Actualités

Patricia Jean Drouart, personnalité trielloise, portera la flamme olympique

par | 29 juin 2024 | Sport, Triel-sur-Seine

L’ar­tiste Patri­cia Jean Drouart a été sélec­tion­née pour por­ter l’es­prit olym­pique durant une par­tie du tra­cé vers Paris. (DR)

Patri­cia Jean Drouart est une artiste accom­plie. En outre, elle a été choi­sie pour être por­teur de la flamme olym­pique au mois de juillet. Triel est fière d’être repré­sen­tée par une per­son­na­li­té incar­nant cette éner­gie du col­lec­tif. 

Selon de sources olym­piques, il y a 11000 por­teurs de la flamme dont 1000 por­teurs pour les jeux para­lym­pique. Les relayeurs sont de tout âge et ils repré­sentent 50 % des hommes et 50 % des femmes.
11000 por­teurs ont été sélec­tion­nés sur 90000 can­di­da­tures. Cela démontre le carac­tère sélec­tif de ce groupe de por­teurs de l’es­prit des JO, édi­tion 2024.

Pour être sélec­tion­né, il fal­lait incar­ner une des trois éner­gies du Relais de Paris 2024. D’a­bord, l’énergie du sport : ceux qui sont inves­tis au quo­ti­dien pour rendre la pra­tique du sport pos­sible. Beau­coup de par­ti­ci­pants pro­viennent des rangs de béné­voles et spor­tifs ama­teurs, des asso­cia­tions spor­tives sont des gise­ments pour cette caté­go­rie de por­teurs. Ensuite, l’énergie des ter­ri­toires : ceux et celles qui entre­prennent, innovent, créent et incarnent l’excellence à la Fran­çaise
dans tous sec­teurs d’activité et dans tous les ter­ri­toires. Enfin, l’énergie du col­lec­tif est repré­sen­tée par ceux et celles qui s’engagent au quo­ti­dien pour une socié­té plus soli­daire, plus durable, plus juste.

Triel-sur-Seine a la chance d’être éga­le­ment un gise­ment de cet esprit olym­pique. Patri­cia Jean Drouart, artiste plas­ti­cienne nous a expli­qué le pro­ces­sus de sélec­tion pour deve­nir por­teur de la flamme des JO :
« Il y a un an, une ouver­ture à can­di­da­ture avait été effec­tuée pour pou­voir pos­tu­ler. Je suis artiste plas­ti­cienne et dans le dos­sier à rem­plir pour pré­tendre à la sélec­tion, j’ai évo­qué un concept que j’avais créé qui s’intitulait Tou­cher du Regard et qui était des­ti­né aux per­sonnes voyantes et non­voyantes.
En levant l’interdit de tou­cher des oeuvres d’art, j’ai per­mis de confron­ter les sen­sa­tions visuelles des uns avec les sen­sa­tions tac­tiles des autres. J’ai éga­le­ment men­tion­né mes actions régu­lières de béné­vo­lat au sein des milieux sco­laires, des hôpi­taux et auprès des asso­cia­tions cari­ta­tives pour les enfants malades. Ma der­nière action date de juin der­nier où une oeuvre col­lec­tive a été réa­li­sée avec 70 enfants à l’école de Brueil en Vexin sur le thème des jeux Olym­piques. »

Une fois sélec­tion­née, Patri­cia est plus que jamais « moti­vée » à par­ti­ci­per à cet évé­ne­ment extra­or­di­naire qui implique « des valeurs de trans­mis­sion par l’ac­tion et des notions de col­lec­tif par le par­tage ».

Etant digne repré­sen­tant triel­loise, Patri­cia Jean Drouart sou­hai­te­rais « por­ter les valeurs de l’O­lym­pisme », c’est à dire mettre en avant le par­tage, le cou­rage, la déter­mi­na­tion dans un monde de Paix. C’est un manière d’être au som­met de la vie. Elle a sou­li­gné être soli­daire avec les autres relayeurs de la flamme olym­pique.

Mme Jean Drouart est consciente que le por­tage de la flamme « sera un moment unique et his­to­rique » de sa vie. Elle vivra « cela d’une manière unique » et tâche­ra de « la savou­re­ra » minute par minute. Elle semble éga­le­ment prête pour nouer des rela­tions avec cer­tains relayeurs afin de conser­ver cette notion de chaîne humaine.

Date du relais pour Patri­cia Jean Drouart :
Le 14 juillet à Paris.
Le nom de la rue me sera trans­mis dans quelques jours

Dis­tance à par­cou­rir :
Chaque relayeur par­coure 200 à 300 mètres entou­ré d’un cor­don de sécu­ri­té impor­tant.
Cha­cun fera deux « Torches Kiss », pour rece­voir et don­ner la flamme.

La tenue :
Tous les por­teurs de la flamme des JO sont habillés par Décath­lon, un des par­te­naires offi­ciels des Jeux Olym­piques.
La tenue blanche à lise­rés orange du relayeur se com­pose d’un pan­ta­lon et d’un maillot, la même dans laquelle nous avons pu voir Laure et Florent Manau­dou.
Le blanc sym­bo­lise la cou­leur de l’olympisme.
Cette tenue est offerte aux por­teurs de la flamme.
Le Comi­té Olym­pique offre éga­le­ment un cadeau sou­ve­nir, il s’agit d’un anneau estam­pillé de la date et de la ville des JO qui repré­sente la par­tie du milieu de la torche.

 

 

.

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

RÉSERVEZ VOTRE PANIER DU MARAÎCHER (FERME DE TORCHY) A RETIRER LE VENDREDI OU LE SAMEDI AU RELAIS JOURNAL DES DEUX RIVES 76 RUE PAUL DOUMER À TRIEL !

RÉSERVATION
LES MARDI & MERCREDI
PAR SMS AU 07 67 53 45 63
RENS AU 06 79 69 51 50

Share This
Verified by MonsterInsights