Actualités

Débat autour de GPS&O à La Péniche de Triel : “La pression fiscale est-elle une fatalité intercommunale ?” (Webtélé2r)

Jeu­di 17 novem­bre 2022 à 20 h, s’est tenue à La Péniche de Triel-Sur-Seine, à l’initiative du Col­lec­tif Citoyen GPSEO et encadrée par le Jour­nal des Deux Rives, une con­férence-débat autour GPS&O…

lire plus

Réunion en forêt entre élus et habitants pour faire le point sur la RD-154

par | 28 sep­tem­bre 2022 | Com­mu­niqués, Envi­ron­nement, Les Mureaux, Verneuil-sur-Seine, Vernouil­let, Vie asso­cia­tive

Toutes et tous autour du Maire de Verneuil-sur-Seine (DR)

Mardi 27 sep­tem­bre 2022, les élus du con­seil munic­i­pal de Verneuil-sur-Seine, des élus voisins, la député de la 7ème cir­con­scrip­tion des Yve­lines, Madame Nadia Hai, des mem­bres de l’Adiv Envi­ron­nement et des habi­tants, ont tenu une réu­nion extra­or­di­naire dans les bois de Verneuil autour du sujet de la RD-154.

Sur la sug­ges­tion d’un con­seiller munic­i­pal d’opposition, Mon­sieur Fabi­en Lemoine (Vivre Verneuil autrement), les élus du con­seil munic­i­pal, tous groupes con­fon­dus, ont tenu une réu­nion extra­or­di­naire dans les bois de Verneuil le mar­di 27 sep­tem­bre 2022 à par­tir de 18h. Cette réu­nion a pour objec­tif de faire le point sur la sit­u­a­tion du pro­jet de con­tourne­ment de la RD-154.
Pour se ren­dre au lieu de la réu­nion, une marche a été organ­isée par Adiv Envi­ron­nement, avec pour point de départ l’allée des Pins. La marche à tra­vers la forêt jusqu’à la route rouge, tracé du pro­jet de dévi­a­tion de la RD-154, puis le long de la route rouge jusqu’à l’entrée du rond-point de la RD-154, qui mène à l’Île-de-loisirs, à Verneuil et aux Mureaux. C’est là que la réu­nion s’est tenue.

Rap­pel des épisodes précédents

Le 11 octo­bre 2020, lors d’une con­sul­ta­tion publique, les pop­u­la­tions de Chapet, Verneuil-sur-Seine et Vernouil­let, les trois com­munes con­cernées par la dévi­a­tion RD-154, se sont large­ment pronon­cées con­tre le pro­jet.
Print­emps 2021, 154 élus (nom­bre volon­taire­ment sym­bol­ique), com­posés de par­lemen­taires, de maires ou de con­seillers munic­i­paux, de toutes ten­dances poli­tiques con­fon­dues, d’Île-de-France, et delà, ont cosigné une tri­bune appuyant la demande des trois maires au Con­seil départe­men­tal des Yve­lines et au Con­seil région­al d’Île-de-France, pour qu’ils renon­cent au pro­jet.
En sep­tem­bre 2021, le con­seil munic­i­pal de Verneuil-sur-Seine a voté l’abrogation d’une délibéra­tion, adop­tée en févri­er 2018 par la munic­i­pal­ité précé­dente, met­tant à dis­po­si­tion du con­seil départe­men­tal des Yve­lines des sentes et des chemins com­mu­naux pour per­me­t­tre la réal­i­sa­tion du chantier. Pour acquérir ces ter­rains, le con­seil départe­men­tal va devoir recourir à une action d’expropriation, ce qui néces­site de relancer au préal­able bon nom­bre de procé­dures aujourd’hui dépassées.
Mal­gré les actions menées, le Con­seil départe­men­tal des Yve­lines veut tou­jours con­stru­ire cette déviation.

Une sujet qui rassemble

Le Maire de Verneuil-sur-Seine, M. Fabi­en Aufrechter a présen­té, durant cette réu­nion, les enjeux de ce pro­jet et les actions menées par son con­seil munic­i­pal pour empêch­er sa réal­i­sa­tion. Il est à not­er que les con­clu­sions de l’é­tude d’im­pact sont dépassées ; la cir­cu­la­tion en cen­tre ville n’a pas “explosé” comme cer­tains l’avaient souligné. De ce fait il est pri­mor­dial de s’in­ter­roger sur les déplace­ments de l’ensem­ble de la val­lée de la Seine. D’ailleurs, il serait intéres­sant de savoir quand la Com­mu­nauté urbaine Grand Paris Seine & Oise met­tra en œuvre le plan de déplace­ment urbain (DPU) qui est oblig­a­toire pour des ter­ri­toires comme le nôtre.

Mal­gré la mobil­i­sa­tion des élus et des habi­tants, car ce sujet rassem­ble, le Con­seil départe­men­tal per­siste dans sa volon­té de con­stru­ire cette route de 5,5 km à tra­vers le bois et la zone agri­cole de Vernouil­let, a rap­pelé le Maire de Verneuil-sur-Seine. Un bud­get d’étude de 1,7 mil­lions d’euros dédié au pro­jet a ain­si été voté, d’ailleurs, par le Départe­ment en 2022.
« Aujourd’hui, d’un point de vue stricte­ment juridique, le pro­jet de con­tourne­ment de la RD154 n’est plus pos­si­ble. Les récentes procé­dures lancées par le Départe­ment sont un dernier baroud d’honneur pour ne pas assumer dès à présent que le pro­jet est désor­mais aban­don­né », a insisté Maître Philippe Azouaou, l’avocat de la com­mune de Verneuil durant la réu­nion. Le Maire de Verneuil a ajouté aus­si que la pri­or­ité de la com­mune était désor­mais la trans­for­ma­tion de la RD154 en boule­vard urbain, à la fois pour le sécuris­er et en amé­nag­er les abor­ds, avec végé­tal­i­sa­tion, sta­tion­nements, pistes cyclables et autres amé­nage­ments du genre.

D’autres élus, comme M. Mar­tin Lévri­er, Séna­teur des Yve­lines, M. Benoît de Lau­rens, Maire de Chapet, Mme Nadia Hai, député de la 7ème cir­con­scrip­tion des Yve­lines, Mme Ghis­laine Senée, con­seil­lère régionale d’Île-de-France, et des représen­tants d’associations de défense de l’environnement ont pris la parole durant la réu­nion.
Tous appuient le maire de Verneuil et dénonce à la fois « ce pro­jet dévas­ta­teur pour l’environnement » et « l’obstination » du Con­seil départe­men­tal à le réaliser.

Puis un échange avec le pub­lic présent a été ouvert. Mais à l’image de la con­sul­ta­tion publique, qui a vu les habi­tants s’exprimer en majorité con­tre le pro­jet à 29 mil­lions d’euros porté par le Con­seil départe­men­tal des Yve­lines, le pub­lic est allé évidem­ment dans ce sens. Tous sont opposés.

 

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cliquez)