Actualités

Verneuil : Un vrai refuge pour les jeunes LGBT+ chassés du leur foyer

par | 26 juin 2024 | Socié­té, Ver­neuil-sur-Seine

Le 25 juin a eu lieu l’i­nau­gu­ra­tion du refuge pour des jeunes adultes ayant été chas­sés de par leurs orien­ta­tions du genre.. (DR)

Le maire de Ver­neuil-sur-Seine, Fabien Aufrech­ter, et la Fon­da­tion Le Refuge ont inau­gu­ré le 25 juin un site d’hé­ber­ge­ment pro­vi­soire aux jeunes LGBT+ reje­tés par leurs parents parce qu’ils sont homo­sexuels ou trans genre et/ou en ques­tion­ne­ment iden­ti­taire. La conven­tion signée marque une pre­mière dans les Yve­lines et à l’ouest fran­ci­lien. Le site-refuge de Ver­neuil accueille­ra 4 jeunes majeurs où ils pour­ront aus­si béné­fi­cier d’un accom­pa­gne­ment social, médi­cal, psy­cho­lo­gique et juri­dique.

Ce site est le seul « lieu d’hé­ber­ge­ment de la Fon­da­tion Le Refuge à l’ouest de Paris » et ce site aborde la pro­blé­ma­tique de l’a­près urgence. Autre­ment dit, il est essen­tiel d’ac­com­pa­gner les jeunes LGBTQIA+ vic­times de dis­cri­mi­na­tions et l’amélioration de la prise en charge de ces jeunes en rup­ture sociale et/ou fami­liale dans la com­mune font éga­le­ment par­tie des pre­mières mesures.
 
La com­mune de Ver­neuil-sur-Seine oeuvre en faveur des popu­la­tions les plus fra­giles, tend la main aux jeunes LGBTQIA+. Une conven­tion a été signée entre Fabien Aufrech­ter, maire de Ver­neuil­sur-Seine et Pacôme Rupin, Direc­teur géné­ral de la Fon­da­tion Le Refuge, pour accueillir au sein d’un site mis à dis­po­si­tion par la mai­rie, des jeunes en situa­tion d’isolement, reje­tés par leur propre famille, à cause de leur orien­ta­tion sexuelle. 
 
Inau­gu­rés ce mar­di 25 juin, les locaux (envi­ron 100 m² de sur­face habi­table) mis à dis­po­si­tion du Refuge vont per­mettre d’accueillir quatre jeunes majeurs en fin de par­cours d’accompagnement. « Ce seront des jeunes en situa­tion de trem­plin, en recherche d’un emploi ou en reprise d’études et sur le point de réin­té­grer un loge­ment. En plus de cet héber­ge­ment, ils pour­ront béné­fi­cier d’un accom­pa­gne­ment social, médi­cal, psy­cho­lo­gique et juri­dique et d’une aide ali­men­taire assu­rés par Le Refuge. En cas de besoin, ils pour­ront éga­le­ment béné­fi­cier du sou­tien du CCAS (centre com­mu­nal d’action sociale) de notre com­mune. Même si c’est plus pérenne qu’un loge­ment d’urgence, cela reste un loge­ment trem­plin. L’idée, c’est qu’il y ait une rota­tion des béné­fi­ciaires », explique Marie Claude Ben­ha­mou, adjointe au Maire délé­guée à la lutte contre les dis­cri­mi­na­tions.
Pré­sent à l’inauguration, Xavier Iaco­vel­li, vice-pré­sident de la com­mis­sion des Affaires sociales au Sénat, a remer­cié la ville de Ver­neuil « pour cette ini­tia­tive ». « C’est pour moi un hon­neur de pou­voir inau­gu­rer un  lieu comme ça pour ces jeunes en rup­ture » a ajou­té le par­le­men­taire. Cela per­met à la ville de Ver­neuil « de por­ter haut et fort les valeurs que sont la tolé­rance, le res­pect et l’inclusion », a acquies­cé Fabien Aufrech­ter.
 
250 jeunes LGBTQIA+ sont héber­gés dans les dif­fé­rents centre du Refuge répar­tis en France. Mais il fau­drait beau­coup plus de places. « Nous avons la volon­té de déve­lop­per le nombre de places que nous pro­po­sons, indique Pacôme Rupin. Rien qu’en Ile-de-France, où c’est encore plus dif­fi­cile de se loger, nous avons 230 demandes en attente. Tous ces jeunes ont besoin de nous. »

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

RÉSERVEZ VOTRE PANIER DU MARAÎCHER (FERME DE TORCHY) A RETIRER LE VENDREDI OU LE SAMEDI AU RELAIS JOURNAL DES DEUX RIVES 76 RUE PAUL DOUMER À TRIEL !

RÉSERVATION
LES MARDI & MERCREDI
PAR SMS AU 07 67 53 45 63
RENS AU 06 79 69 51 50

Share This
Verified by MonsterInsights