Vous êtes ici

Municipales 2014

Echos de campagne

Autrement dit, le candidat Michel Pons a fait jouer de la musique le samedi 8 mars aux Halles du marché. Le candidat fait une campagne joyeux, voire pepère.  Le but est de gagner les 23 et 30 mars 2014.

Lire les réactions de M. Michel Pons... à l'article publié le 13 mars.
 

L'héritier de François Gourdon, Jean-Michel Charles sort de l'ombre pour être" à l'écoute" des habitants de Villennes. Lors de la phase II de la campagne municipale villennoise, cet homme, un peu austère, voire cassant, tente de donner un autre image de lui : un candidat raisonnable qui maîtrise ses dossiers (Port de Triel, l'économique, l'urbanisme...) qui montre sa "zénitude"... durable. VIDEO DISPONIBLE

Pour 90% des Français : un enjeu central de sécurité - 1/3 des habitants des villes moyennes particulièrement insatisfaits de leur éclairage public. Un sondage publié le 11 mars est éloquent sur cette question.

 


 

Intercommunalité : la CA2RS changera-t-elle son programme et son mode de gouvernance après le 30 mars 2014 ? Voilà une interrogation pour ceux ou celles qui voteraient aux élections des 23 et 30 mars. Le J2R en coopération avec les acteurs locaux organise un débat ouvert et sans langue de bois.

Date : le mercredi 26 mars à  Triel sur Seine - Espace Senet à 20 heures. Une invitation a été envoyée à tous les candidats aux municipales de 2014.
 

L'association Non au Pont d'Achères tiendra une réunion d’information et  d'action le mercredi 12 mars à 20h15, Espace municipal Raymond Mazières,  entrée rue du Stade, Carrières-sous-Poissy.
 

Un collage papier avec le titre du Courrier des Yvelines, "Le parachutage raté du député Richard" a été apposé sur un des panneaux officiels. Dommage pour la qualité du débat public....
 

Ghislaine Senée, maire sortant de la commune d'Evecquemont, dresse un bilan et propose aussi de continuer son action publique à la tête d'Evecquemont, commune qui cherche à faire école dans la défense du patrimoine naturel.

Chaque week-end, toute l'équipe de Triel Demain part à la rencontre des Triellois pour leur exposer son projet pour Triel. L'option de la permanence itinérante a été retenue car "elle semble mieux incarner les valeurs de proximité et d'échanges qui sont au cœur de la campagne de Joël Mancel".
 

En ce début officiel de la campagne des municipales en "Seine et Vexin", le C.C.V.S.V a envoyé aux différents candidats des villes des Meulan-en-Yvelines, Les Mureaux, Mézy-sur-Seine, Hardricourt et Evecquemont une lettre afin de les interpeller.
 

La balade urbaine du 9 mars a permis à l'équipe de Lionel Wastl de rencontrer des Andrésiens de la Rive gauche pour se rendre compte de l'état de délabrement urbain de cette partie de la ville. En outre, M. Wastl a proposé un certain nombre de mesures à court et à moyen termes pour insérer ce quartier à la ville. REACTIONS de Mme Virginie Muneret (Elle nous écrit)

Virginie Muneret dénonce, le refus du maire sortant de débattre sur la chaîne Yvelines Première et le risque d’une tromperie sur le choix réel proposé aux Andrésiens.

C'est avec la double investiture (UDI-UMP) que le député Arnaud Richard a présenté le 7 Mars à l'Espace  Sénet, un à un les  33 membres de sa liste "Triel'énergie 2014""  et son programme.

Après avoir largement distribué les six pages d’un programme fort détaillé, Philippe Paillet et les membres de son équipe ont invité les Triellois le 8 mars à l’Espace Sénet pour plus d’explications.

 

En 2001, le Courrier des Yvelines du 5 mars 2001 avait fait un tour d'horizon des listes présentes pour le scrutin municipal de l'époque : Mme Martine Da-Silva, regroupant toute la gauche et la société civile trielloise, avait des nobles intentions : "Il faut mettre fin au système Quijoux... et j'entends bien être la première femme élue maire à Triel". (p. 15).  Alors quand on découvre que Mme Bernelin Da-Silva s'affiche avec la liste UMP-UDI de droite, on est bien obligé de faire un retour en arrière. Qui est véritablement Martine ? Pourquoi ce parcours politique à caractère chaotique ? Tout cela pour se trouver sur la même liste qu Quijoux (fils) en 2014 ?  Encore un coup d'opportunisme classique ?

La visite des ministres qui viennent donner un coup de main à leurs "amis" est monnaie courante lors des élections. Dans le cadre des élections municipales à Chanteloup-les-Vignes, Bénoit Hamon a donné, le 8 mars, un sacré coup de main à Youssef Abdelbahri, candidat PS qui tente de détrôner la sortante M. Arenou.
 

Pages

Publicité