Actua­li­tés

Une ren­trée his­to­rique à l’Hôtel natio­nal des Inva­lides !

par | 24 sep­tembre 2020 | His­toire

Des évé­ne­ments cultu­rels, en 2020, autour du Géné­ral de Gaulle. (DR)

La rédac­tion du J2R a été invi­tée au lan­ce­ment des évé­ne­ments cultu­rels dans le cadre des com­mé­mo­ra­tions de l’an­née 2020 autour du Géné­ral de Gaulle.

L’année 2020 est une année intense. Bien qu’elle n’ait pas com­men­cé sous les meilleurs aus­pices, quelques dates méritent d’être célé­brées.

En effet, l’année 2020, c’est aus­si le 80e anni­ver­saire des com­bats de la cam­pagne de France et de l’appel du Géné­ral de Gaulle, c’est le 130e anni­ver­saire de la nais­sance de ce der­nier, ain­si que le 50e anni­ver­saire de sa mort.

Alors que les musées ont dû être fer­més pen­dant le confi­ne­ment et qu’aujourd’hui encore Paris est vide de tou­ristes, il est temps d’aller au musée afin de décou­vrir les expo­si­tions pré­pa­rées par les pro­mo­teurs du patri­moine his­to­rique fran­çais dans le cadre du cycle de com­mé­mo­ra­tions autour du Géné­ral de Gaulle.

Ain­si, à l’Hôtel natio­nal des Inva­lides, deux expo­si­tions pen­sées conjoin­te­ment par le Musée de l’Ordre de la Libé­ra­tion et le Musée de l’Armée vous attendent.

Il y a 80 ans, la France fai­sait aus­si face à une situa­tion sans pré­cé­dent lors de la seconde guerre mon­diale. L’armée fran­çaise, répu­tée l’une des meilleures du monde, est balayée en quelques semaines. En juin 1940, les troupes de l’Allemagne nazie défilent dans Paris. Alors que le gou­ver­ne­ment fran­çais, mené par Pétain, signe un armis­tice sépa­ré avec Hit­ler, c’est le début d’une déchi­rure interne pour un cer­tains nombre de Fran­çais. Que faire ? Conti­nuer le com­bat ou obéir au gou­ver­ne­ment ? Mais com­ment et avec quels moyens ?

A tra­vers les témoi­gnages de quelques uns des 1037 com­pa­gnons de l’Ordre de la Libé­ra­tion, l’exposition 1940 ! Paroles de rebelles cherche à com­prendre les méca­nismes de l’engagement. Au fil des entre­tiens, des car­nets, habits et autres docu­ments excep­tion­nels, le visi­teur peut émettre des hypo­thèses sur ce qui a cau­sé le « déclic ». Au contraire des idées reçues, les com­pa­gnons nous expliquent, par exemple, que très peu d’entre eux ont enten­du l’appel du 18 juin 1940, mais ils ont réagi par rap­port à leur conscience qui leur inti­mait de ne pas accep­ter ce qui était éthi­que­ment inac­cep­table. Fina­le­ment, bien que les pro­fils des « rebelles » soient hété­ro­gènes, ces per­sonnes ont tous en com­mun cette volon­té de conti­nuer le com­bat.

En paral­lèle, l’exposition Comme en 40 pro­pose une immer­sion dans la France de 1940. A ce moment-là, alors que la France est décou­pée en deux zones, son armée démo­bi­li­sée, une par­tie de sa popu­la­tion sur les routes et avec un gou­ver­ne­ment en tran­si­tion, chaque Fran­çais fait face à des choix. Ce sont les dif­fé­rentes réac­tions face à la défaite qui sont pro­po­sées à la vue du public. Ce panel s’appuie sur l’étude de pro­fils variés tels que les pri­son­niers de guerre, les Fran­çais à l’étranger, les déra­ci­nés etc. avec la pré­sen­ta­tion de docu­ments inédits tels que l’agenda per­son­nel du maré­chal Pétain.

L’année 2020 marque sur­tout la réou­ver­ture de l’Historial Charles de Gaulle. Des pre­miers jours du Géné­ral à Lille, en pas­sant parles deux guerres mon­diales, jusqu’à la Ve Répu­blique, cet espace entiè­re­ment réno­vé pro­pose un par­cours inter­ac­tif et immer­sif autour du par­cours de cet homme illustre.

Au cours de la visite, des livrets spé­ciaux pour le jeune public sont pro­po­sés. Il est vrai que l’année 1940 peut paraître très loin pour les plus jeunes. Cepen­dant, le pas­sé de la France est l’affaire de tous et cette his­toire a une réso­nance sur les défis de la socié­té actuelle. Face aux dif­fi­cul­tés, il est par­fois néces­saire de prendre exemple sur ceux qui ne sont pas res­tés atter­rés et qui ont su s’indigner. Tous aux Inva­lides !

Pho­tos de la visite du 16 sep­tembre 

Infor­ma­tions pra­tiques 

Expo­si­tion 1940 ! Paroles de rebelles, au sein du Musée de l’Ordre de la Libé­ra­tion, du 17 sep­tembre 2020 au 3 jan­vier 2021.

Expo­si­tion Comme en 40, au sein du Musée de l’Armée, du 17 sep­tembre 2020 au 10 jan­vier 2021.

His­to­rial Charles de Gaulle, réou­ver­ture le 10 novembre 2020.

Hôtel natio­nal des Inva­lides, 129 rue de Gre­nelle, 75007 Paris.
Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h, noc­turne le mar­di jusqu’à 21 h.
Fer­me­ture le 1er jan­vier, 1er mai et le 25 décembre.
Billet com­mun don­nant accès à l’ensemble de l’Hôtel natio­nal des Inva­lides.
Accueil dans le res­pect des consignes sani­taires avec port du masque obli­ga­toire sur l’ensemble du site.

www​.musee​-armee​.fr

(Cet article est une contri­bu­tion de Rebec­ca Acos­ta)

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This