Actualités

L’avenir du centre-ville et de la gare des Mureaux au cœur d’une réunion publique bien suivie

par | 8 mars 2023 | Immo­bi­lier, Les Mureaux, Meu­lan

M. Fran­çois Garay, maire des Mureaux, accom­pa­gné par M. Davy Ramos, adjoint au maire au déve­lop­pe­ment éco­no­mique, et M. Luis Sainz, conseiller muni­ci­pal délé­gué à l’urbanisme, face à une salle pleine (Pho­to J2R)

Mardi 7 mars 2023 à par­ti de 19h, dans la salle du conseil muni­ci­pal des Mureaux, une réunion publique s’est tenue autour du pro­gramme Action Cœur de Ville. Ce pro­gramme finance et orga­nise le futur amé­na­ge­ment du centre-ville et de la gare des Mureaux. Une pré­sen­ta­tion de pro­jets à longs termes qui a atti­rée beau­coup de monde.

C’est le Maire des Mureaux, M. Fran­çois Garay, qui a ouvert la réunion publique vers 19h15. Juste avant, ce der­nier tenait une réunion sur la sec­to­ri­sa­tion des écoles aux Mureaux , notam­ment sur le centre-ville, avec des parents d’élèves. Effec­ti­ve­ment, avec l’ouverture du Pôle édu­ca­tif et spor­tif Lagrange, la carte sco­laire de la ville va se modi­fier, un fait déjà évo­qué à plu­sieurs reprises dans les colonnes du jour­nal.
Cette réunion publique a pour objet le pro­gramme « Action Cœur de Ville ». Plus exac­te­ment, c’est une pré­sen­ta­tion de l’avancement du pro­jet par les élus en charge. Plus pré­ci­sé­ment, c’est M. Davy Ramos, adjoint au maire char­gé du déve­lop­pe­ment éco­no­mique, des com­merces, de l’innovation et de l’emploi, qui est char­gé de la mis­sion « Action Cœur de Ville » depuis le départ de M. Boris Venon du conseil muni­ci­pal. Mon­sieur le Maire était d’ailleurs accom­pa­gné de M. Ramos, ain­si que de M. Luis Sainz, conseiller muni­ci­pal délé­gué à l’urbanisme et au sui­vi des tra­vaux com­mu­nau­taire, en lien avec la Com­mu­nau­té Urbaine Grand Paris Seine&Oise (GPS&O).

Qu’est-ce que le pro­gramme Action Cœur de Ville ?

Lan­cé par le minis­tère de la Cohé­sion des ter­ri­toires et des Rela­tions avec les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales en 2017 et pilo­té par l’Agence Natio­nale de la Cohé­sion des Ter­ri­toires (ANCT), le pro­gramme « Action Cœur de Ville » a pour ambi­tion de redon­ner aux villes moyennes de vrais « centre-ville », trop sou­vent délais­sées, ses lettres de noblesses.
À tra­vers des actions concrètes, dans 222 villes, dites « moyennes » (dont Les Mureaux, Meu­lan-en-Yve­lines, Limay, Mantes-La-Jolie et Pois­sy), ce pro­gramme a per­mis à des cen­taines d’élus de construire leur pro­jet de ter­ri­toire, au plus près des réa­li­tés et des besoins de leurs habi­tants.
2,10 mil­liards d’euros ont été enga­gés sur les 5 mil­liards bud­gé­tés consa­cré à ce pro­gramme. Cette somme s’est déjà maté­ria­li­sée dans plus de 3 000 actions concrètes qui ont été lan­cées ces der­nières années : centres-villes revi­ta­li­sés, habi­tats et espaces publics réno­vés, patri­moine reva­lo­ri­sé…
Le pro­gramme repose sur 5 axes : une offre attrac­tive de loge­ments, un déve­lop­pe­ment éco­no­mique et com­merce, une Acces­si­bi­li­té, mobi­li­té et connexion, une mise en valeur des formes urbaines, espace public et patri­moine et des Équi­pe­ments, ser­vices publics et ins­tal­la­tions de loi­sirs.

