales contre l’avis du commissaire enquêteur …

par | 29 mars 2023 | Achères, Car­rières-sous-Pois­sy, Envi­ron­ne­ment

@ Sté­pha­nie de For­tis ‑stephaniedefortis.com

Same­di 25 mars 2023, l’association Sequa­na, col­lec­tif citoyen, a réagi au sujet de l’avis favo­rable du com­mis­saire enquê­teur sur le pro­jet de liai­son RD30/RD190, mais assor­ti, cepen­dant, de 8 recom­man­da­tions majeures, signé éga­le­ment par les asso­cia­tions sui­vantes : ADIV Envi­ron­ne­ment, Bien Vivre à Ver­nouillet, C.O.P.R.A 184, Non au Pont d’Achères , Rives de Seine Nature Envi­ron­ne­ment, et Triel Envi­ron­ne­ment.
Cette enquête d’un pro­jet, vou­lu par le conseil dépar­te­ment des Yve­lines, s’est ache­vée le 20 jan­vier der­nier. Le com­mu­ni­qué revient sur ce rap­port du com­mis­saire enquê­teur, qui a été man­da­té pour l’enquête publique au titre de l’autorisation envi­ron­ne­men­tale unique concer­nant le pro­jet dépar­te­men­tal de 2x2 voies.

Voi­ci l’intégralité du com­mu­ni­qué qui a été envoyé à la rédac­tion ce mer­cre­di 29 mars 2023.

Projet de 2x2 voies entre Achères et Carrières (liaison RD30/RD190) : un avis favorable du commissaire enquêteur assorti de 8 recommandations majeures

Ache­vée le 20 jan­vier der­nier, l’enquête publique rela­tive au pro­jet déme­su­ré du Conseil dépar­te­men­tal des Yve­lines, de créer une 2x2 voies entre le pont de Triel et Achères, et com­pre­nant un fran­chis­se­ment de la Seine entre Achères et Car­rières-sous-Pois­sy, aura ravi­vé l’opposition des citoyens et du monde asso­cia­tif local.

En effet, l’enquête publique a recueilli plus de 350 contri­bu­tions, prin­ci­pa­le­ment pour dénon­cer un pro­jet d’une autre époque, inutile, coû­teux et cli­ma­ti­cide. Pour­tant, le com­mis­saire enquê­teur a ren­du, le 1er mars, un avis favo­rable assor­ti de 8 recom­man­da­tions.

Même si cette forte mobi­li­sa­tion n’a pas per­mis de le convaincre d’émettre un avis défa­vo­rable, il n’est donc pas res­té sourd aux argu­ments tech­niques et étayés des asso­cia­tions de pro­tec­tion de l’environnement, comme l’explique Denis Millet, Pré­sident de Non au Pont d’Achères :

« Depuis le début de ce dos­sier, nous dénon­çons un pro­jet bâclé et en déca­lage avec les attentes des citoyens et les besoins du ter­ri­toire. Lors de cette enquête, nous avons pu mettre en évi­dence les nom­breuses inco­hé­rences et approxi­ma­tions de cet amé­na­ge­ment rou­tier, en par­ti­cu­lier sur les ques­tions de pol­lu­tions atmo­sphé­riques, de nui­sances sonores et de des­truc­tion des habi­tats.
Du point de vue finan­cier, le pro­jet n’est pas plus ver­tueux, puisque son coût de 120 mil­lions d’euros est une esti­ma­tion de 2011 jamais actua­li­sée, ce qui laisse craindre une explo­sion consé­quente du bud­get, que les 66 % d’augmentation de la part dépar­te­men­tale de la taxe fon­cière auront du mal à absor­ber.
Les 8 recom­man­da­tions reprennent des argu­ments sou­le­vés par les asso­cia­tions et attestent ain­si la per­ti­nence des oppo­si­tions à ce pro­jet. Pour tenir compte de ces recom­man­da­tions sérieuses, le pro­jet doit être revu. Elles concernent la pol­lu­tion de l’air, les habi­tats et espèces pro­té­gées, la sécu­ri­té et le coût du pro­jet dont le com­mis­saire-enquê­teur estime qu’il dépas­se­ra les 200 M€
 »

Objec­ti­vi­té et rigueur sont requises dans une pro­cé­dure admi­nis­tra­tive. Or, au regard du conte­nu du rap­port, nous met­tons en doute, d’une part, la réelle objec­ti­vi­té de l’avis et, d’autre part, la rigueur appor­tée par le com­mis­saire enquê­teur à l’analyse des contri­bu­tions et à leur néces­saire confron­ta­tion aux élé­ments à carac­tère tech­nique four­nis dans les docu­ments de l’enquête publique.

Notre posi­tion et nos actions à la suite du rap­port du com­mis­saire enquê­teur :

Forts des élé­ments très néga­tifs rele­vés, durant cette enquête publique, tant sur les fon­de­ments du pro­jet que sur ses impacts envi­ron­ne­men­taux et cli­ma­tiques, des erreurs mani­festes conte­nues dans le rap­port du com­mis­saire enquê­teur, et des irré­gu­la­ri­tés consta­tées :
Nous deman­dons au Pré­fet des Yve­lines de ne pas signer l’arrêté d’autorisation envi­ron­ne­men­tale unique, Nous recon­tac­tons les élus qui nous ont don­né leur sou­tien et se sont enga­gés à défendre nos argu­ments auprès du Pré­fet des Yve­lines, Nous lan­çons une nou­velle cam­pagne de mobi­li­sa­tion des habi­tants du ter­ri­toire.

Ce pro­jet, pro­fon­dé­ment ancré dans le siècle der­nier, entraî­ne­ra un déve­lop­pe­ment de notre ter­ri­toire uni­que­ment basé sur l’augmentation de la cir­cu­la­tion auto­mo­bile. C’est cette vision que nous contes­tons et que nous conti­nue­rons à com­battre.

Si l’arrêté devait être signé, nous le contes­te­rons auprès du Tri­bu­nal admi­nis­tra­tif, nous dis­po­sons d’assez d’éléments fac­tuels et déter­mi­nants, sus­cep­tibles d’entraîner son annu­la­tion par les Juges.

 

RÉSERVEZ VOTRE PANIER DU MARAÎCHER (FERME DE TORCHY) A RETIRER LE VENDREDI OU LE SAMEDI AU RELAIS JOURNAL DES DEUX RIVES 76 RUE PAUL DOUMER À TRIEL !

RÉSERVATION
LES MARDI & MERCREDI
PAR SMS AU 07 67 53 45 63
RENS AU 06 79 69 51 50

Share This
Verified by MonsterInsights