Actua­li­tés

Sur­saut !

par | 18 octobre 2020 | FLASH

Le pan­théon dont la res­tau­ra­tion du dôme a été ache­vée en 2015. (DR)

Hier, des fonc­tion­naires de la pré­fec­ture de police à Paris. Il y a peu, des jour­na­listes à l’endroit de l’assassinat de la rédac­tion de Char­lie Heb­do. Aujourd’hui, un ensei­gnant déca­pi­té devant un col­lège près de chez nous. Que nous faut-il encore pour que le sur­saut sur­vienne contre ce fas­cisme ? La peur qui nous empêche d’a­gir doit chan­ger de camp !

Hom­mages et déplo­ra­tions ne suf­fi­ront pas ; il faut un réar­me­ment répu­bli­cain qui passe par un pre­mier préa­lable : ces­ser les expli­ca­tions socio­lo­gi­santes, cache-sexe de notre lâche­té plus confor­table. Il faut mettre fin éga­le­ment aux amé­na­ge­ments et lâches aban­dons, pas seule­ment dans l’en­sei­gne­ment, dont Samuel Paty est la tra­gique vic­time ! Le cal­vaire de cet homme doit nous ouvrir les yeux : pas sou­te­nu par sa hié­rar­chie, objet de la vin­dicte de mil­liers d’a­no­nymes sur twee­ter, enjoint à s’ex­pli­quer au com­mis­sa­riat de Conflans sur la foi d’al­lé­ga­tions men­son­gères d’un jeune fille, pour enfin être dési­gné au cou­teau du bar­bare par des col­lé­giens.

Il faut donc un sur­saut : ampli­fier la traque à l’é­gard de ce nou­veau fas­cisme qui se pare, et c’est redou­table, des atours de la reli­gion pour ser­vir un dis­cours abject et hai­neux à l’en­droit des femmes, de l’hu­main, de la rai­son, vidant un mes­sage d’espérance de toute sa trans­cen­dance. Ceux qui contra­rient leur pré­ten­du sacré sont dési­gnés à leur vin­dicte cri­mi­nelle, jetés en pâture à leurs meutes. Ce sur­saut ne peut pas être le seul fait des ins­ti­tu­tions, de la police et de la jus­tice. Les Fran­çais ont cha­cun, dans leur vie sociale, le devoir impé­rieux de se réveiller, de refu­ser les petites com­pro­mis­sions qui, toutes addi­tion­nées, faci­litent le pas­sage à l’acte ! 

Regar­dez un repor­tage consa­cré à la res­tau­ra­tion du dôme du Pan­théon : cette crise majeure est comme est un appel à la res­tau­ra­tion de la Répu­blique, telle la res­tau­ra­tion du magni­fique édi­fice qui abrite les sépul­tures d’hommes et de femmes dont le cou­rage comme l’exemplarité dans les moments les plus graves, nous raf­fer­mit.

En Répu­blique, il n’y a d’autorité et de limite à celle-ci que venant de la loi votée par des repré­sen­tants élus par le peuple. Toutes autres pres­crip­tions éma­nant d’individus ou grou­pe­ments pro­fanes ou reli­gieux sont inexis­tantes ou bien appli­cables seule­ment à leurs seuls adeptes qui le veulent bien et pour autant qu’elles res­pectent la loi répu­bli­caine.

La tâche est et sera rude car ain­si que le pro­phé­ti­sait l’auteur d’A la recherche du temps per­du : “Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances […]” Ain­si cer­tains livres nous sont bien plus sacrés que des recueils de mes­sages venus du fond des âges et lus sans pré­cau­tions et l’appareil cri­tique indis­pen­sable. 

Les ensei­gnants sont bien sou­vent seuls et ter­ri­ble­ment expo­sés dans l’exer­cice de leur mis­sion ; aus­si, l’en­semble des Fran­çais, par­ti­cu­liè­re­ment les parents d’é­lèves, ont à l’a­ve­nir le devoir de les sou­te­nir leurs enfants et de leur faire aimer le savoir et la liber­té trans­mis par l’é­cole ! La lutte contre l’ignorance et son corol­laire, la bar­ba­rie, est sans fin.

https://​www​.marianne​.net/​a​g​o​r​a​/​h​u​m​e​u​r​s​/​t​a​t​i​a​n​a​-​v​e​n​t​o​s​e​-​m​a​r​c​h​e​r​-​s​u​r​-​d​e​s​-​o​e​u​f​s​-​e​s​t​-​d​e​v​e​n​u​-​l​a​-​p​r​i​n​c​i​p​a​l​e​-​a​c​t​i​v​i​t​e​-​d​e​s​-​e​n​s​e​i​g​n​a​nts

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This