Le pro­gramme aux Mureaux en quelques dates

Aux Mureaux, tout a com­men­cé le 8 octobre 2018, avec la signa­ture de la conven­tion « Action Cœur de Ville » entre la ville, GPS&O et les dif­fé­rents par­te­naires et finan­ceurs. En mai 2019, la muni­ci­pa­li­té a signé la charte« Éco­quar­tier Cœur de Ville » qui per­met la redy­na­mi­sa­tion du centre-ville tout en répon­dant à des enga­ge­ments en matière de déve­lop­pe­ment durable. En décembre 2019, Meu­lan-en-Yve­lines a rejoins le pro­jet, d’ailleurs le Maire l’a rap­pe­lé en ouver­ture de la réunion publique. Pour cela, un ave­nant à la conven­tion a été signé afin d’intégrer des pro­jets com­muns au pro­gramme.
En sep­tembre 2020, la muni­ci­pa­li­té a sin­gé la conven­tion « Action Loge­ment » pour la revi­ta­li­sa­tion du cœur de ville afin d’offrir un habi­tat de qua­li­té. Et en février 2021, les péri­mètres « Action Cœur de Ville » du ter­ri­toire de GPS&O sont deve­nus les sec­teurs d’intervention de l’Opération de Revi­ta­li­sa­tion Ter­ri­to­riale (ORT) Com­mu­nau­taire.

Un pro­gramme pour des pro­jets à long terme

C’est en rap­pe­lant que les pro­jets, qui sont dans la cadre du pro­gramme « Action Cœur de Ville » sont à long terme, comme cela fut rap­pe­lé lors des réunions publiques pré­cé­dentes autour de ce même sujet, que le Maire des Mureaux a ouvert cette der­nière réunion devant plus d’une cin­quan­taine de per­sonnes. Effec­ti­ve­ment, la salle du conseil muni­ci­pal était pleine. Ce public était com­po­sé d’habitants, d’élus de la majo­ri­té et de l’opposition.
Pour le Maire, cette réunion fut orga­ni­sée pour faire un point de l’avancé du pro­jet mené sur le centre-ville. Le pro­gramme va ryth­mer l’évolution du centre-ville sur les dix pro­chaines années. Ce n’est pas avant 2030–2035 que les chan­ge­ments vont se faire. C’est un pro­jet qui est mis en paral­lèle avec l’arrivée pro­chaine d’EOLE (le RER E) et avec des enjeux liés autres villes. C’est d’ailleurs la rai­son de l’application de la com­mune de Meu­lan-en-Yve­lines dans le pro­jet. Mais l’enjeu pre­mier est de repen­ser le centre-ville, que beau­coup d’habitants asso­cient encore au « vieux vil­lage ».
Le Maire a rap­pe­lé que la posi­tion actuelle de la gare des Mureaux date de 1964 et, en 60 ans, l’urbanisme, les acti­vi­tés, les ser­vices, le centre-ville…beaucoup de choses ont évo­lué et chan­gé.
Selon le Maire, la ville des Mureaux peut se défi­nir selon trois axes paral­lèles (l’A13, la voie fer­rée et la Seine) et un axe per­pen­di­cu­laire (l’avenue Paul-Raoult). En voyant les choses ain­si, le Maire se a posé la ques­tion sui­vante : « Peut-on voir la gare comme le bary­centre de la com­mune ? »
Cette gare vient de connaître des tra­vaux afin d’accueillir pro­chai­ne­ment le RER E, qui va atti­rer de la popu­la­tion en pro­ve­nance, assu­ré­ment, des com­munes de la rive droite de la Seine, comme Meu­lan-en-Yve­lines. C’est la grande ques­tion du sta­tion­ne­ment qui se glisse ici. D’où l’intérêt d’impliquer les com­munes autour qui vont béné­fi­cier de l’EOLE.
Autre pro­blé­ma­tique, l’orientation actuelle de la gare est tour­née vers le Nord et la Seine. Or, il faut prendre en compte main­te­nant les évo­lu­tions de l’urbanisme et l’évolution pro­chaine du pla­teau du quar­tier de Béche­ville, déjà évo­quée lors de la céré­mo­nie des vœux du Centre Hos­pi­ta­lier Inter­com­mu­nal de Meu­lan-Les Mureaux. En 2025/2026, ce pla­teau va connaître une évo­lu­tion impor­tante en termes d’activité et d’emploi. Il y a, par exemple, l’arrivée en 2026 (pre­mière pierre en 2024) de l’Institut du Sport Para-San­té Connec­té ou ISPC, l’ISEP du sport para­lym­pique selon M. Davy Ramos, qui l’a pré­sen­té ain­si dans la seconde par­tie de la réunion, où il a fait un point sur les pro­jets liés à « Action Cœur de Ville ». C’est envi­ron 4 000 per­sonnes en plus qui vont tran­si­ter par Les Mureaux pour tra­vailler sur le quar­tier de Béche­ville. Ce quar­tier est dans la par­tie « Est » de la com­mune.
C’est une phase de réflexion, avec les habi­tants, qui s’ouvre autour du centre-ville et du pôle gare de la com­mune, qui va s’inscrire dans le temps.


