Actua­li­tés

Une bri­co­thèque est pro­po­sée par l’as­so­cia­tion Les Coli­bris d’Andrésy

par | 27 février 2021 | André­sy, Envi­ron­ne­ment

Au mar­ché de same­di à André­sy, les adhé­rents des Coli­bris ont pré­sen­té leur pro­jet à la popu­la­tion. (J2R)

Sous un soleil prin­ta­nier, le 27 février, a été lan­cé le pro­jet d’une bri­co­thèque dans la Confluence. Il s’a­git d’en­trer, concrè­te­ment, dans l’é­co­no­mie cir­cu­laire. Pour atteindre cet objec­tif, vous pou­vez voter pour ce pro­jet « par­ti­ci­pa­tif » dans le cadre d’un appel à pro­jets de la Région Île-de-France. 

Maté­riels de bri­co­lage, de jar­di­nage, de cou­ture et de cui­sine, ce sont des outils néces­saires pour entre­te­nir et amé­lio­rer votre mai­son et votre cadre de vie. Pour l’as­so­cia­tion Les Coli­bris d’An­dré­sy, qui est à l’o­ri­gine de ce pro­jet éco­lo­gique, c’est le moment d’a­dop­ter une nou­velle manière de faire : « Avec la bri­co­thèque, vous pour­rez emprun­ter des outils et des objets à l’as­so­cia­tion andré­sienne ».

Appuyée par la muni­ci­pa­li­té et son maire, M. Lio­nel Wastl, Les Coli­bris ont sen­ti le vent du chan­ge­ment, la pan­dé­mie actuelle leur don­nant des atouts. Selon Syl­vie Gol­fain, ini­tia­trice du pro­jet, « le prin­cipe est d’u­ti­li­ser et de ne pas pos­sé­der » des outils. Il s’a­git de par­ti­ci­per, effec­ti­ve­ment, à la tran­si­tion éner­gé­tique en rédui­sant les achats d’ou­tils, tels que net­toyeurs à haute pres­sion et per­ceuses, qui ne servent que rare­ment sauf si l’on est un pro­fes­sion­nel paten­té. Pour Anne Gri­mal­di, pré­si­dente de l’as­so­cia­tion Les Coli­bris, ce pro­jet com­plète la gamme des acti­vi­tés qu’elle pro­pose de manière avant-gar­diste : une AMAP, des ate­liers de répa­ra­tion de vélos, un Repair café, des trocs de plantes, des ate­liers Zéro déchet, etc.

Non seule­ment une bri­co­thèque per­met­trait des éco­no­mies mais elle chan­ge­rait notre mode de vie dans un contexte d’une éco­no­mie en per­pé­tuelle mou­ve­ment. Modi­fie­rait-elle les com­por­te­ments des bri­co­leurs du dimanche ? C’est jus­te­ment le pari qui est fait par Les Coli­bris. Ils lancent un appel, vous deman­dant de sou­te­nir ce pro­jet, en votant pour lui avant le 8 mars 2021. Ain­si, vous les aide­rez « à obte­nir une aide finan­cière issue d’un bud­get par­ti­ci­pa­tif au niveau de la région ». Selon nos sources, il s’a­gi­rait d’en­vi­ron dix mille euros pour pou­voir démar­rer ce pro­jet qui vise à mutua­li­ser l’a­chat et la ges­tion des outils néces­saires au bri­co­lage dominical.

Sou­te­nez ce pro­jet « par­ti­ci­pa­tif » en votant pour la bri­co­thèque d’An­dré­sy : bit​.ly/​3​u​l​1​OXK !

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://​fr​.tipeee​.com/​l​e​s​-​2​-​r​i​v​e​s​-​y​v​e​l​i​nes

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This