Actualités

Qui sont les demandeurs de logements sociaux en Île-de-France ?

par | 30 novembre 2023 | Com­mu­ni­qués, Immo­bi­lier, Socié­té

Se loger dans le parc pri­vé en Île-de-France coûte très cher. (DR)

Le dou­ble­ment du nombre de deman­deurs de loge­ments sociaux depuis 10 ans met en exergue les pro­blèmes ren­con­trés par de nom­breux ménages pour dis­po­ser d’un loge­ment en rap­port avec leurs besoins et leurs moyens en Île-de-France. Relayage du com­mu­ni­qué et com­men­taire par Isan­zu Karia.

Chiffres-clés :
- 783 000 ménages deman­deurs de loge­ment social en 2022 (+ 73 000 ménages en 5 ans)
- 48 % des deman­deurs sont des per­sonnes seules
- 66 % des deman­deurs occupent un emploi

- 76 % des ménages fran­ci­liens sont éli­gibles au loge­ment social
- 14 % des foyers fran­ci­liens attendent un loge­ment social

Une situa­tion régio­nale par­ti­cu­liè­re­ment ten­due

Se loger dans le parc pri­vé en Île-de-France coûte très cher. Le niveau des loyers y est supé­rieur de 43 % à celui obser­vé en Pro­vence-Alpes-Côte d’Azur, deuxième région la plus chère de France métro­po­li­taine. À l’achat éga­le­ment, le prix médian au mètre car­ré y est plus éle­vé de 30 % par rap­port à celui de cette région. Et la situa­tion se tend. Entre 2002 et 2020, les loyers du parc pri­vé ont aug­men­té de 56 % et les prix immo­bi­liers de 185 %, quand les reve­nus des Fran­ci­liens ne pro­gres­saient que de 33 %.

L’offre et la demande décor­ré­lées
• 72 % des ménages deman­deurs ont des res­sources leur per­met­tant de pré­tendre à un loge­ment très social de type PLAI, or 40% seule­ment des loge­ments affichent un loyer de niveau PLAI, pro­por­tion qui tombe à 10,5% pour la pro­duc­tion récente (2011–2021).

• 69 % des deman­deurs sont exté­rieurs au parc social, 31 % y résident déjà.

• Par­mi les deman­deurs exté­rieurs au parc, il y a plus de per­sonnes seules et de jeunes– cf. part impor­tante de per­sonnes héber­gées chez des tiers – puisque 58% vivent seuls (+7,8 points entre 2017 et 2022) et que 29 % ont moins de 30 ans.

• Face à cette forte demande, le parc social affiche une struc­ture plu­tôt fami­liale (36% de T3 et 31% de T4 ou plus) et offre peu de petits loge­ments (33% de T1-T2, contre 63% dans le parc loca­tif pri­vé). La taille des loge­ments pro­po­sés dans le parc social est ain­si en déca­lage avec les besoins des deman­deurs ne rési­dant pas déjà dans ce parc puisque, près de deux tiers d’entre eux sou­haitent un T1 ou un T2.

Les deman­deurs sou­haitent en prio­ri­té habi­ter à proxi­mi­té de leur lieu actuel : 56% dans leur com­mune, 68% au sein de leur EPCI et 70% dans leur EPT.

Pour consul­ter la note rapide de l’institut Paris Région à ce sujet, suivre le lien sui­vant :
https://www.institutparisregion.fr/nos-travaux/publications/de-plus-en-plus-de-franciliens-attendent-un-logement-social-qui-sont-les-demandeurs/

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Share This
Verified by MonsterInsights