Comme tout le monde le sait, rien ne se fait en cla­quant des doigts. Cepen­dant, plu­sieurs pro­jets, pré­sen­tés par Davy Ramos, sont déjà en réa­li­sa­tion, dont plu­sieurs pro­jets de construc­tion de loge­ments ( la muni­ci­pa­li­té sou­hai­tant des construc­tions plus hori­zon­tales que ver­ti­cales avec accès à la pro­prié­té) et un futur « res­tau­rant à l’essai », pro­lon­ge­ment du pro­gramme « Ma bou­tique à l’essai », pro­jet lié à « Action Cœur de Ville ». La ques­tion du loge­ment a rai­son­né sur­tout autour de l’avenir des rési­dences ICF Habi­tat La Sablière, situées autour de la gare et qui appar­tiennent à la SNCF.
Une phase de réflexion, mais aus­si une phase d’étude qui va amè­ner la majo­ri­té muni­ci­pa­li­té actuelle, ain­si que celles qui vont suivre, à se pro­je­ter vers 2040–2050, selon le Maire.

Trot­ti­nettes élec­triques : Concer­ta­tion avec la popu­la­tion

La Com­mu­nau­té Urbaine Grand Paris Seine&Oise (GPS&O) envi­sage d’installer des trot­ti­nettes élec­triques (en loca­tion pour les usa­gers) sur plu­sieurs com­munes. Avant cette mise en place, la ville des Mureaux a sou­hai­té connaitre l’avis de ses habi­tants et de tous ceux qui se déplacent sur la com­mune. Un ques­tion qui, évi­dem­ment, fait un écho à celui mené à Paris pour sup­pri­mer les trot­ti­nettes.
Un ques­tion­naire est dis­po­nible en ligne en cli­quant ici

Le ques­tion­naire, en ver­sion papier, est dis­po­nible en mai­rie, au Pôle Molière, à La Média­thèque et au Conser­va­toire Gabriel-Fau­ré, du lun­di 6 au ven­dre­di 24 mars 2023. Ce der­nier ques­tion fut éga­le­ment mis à dis­po­si­tion des habi­tants qui sont venus à la réunion publique consa­crée à « Action Cœur de Ville ».

 

RÉSERVEZ VOTRE PANIER DU MARCHÉ (FERME DE TORCHY) A RETIRER LE VENDREDI OU LE SAMEDI AU RELAIS JOURNAL DES DEUX RIVES 76 RUE PAUL DOUMER À TRIEL !

RÉSERVATION
LES MARDI & MERCREDI
PAR SMS AU 07 67 53 45 63
RENS AU 06 79 69 51 50

Share This
Verified by MonsterInsights