Actualités

Un samedi de mobilisation pour l’environnement dans les rues et sur les berges de la Seine, aux Mureaux et dans d’autres villes de GPS&O

Entre le « World Clean Up Day » et l’opération « Berges saines », la jour­née du same­di 18 sep­tembre fut mobi­li­sa­trice de béné­voles recon­nais­sables à leurs T‑shirts. De nom­breuses asso­cia­tions se sont…

lire plus

RD 154 : Pierre Bédier veut sa déviation !

par | 11 décembre 2020 | Envi­ron­ne­ment, Poli­tique

Lors d’une pré­sen­ta­tion du 9 décembre, Pierre Bédier n’a pas bou­gé dans sa posi­tion mal­gré le rejet mas­sif de ce pro­jet par des habi­tants. (DR)

Le J2R avait déjà expli­qué pour­quoi ce pro­jet est pas­sé aux oubliettes de l’his­toire locale mais le dino­saure de la poli­tique yve­li­noise, Pierre Bédier, entend construire la dévia­tion de la RD154. L’ADIV Envi­ron­ne­ment a publié une tri­bune sou­li­gnant que le pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal et Jean-Fran­çois Ray­nal, vice-pré­sident aux mobi­li­tés (sic), ont mon­tré qu’ils n’a­vaient pas chan­gé d’a­vis, vou­lant tou­jours mettre en ser­vice cette route en 2024. 

D’abord, pas de panique, les tra­vaux de la dévia­tion de la RD154 n’ont pas com­men­cé dans le Bois de Ver­neuil : le pan­neau d’affichage annon­çant des coupes à l’entrée du bois ne concerne que la coupe d’arbres le long des sen­tiers pour la sécu­ri­té des pro­me­neurs (ce sont prin­ci­pa­le­ment des châ­tai­gniers vic­times des séche­resses des der­nières années, l’effet du dérè­gle­ment cli­ma­tique étant déjà bien visible sur les milieux forestiers).

En ce qui concerne, l’annonce du Dépar­te­ment disant qu’il ne bou­ge­rait pas d’un mil­li­mètre sa posi­tion sur la dévia­tion de la RD154, ce n’est pas très sur­pre­nant : Pierre Bédier ne va pas aban­don­ner si faci­le­ment la par­tie et la consul­ta­tion citoyenne orga­ni­sée par les muni­ci­pa­li­tés n’était que consultative.

Mais ne croyez pas que la consul­ta­tion citoyenne a été inutile : elle a mon­tré sans ambi­guï­té l’opposition des habi­tants et a fait perdre toute légi­ti­mi­té au pro­jet : c’est un obs­tacle de plus à la construc­tion de la dévia­tion même si Pierre Bédier semble pour le moment vou­loir pas­ser outre.

Vou­loir construire la dévia­tion de la RD154 est encore un che­min par­se­mé d’embûches : il reste des pro­cé­dures régle­men­taires que le Dépar­te­ment n’a pas encore ache­vées et des auto­ri­sa­tions encore à obte­nir, notam­ment l’autorisation de déro­ga­tion pour la des­truc­tion d’espèces protégées.

Il y a aus­si les élec­tions dépar­te­men­tales qui se dérou­le­ront a prio­ri en juin pro­chain : quelle sera la posi­tion du can­di­dat sou­te­nu par Pierre Bédier sur la dévia­tion de la RD154 lors de la cam­pagne élec­to­rale ? Les villes de Ver­neuil et Ver­nouillet repré­sentent un tiers des élec­teurs du can­ton : nous sau­rons rap­pe­ler à ce can­di­dat l’importance de son posi­tion­ne­ment sur la question.

Comme les habi­tants concer­nés se sont pro­non­cés contre le pro­jet, les argu­ments du dépar­te­ment ont chan­gé : il ne s’agit plus sim­ple­ment de dimi­nuer les nui­sances dans les centres-ville ; la dévia­tion de la RD154 est de nou­veau pré­sen­tée comme un maillon d’un ensemble des­ti­né à amé­lio­rer la cir­cu­la­tion (avec la liai­son RD30, RD190 et la construc­tion du Pont d’Achères). Cet objec­tif de la dévia­tion n’est abso­lu­ment pas men­tion­né sur le site du Dépar­te­ment : nous aurait-on menti ?

Notre posi­tion n’a pas chan­gé : pour nous, plus on construit de routes, plus il y a de voi­tures et si la cir­cu­la­tion s’améliore ponc­tuel­le­ment, elle empire quelques kilo­mètres plus loin (on le voit bien sur la carte ci-des­sus avec le pont de Pois­sy tou­jours aus­si char­gé). Mal­gré diverses annonces sur le déve­lop­pe­ment du vélo pour faire « éco­lo », Pierre Bédier reste fer­me­ment atta­ché à la construc­tion de nou­velles routes qui pour lui sont indis­pen­sables au déve­lop­pe­ment éco­no­mique. Pour nous, c’est une vision du passé.

La déci­sion de construire la dévia­tion de la RD154 a été prise par le Conseil dépar­te­men­tal le 21 décembre 2004 ; depuis cette date, Pierre Bédier n’a pas chan­gé d’avis sur la dévia­tion. Selon le site du Dépar­te­ment, les tra­vaux de la dévia­tion pour­raient com­men­cer à l’automne 2021 : nous ferons tout pour que ces tra­vaux n’aient pas lieu.
ADIV  Environnement

URL de la source de l’ar­ticle.

 

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Municipales 2020

Share This