Actualités

Débat autour de GPS&O à La Péniche de Triel : “La pression fiscale est-elle une fatalité intercommunale ?” (Webtélé2r)

Jeu­di 17 novem­bre 2022 à 20 h, s’est tenue à La Péniche de Triel-Sur-Seine, à l’initiative du Col­lec­tif Citoyen GPSEO et encadrée par le Jour­nal des Deux Rives, une con­férence-débat autour GPS&O…

lire plus

260 pages consacrées à l’église Saint-Martin de Triel

par | 14 sep­tem­bre 2022 | Cul­ture, Triel-sur-Seine

Il a fal­lu atten­dre 2022 pour que soit écrit un livre (défini­tif ?), entière­ment con­sacré à l’église Saint-Mar­tin de Triel. (DR)

En effet, il n’y avait jusqu’ici qu’une dizaine de pages sur le sujet dans le livre de Daniel Biget et Georges Beau­jart  Triel sur Seine, son his­toire, ses légen­des, réédité régulière­ment depuis sa paru­tion en 1984, précédé en 1964 par un fas­ci­cule d’une ving­taine de pages écrit par Colette Lamy-Las­salle et suivi par celui de l’abbé Jean-Jacques Vil­laine de 16 pages paru en 1991 ; joli­ment illus­trés mais assez suc­cincts, ils étaient con­sacrés à un mon­u­ment qui méri­tait mieux.

L’ouvrage que l’association Triel, Mémoire & His­toire vient de pub­li­er per­me­t­tra au pub­lic d’appréhender le mon­u­ment dans sa total­ité : his­torique de l’architecture, descrip­tion détail­lée de ses mag­nifiques vit­raux, embel­lisse­ments récents, sans oubli­er cer­taines par­tic­u­lar­ités comme le pas­sage voûté sous le chœur Renais­sance et la crypte du XVIe siè­cle qui n’est pas souter­raine mais con­stru­ite à côté de l’actuelle rue Galande, une véri­ta­ble chapelle cachée.

Sou­vent, pour le vis­i­teur, l’église Saint-Mar­tin de Triel appa­raît à la fois très belle et très sur­prenante pour ne pas dire mys­térieuse. Elle enjambe une route, elle sem­ble faite de plusieurs morceaux qui ne sont pas dans le même axe ; elle a tra­ver­sé les temps trou­blés de l’Histoire et échap­pé plusieurs fois à une destruc­tion défini­tive. Détail qui me sem­ble impor­tant : elle a qua­si­ment con­servé tous ses vit­raux qui sont là, sous nos yeux.

Quand on entre dans l’église de Triel pour la pre­mière fois, on est tout d’abord frap­pé par la hau­teur des voûtes, soutenues au niveau du chœur par d’au­da­cieuses colonnes en fais­ceau que les siè­cles sem­blent avoir cour­bées. Pas­sant der­rière l’an­cien chœur médié­val, nous abor­dons une tout autre atmo­sphère avec le chœur Renais­sance où règne une éton­nante sobriété des lignes et un cer­tain ordre géométrique qui s’op­posent à l’empirisme de la par­tie moyenâgeuse.

Par son hétérogénéité, son orig­i­nal­ité, mais aus­si pour ses remar­quables vit­raux, dont bon nom­bre ont été dess­inés et façon­nés par des artistes ver­ri­ers du XVIe siè­cle, l’église de Triel est cer­taine­ment l’une des plus curieuses, des plus orig­i­nales et des plus attachantes d’Île-de-France. Pour­tant, cette hon­or­able dame qui veille depuis 800 ans sur le vil­lage, faute de moyens pour l’en­tretenir, a bien fail­li être aban­don­née à la pioche des démolis­seurs au XIXe siècle.

Cet ouvrage, le pre­mier du genre sur l’église de Triel, s’adresse à tous et a pour voca­tion pre­mière de mieux faire con­naître cet édi­fice religieux, dont l’in­flu­ence s’é­ten­dit jadis jusqu’aux vil­lages voisins de Chanteloup-les-Vignes et de Car­rières. Les aspects his­toriques et archi­tec­turaux y sont abor­dés de manière péd­a­gogique, les vit­raux y sont minu­tieuse­ment décrits, dévoilant leur sym­bol­ique et leurs codes mais d’autres sujets sont égale­ment abor­dés : notam­ment, les pein­tures et les stat­ues, qui bien sou­vent échap­pent à l’at­ten­tion du vis­i­teur de pas­sage, les fonts bap­tismaux sculp­tés au XVI­I­Ie siè­cle et le remar­quable lutrin forgé au XVI­Ie qui se dresse au milieu du chœur Renaissance.

Le lecteur décou­vri­ra égale­ment des aspects moins con­nus de l’éd­i­fice, comme dans la crypte les remar­quables clefs de voûte et les énig­ma­tiques graf­fi­tis gravés dans le plâtre de ses murs par quelques mar­guil­liers désireux de pass­er à la postérité ou encore les cloches, qui réson­naient autre­fois aus­si bien pour le pro­fane que pour le religieux et selon des règles con­nues bien pré­cis­es : sim­ple tin­te­ment ou à la volée.

Ce livre, au texte riche de nom­breuses expli­ca­tions, descrip­tions et anec­dotes et à l’i­cono­gra­phie orig­i­nale et soignée, nous révèle toute la beauté du mon­u­ment, que nous pen­sions pour­tant bien con­naître. À la fois doc­u­men­taire et inspiré, ce bel ouvrage, résul­tat du tra­vail d’une équipe ent­hou­si­aste, rejoint par ses qual­ités le chef d’œuvre archi­tec­tur­al que l’église Saint Mar­tin de Triel représente en ce XXIe siè­cle tech­nologique. Il trans­mets un mes­sage venu d’une époque loin­taine où spir­i­tu­al­ité, tech­nique et qual­ités artis­tiques le con­stru­i­sait durable­ment et pos­i­tive­ment, des­tiné à ceux qui viendraient après eux.

Cou­ver­ture de l’ouvrage :

260 pages couleurs, 25 €
For­mat : 28 cm x 24 cm
Livre en vente sur la bou­tique de TMH
https://www.trielmemoirehistoire.fr/accueil/boutique-tmh/catalogue-general-detaille

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cliquez)