Actualités

Enquête auprès des musulmans sur la laïcité

par | 8 décembre 2023 | Com­mu­ni­qués, Socié­té

À l’occasion de la jour­née natio­nale de la laï­ci­té (9 décembre 2023), Elmaniya.tv, la nou­velle chaîne laïque fran­co-arabe, a com­man­dé à l’Ifop une enquête per­met­tant de mieux cer­ner la place que les Fran­çais musul­mans accordent aujourd’­hui à la reli­gion. (DR)

À l’occasion de la jour­née natio­nale de la laï­ci­té (9 décembre 2023), Elmaniya.tv, la nou­velle chaîne laïque fran­co-arabe, a com­man­dé à l’Ifop une enquête per­met­tant de mieux cer­ner la place que les Fran­çais musul­mans accordent aujourd’­hui à la reli­gion, le sens qu’ils donnent à la laï­ci­té mais aus­si leur point de vue sur les récents évé­ne­ments (ex : inter­dic­tion des abayas le 3 sep­tembre, assas­si­nat d’Arras par un isla­miste le 13 octobre…) ayant mis au pre­mier plan la ques­tion de l’Islam à l’École. Relayage du com­mu­ni­qué et de l’étude et com­men­taire par Isan­zu Karia.

Pour cela, l’Ifop a mis en place un dis­po­si­tif d’étude per­met­tant de mesu­rer la spé­ci­fi­ci­té des musul­mans de France sur ces sujets – à tra­vers des indi­ca­teurs offrant des com­pa­rai­sons avec le point de vue de l’ensemble des Fran­çais – mais aus­si d’analyser cer­taines variables pou­vant influen­cer leur rap­port à la laï­ci­té comme leur âge ou leur degré de reli­gio­si­té. Au regard de cette étude menée auprès d’un échan­tillon repré­sen­ta­tif de 1000 musul­mans décla­rés, la popu­la­tion musul­mane appa­raît impré­gnée d’une vision très ouverte de la laï­ci­té asso­ciée à un sou­tien mas­sif aux mani­fes­ta­tions de reli­gio­si­té dans la socié­té en géné­ral et à l’École en par­ti­cu­lier (ex : voile, abaya…).

Les chiffres de l’en­quête

1 – Dans un contexte mar­qué par l’interdiction des abayas à l’École publique (3 sep­tembre), une très large majo­ri­té des Fran­çais musul­mans (78%) par­tage le sen­ti­ment que la laï­ci­té telle qu’elle est appli­quée aujourd’­hui par les pou­voirs publics est dis­cri­mi­na­toire envers les musul­mans.
2 – Les trois quarts des Fran­çais musul­mans sou­haitent un retour au régime concor­da­taire appli­qué en France jusqu’au vote de la loi de 1905 : 75% d’entre eux de disant favo­rables au « finan­ce­ment public des lieux de culte et des reli­gieux des prin­ci­pales reli­gions (ex : curés, popes, rab­bins, imams…) comme c’est le cas en Alsace-Moselle pour cer­tains cultes ».
3 – D’autres reven­di­ca­tions passent par l’abrogation de dis­po­si­tifs empê­chant l’expression ves­ti­men­taire de leur reli­gion dans l’espace public. Ils sou­tiennent ain­si mas­si­ve­ment le droit des ath­lètes français(e)s à por­ter des couvre-chefs reli­gieux aux pro­chains JO en France (75%) ;
4 – Près de 20 ans après son appli­ca­tion, les Fran­çais de confes­sion musul­mane sont tou­jours mas­si­ve­ment oppo­sés à la loi de 2004 inter­di­sant les signes reli­gieux osten­sibles à l’École. En effet, les deux tiers d’entre eux (65%) se disent favo­rables au port de couvre-chefs à carac­tère reli­gieux (ex : voile, kip­pa…) dans l’en­ceinte des col­lèges et lycées publics.
5 – Les musul­mans sou­tiennent mas­si­ve­ment aus­si d’autres formes de mani­fes­ta­tions de reli­gio­si­té dans l’espace sco­laire tel que le port de signes reli­gieux par les parents accom­pa­gna­teurs fai­sant action d’enseignement (à 75%) ou l’introduction de menus à carac­tère confes­sion­nel (ex : viande halal, viande casher…) à la can­tine (à 83%).
6 – Enfin, envi­ron la moi­tié d’entre eux sou­tiennent éga­le­ment une remise en cause du prin­cipe de neu­tra­li­té reli­gieuse dans le cœur des ensei­gne­ments, reven­di­quant par exemple le droit des jeunes filles « à ne pas assis­ter aux cours de nata­tion pour des rai­sons reli­gieuses » (à 57%) ou des élèves à « ne pas assis­ter aux cours dont le conte­nu heur­te­rait leurs convic­tions reli­gieuses » (à 50%).
7 – Si l’interdiction des abayas annon­cée à la ren­trée a fait l’objet d’un qua­si-consen­sus dans la popu­la­tion géné­rale (81% des Fran­çais approuvent cette inter­dic­tion), rares sont les musul­mans (28%) à sou­te­nir la déci­sion du nou­veau ministre de l’Éducation natio­nale.
8 – Leur rap­port par­ti­cu­lier à la laï­ci­té n’empêche pas la plu­part des musul­mans (78%) de condam­ner tota­le­ment le meur­trier de Domi­nique Ber­nard à Arras mais leur condam­na­tion manque de fer­me­té : les per­sonnes n’exprimant pas une condam­na­tion totale de l’assassin sont trois fois plus nom­breuses dans les rangs des musul­mans (16%) que chez l’ensemble des Fran­çais (5%), notam­ment par­mi les élèves sco­la­ri­sés actuel­le­ment dans l’enseignement secon­daire ou supé­rieur (31%).

Pour consul­ter l’étude au com­plet, suivre le lien sui­vant :
https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2010052/Synthese_Ifop_ElmaniyaTV_2023.12.072.pdf

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Share This
Verified by MonsterInsights