Actua­li­tés

Tho­mas Hal­bers­tadt lance une nou­velle dyna­mique dans le Can­ton de Limay

par | 26 octobre 2020 | Com­mu­ni­qués, Inter­co

Tho­mas Hal­bers­tadt, conseiller muni­ci­pal délé­gué à Mézières-sur-Seine, annonce sa volon­té de can­di­da­ture aux élec­tions dépar­te­men­tales de 2021 (pho­to du site de la Mai­rie de Mézières-sur-Seine) 

Par un com­mu­ni­qué du 26 octobre 2020, Tho­mas Hal­bers­tadt, conseiller muni­ci­pal délé­gué à Mézières-sur-Seine, annonce, à 20 ans, sa volon­té de se por­ter can­di­dat aux élec­tions dépar­te­men­tales de mars pro­chain dans le can­ton de Limay. Il lance un appel au ras­sem­ble­ment de toutes les forces poli­tiques et des élus pro­gres­sistes, , de la gauche et du centre, enga­gés dans le Can­ton de Limay pour tra­vailler à un pro­jet citoyen de renou­veau pro­gres­siste et éco­lo­giste pour les Yvelines, « au-des­sus des par­tis » et « en alter­na­tive à la droite dure qui dirige les Yvelines depuis 2015, sans aucune oppo­si­tion » selon ses propos.

Com­mu­ni­qué du 26 octobre 2020 et les pro­pos tenus dans ce docu­ment appar­tiennent à celui qui l’a rédigé.

« Chères Yve­li­noises, chers Yvelinois,

Étu­diant âgé de 20 ans, j’ai l’honneur depuis quelques mois d’être élu à Mézières-sur-Seine, en tant que conseiller muni­ci­pal délé­gué à la com­mu­ni­ca­tion et à la concer­ta­tion citoyenne au sein de la majo­ri­té de Franck Fon­taine. Dans la conti­nui­té de cet enga­ge­ment, je sou­haite aujourd’hui vous annon­cer ma volon­té d’être can­di­dat aux élec­tions dépar­te­men­tales de mars pro­chain dans le can­ton de Limay qui m’a vu gran­dir, pour por­ter un pro­jet de renou­veau pro­gres­siste en alter­na­tive à la droite dure qui dirige les Yvelines depuis 2015, sans aucune oppo­si­tion. Or, une assem­blée mono­chrome n’est jamais une bonne chose pour une démo­cra­tie. Ce d’autant plus que le Dépar­te­ment joue un rôle poli­tique essen­tiel, entre l’action sociale et la ges­tion des allo­ca­tions, la conduite de poli­tiques édu­ca­tives, cultu­relles et spor­tives, ou encore l’aménagement et le déve­lop­pe­ment durable et équi­li­bré des ter­ri­toires.
La crise liée au covid a bien mon­tré que la soli­da­ri­té et l’entraide doivent être des valeurs cen­trales de notre socié­té. Néan­moins, la majo­ri­té dépar­te­men­tale actuelle, avec sa poli­tique anti-sociale, n’est plus cré­dible pour répondre aux attentes des Yvelinois(es) : aban­don de la poli­tique fami­liale et du han­di­cap, absence de crèches dépar­te­men­tales, aug­men­ta­tion de 66% de la taxe fon­cière en 2016…
Les Yvelinois(es) méritent éga­le­ment mieux que d’être dirigé(e)s par une majo­ri­té dépar­te­men­tale anti-démo­cra­tique et qui manque cruel­le­ment d’éthique dans la pra­tique de sa gou­ver­nance, à com­men­cer par son Pré­sident, Pierre Bédier. La majo­ri­té actuelle a aus­si essayé de faire abou­tir sans consul­ta­tion citoyenne le pro­jet de fusion Yvelines/​Hauts de Seine (qui ne figu­rait même pas dans leur pro­gramme de cam­pagne en 2015). Je suis réso­lu­ment oppo­sé à ce pro­jet, la proxi­mi­té étant un fac­teur essen­tiel de l’efficacité des poli­tiques publiques comme l’ont démon­tré les der­niers mois. Par ailleurs, la piètre ges­tion finan­cière des Yvelines en matière de coopé­ra­tion décen­tra­li­sée a été épin­glée dans la presse natio­nale. Quelle image cela donne t‑il de notre Dépar­te­ment ?
Face à l’hégémonie de cette droite rétro­grade (Chris­tine Bou­tin a même fait par­tie de cette majo­ri­té), les défen­seurs du pro­grès social, d’une éco­lo­gie ambi­tieuse, et d’une vision éthique et démo­cra­tique de la gou­ver­nance poli­tique doivent se ras­sem­bler, pour ne pas lais­ser une nou­velle fois cette droite dure rafler tous les can­tons du Dépar­te­ment, et ain­si leur signer un autre chèque en blanc pour 6 ans. C’est pour­quoi je lance un appel au ras­sem­ble­ment de toutes les forces poli­tiques et élus pro­gres­sistes engagé(e)s dans le can­ton de Limay, de la gauche et du centre, pour tra­vailler ensemble à un pro­jet citoyen de renou­veau pro­gres­siste pour les Yvelines, au-des­sus des partis.

