Vous êtes ici

Meulan/Les Mureaux

Depuis le 25 mars, presque quotidiennement en avril, les autorités de santé transportent des malades, en soins très intensifs, des régions Grand Est et Île-de-France vers l'ouest et le sud-ouest de la France dans des TGV médicalisés. Nous avons pu nous entretenir, par téléphone, avec Pierre Matuchet, directeur des opérations TGV, qui est au centre de cette opération.

Nous nous sommes procuré un article qui sera publié le 1eravril 2033 dans Le Journal du Pincerais ; celui-ci aura pris la suite du Journal des deux rives et sera devenu le plus important organe de presse de notre territoire : la Communauté d'agglomération du Pincerais, créée ainsi que celle du Mantois, lors de la scission de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise au début de l'année 2021.

L'auteur de cette chronique, qui aura résisté à la pandémie du Covid-29, y sera toujours très actif, deux mois avant son quatre-vingt-neuvième anniversaire. Il continuera à partager la devise de l'ancien maire de Poissy, président de cette intercommunalité :
Être sérieux sans se prendre au sérieux.

Le lundi 30 mars 2020 a été, officiellement, ouvert le Centre Covid-19 Val de Seine aux Mureaux, en collaboration avec les médecins généralistes et les professionnels de santé du territoire.

Peut-on rire de tout ? Bien sûr que l’on peut rire de tout, c’est une des libertés que l’on ne nous a pas encore enlevée. Le rire est bien utile. Il se partage et nous permet de fuir la réalité, certes trop cruelle parfois mais y recourir en période d’adversité nous autorise le doute et nous différencie des animaux ; il nous amène aussi à sortir de la Raison sèche, froide et dure. C’est la promotion de la distanciation. Pierre Desproges disait : « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. » Au risque de déplaire, le « rire de tout » est le signe de la liberté d’esprit. Cela gêne certains moralistes. Mieux vaut en rire !

La crise du Coronavirus va atteindre d’abord les plus faibles et précaires d’entre nous. Prenons soin d’eux car la situation va rendre leurs difficultés encore plus aiguës. Profitons de ces circonstances pour être plus solidaires et attentifs aux autres ; notre disponibilité forcée rend cela possible. Les lignes qui suivent ne sont pas un sermon, plus un début d'inquiétude, un avertissement et un encouragement.

Doit-on être optimiste ou pessimiste à propos de l’attaque virale actuelle ? Les auteurs d’épouvante, de  science-fiction ou de fantastique se sont frottés à ce thème avec plus ou moins de réussite pour ne pas dire de réalisme. Maintenant,  le virus  est parmi nous, nous mettant au pied du mur : la menace est là, bien réelle. Scientifiques, politiques, et autres commentateurs entretiennent vaillamment incertitude, espoir et sinistrose mélangés.  La poésie, recours éphémère, tente d’éclairer le débat.

Les listes en compétition pour les élections municipales peuvent nous apporter des informations autres que celles sur leurs multiples engagements. Dans cet article, nous les classons non pas selon les contenus de leurs programmes mais en fonction des noms qu’elles se sont donnés. 

Pour une meilleure gouvernance de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, nos prochains élus communautaires sauront-ils tirer parti de la loi "Engagement et proximité" qui a été promulguée le 27 décembre dernier ?

Jusqu'en mai prochain, vous pouvez exprimer votre avis sur le projet de fusion entre le Département des Yvelines et celui des Hauts-de-Seine. Cette concertation citoyenne n'est-elle pas organisée trop tard, alors qu'elle aurait dû avoir lieu avant les votes des deux conseils départementaux ?

 

Dimanche 16 février 2020, l’équipe de football américain des Mureaux, les Lycans, a remporté son premier match à domicile de la saison, lors de la troisième journée du Championnat régional d’Île-de-France, face aux Homies de Rosny-sous-Bois. Cette victoire garantit aux Lycans la tête du classement.

Le lundi 27 janvier à midi, la direction du Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan- Les Mureaux (CHIMM) a annulé la cérémonie de ses vœux 2020 initialement prévus à 16 h. La raison évoquée dans le communiqué d'annulation est que :"les conditions de sérénité nécessaires au bon déroulement de cet évènement institutionnel ne semblent pas réunies."

Une délégation de la CGT, accompagnée par d’autres membres de syndicat et de gilets jaunes, est venue manifester au même moment sous les fenêtres de la direction pour présenter leurs « vœux ».

L’aéroport Roissy-Charles de Gaulle a franchi largement le cap des 500 000 mouvements, annonçant 505 380 mouvements d’avions pour 2019 ! C’est 3,3 % de mouvements en plus par rapport à 2018 ;du jamais vu depuis des années ! Les associations  interpellent la ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, ainsi que le secrétaire d’Etat aux Transports sur l'effet désastreux de l’impact sanitaire d'une telle situation et demandent que le gouvernement prenne des mesures afin de contraindre le nombre des mouvements à Roissy CdG comme c’est le cas à Orly.

Samedi 18 janvier 2020, le premier dîner-spectacle caritatif de l’association muriautine « Kéane, dansons à l’africaine », à Hardricourt, fut un véritable succès. Les bénéficies vont aider les écoliers d’un village en Guinée-Bissau.

Jeudi 16 janvier 2020, le conseil de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise a approuvé son Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi), mais il a également approuvé une motion excluant l’extension des carrières du cimentier Calcia dans le Parc du Vexin. Cette motion a fait écho à l’ultimatum lancé par Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines et vice-président du conseil communautaire de GPS&O. Ce vote est important pour les opposants à cette extension, pour des raisons environnementales, qui étaient présents devant la salle des fêtes de Gargenville où se tenait le conseil.

Samedi 11 janvier 2020, suite à l’annonce du cimentier Calcia de délocaliser à Nanterre dans les Hauts-de-Seine 250 salariés sur les 370 que compte le siège de Guerville, Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines, a pris position contre le projet de l’extension des carrières dans le Parc du Vexin, tout en lançant un ultimatum contre cette société.

Le 9 janvier 2020 des associations environnementales ont adressé une lettre ouverte au président de la République pour demander l’abandon du projet pharaonique (Terminal T4) d’Aéroports de Paris (Groupe ADP) qui se traduirait par une augmentation de 38 % du trafic aérien et autant d’augmentation des nuisances qu'il génère dans notre région.

Pages

Publicité