Vous êtes ici

Tribunes

Les épreuves du Covid-19 ont recentré notre regard sur les invisibles. Elles ont rétabli la valeur de certains métiers à l’aune de leur utilité commune, loin du rendement et du profit rapide et prédateur. J’évoquais dans un précédent billet la façon dont un discours qui se voulait moderne n’était qu’un recyclage d’anciennes formes d’exploitation de la précarité et de la fragilité sociale : les travailleurs des applis comme les livreurs et les métiers payés à la tâche.

Tribune de Laurent Escure

Avertissement aux lecteurs : cet article a été publié le 1er avril 2020, illustré par le logo du Journal du Pincerais, comprenant le blason de la ville de Poissy : un poisson (de couleur rouge), entouré de deux et demie fleurs de lys.

Nous nous sommes procuré un article qui sera publié le 1eravril 2033 dans Le Journal du Pincerais ; celui-ci aura pris la suite du Journal des deux rives et sera devenu le plus important organe de presse de notre territoire : la Communauté d'agglomération du Pincerais, créée ainsi que celle du Mantois, lors de la scission de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise au début de l'année 2021.

L'auteur de cette chronique, qui aura résisté à la pandémie du Covid-29, y sera toujours très actif, deux mois avant son quatre-vingt-neuvième anniversaire. Il continuera à partager la devise de l'ancien maire de Poissy, président de cette intercommunalité :
Être sérieux sans se prendre au sérieux.

C’est le début d’une série d’articles qui traitent l’enjeu politique majeur de Triel. Par la suite on présentera le projet de l’actuelle majorité.  

Noir, vert ou blanc, quel vendredi voulons-nous le lendemain de la fête américaine de Thanksgiving ? Est-il nécessaire de multiplier, en France, en dehors des périodes légales des soldes, en les prolongeant, des opérations mondiales destinées à générer une frénésie de consommation ?

Elle était attendue sur la plus grande décharge illégale de France depuis plusieurs mois et a enfin décidé de s’y rendre le lundi 4 novembre 2019. Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a donc fait le déplacement, afin de mesurer l’ampleur de la catastrophe écologique qui se joue depuis 3 ans sur l’ancienne plaine maraîchère de Carrières-sous-Poissy.

Le mercredi 16 octobre a eu lieu le premier atelier des mercredis de la concertation, organisé par l’équipe de "Verneuil l’avenir ensemble".

Voici une tribune de Julien Frejabue.

Ce 14 juillet 2019 restera comme une fête réussie à Triel-sur-Seine. Tout le monde était sur le pont et sur les berges pour admirer un feu d'artifice de qualité. Cependant, pour ce qui me concerne, c'était une fin comique et quasi-tragique pour la nature humaine lorsque l'on examine la suite... 

Comme évoqué dans une précédente tribune d'ANACOFI Immo du 25 mars 2019, il convient de faire preuve de précision lorsqu’on évoque l’immobilier en France, afin de lutter contre les visions hâtives et parfois déformées que l’opinion ou les pouvoirs publics peuvent formuler dans ce secteur. Dans cette tribune, il est question de la dynamique des prix de l’immobilier dans les zones métropolitaines(1) en France, afin d’évaluer si ceux-ci sont proches d’un retournement, voire d’un krach, thèse développée régulièrement par certains observateurs.

GPS&O : un conseil communautaire important devait avoir lieu le 4 juillet. Non seulement il n'a pas eu lieu mais en plus il s'est produit une chamaillerie incontrôlable (et incontrôlée ?) qui révèle publiquement des dissensions majeures et inquétantes.

Aux parlementaires, au président de la République, au ministre de la Culture, aux éditeurs et agences de presse.

Cette tribune qui provient de l'association militante  Triel Autrement porte un éclairage sur les enseignements majeurs du PLUi pour la commune de Triel.

Le J2R ouvre, par cette tribune, ses colonnes à qui conque veut publier sur les thèmes d'actualité durant la période électorale. 

Dans son exposé avant le vote de GPS&O, le 9 mai dernier, sur le projet de contribution de 50 000 euros de la communauté urbaine à la réhabilitation de Notre-Dame de Paris,  Denis Faist a présenté la position du groupe "Indépendants de Seine et Oise" ;  il a expliqué les raisons pour lesquelles il fallait voter contre.

Résultat du vote  : 42 voix favorables,  56 contre, 21 abstentions. 

Les travaux archéologiques réalisés sur le tracé de la déviation de la RD154 permettent de visualiser l’ampleur du projet. ADIV Environnement a pris des clichés et des vidéos pour illustrer les futurs ravages dans le cas où la déviation serait construite.

Article repris du site Internet de l'ADIV Environnement

Un changement de direction ou de cap est relativement facile dans le monde des affaires. Il suffit d'évaluer et de monneyer son bien. Ce n'est pas le cas pour les associations, en particulier la Société Octave Mirbeau, qui met en avant l'œuvre de l'illustre écrivain triellois Octave Mirbeau, mort en 2017. Nous publions ci-dessous la tribune du président actuel, Samuel Lair.

Ce que la puissance publique ne fait pas, le citoyen va le faire. Il y a un peu plus d’un an, nous découvrions avec stupeur l’ampleur des dégâts dans la plaine de Carrières-sous-Poissy, Triel-sur-Seine et Chanteloup-les-Vignes. Une cagnotte a été lancée pour concevoir et mettre en œuvre une appli en version Android. 

Alban Bernard, fondateur du mouvement Déchargeons la plaine.fr, vous présente l’application Stop Décharges Sauvages et lance un appel pour en développer l'usage.

Pages

Publicité