Vous le savez peut-être, les can­di­da­tures se font par binôme femme/​homme, avec 2 titu­laires et 2 sup­pléants. Je suis donc can­di­dat pour tra­vailler à ce ras­sem­ble­ment et ferai tou­jours pas­ser les idées et les pro­jets au-des­sus des ambi­tions per­son­nelles.
A 20 ans, je sou­haite aus­si repré­sen­ter la jeu­nesse alors que celle-ci se détourne mas­si­ve­ment des urnes, et veux éga­le­ment m’engager pour elle qui a par­ti­cu­liè­re­ment souf­fert de la crise du covid. Le Dépar­te­ment a en effet son rôle à jouer pour l’aider à sur­mon­ter cette période dif­fi­cile. Enfin, je sou­haite por­ter une des pré­oc­cu­pa­tions majeures de ma géné­ra­tion, celle de l’urgence éco­lo­gique. Pré­sent de nom­breuses fois aux mani­fes­ta­tions de jeu­nesse pour le cli­mat ayant eu lieu régu­liè­re­ment l’an der­nier, je sais que la trans­for­ma­tion éco­lo­gique de la France com­mence par les ter­ri­toires, alors que l’action de la majo­ri­té dépar­te­men­tale actuelle est presque inexis­tante en la matière.
Notre Dépar­te­ment a besoin d’un nou­veau cap, d’une nou­velle dyna­mique, de nou­veaux visages. Pro­fon­dé­ment atta­ché à mon ter­ri­toire du nord-ouest yve­li­nois et à ses habi­tants, je suis mû par la volon­té de don­ner une place à cha­cun dans un Dépar­te­ment pour tous, et qui défen­dra l’emploi, les ser­vices publics et la rura­li­té,
com­po­sante impor­tante des Yvelines. Je me tiens donc prêt à mener le com­bat élec­to­ral pour contri­buer à appor­ter ce nou­veau souffle pro­gres­siste dont les Yvelines ont plus que jamais besoin. Après avoir dis­cu­té avec de nom­breux élus muni­ci­paux des 20 com­munes du can­ton, je sou­hai­te­rais remer­cier ceux d’entre eux qui m’ont d’ores et déjà témoi­gné de leur sou­tien. C’est aus­si pour eux ain­si que leurs com­munes que je sou­haite m’engager !

Bon cou­rage à tous dans cette période dif­fi­cile, soyez pru­dents, et à très vite !

Tho­mas Hal­bers­tadt
Conseiller muni­ci­pal délé­gué de Mézières-sur-Seine
 »

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This