Actualités

Journal des 2r : 1/7/2024(Législatives, Epône, Les Mureaux, Meulan, Triel, Vaux, Verneuil, Vernouillet Olympisme, associations, été 2024)

Edi­tion du 1er juillet 2024 « Jour­nal des 2r » en vidéo, une spé­ciale « été 2024 » et élec­tions légis­la­tives anti­ci­pées, qui a été enre­gis­trée dans la cave du Tré­so­rier de l’association ADAIM en ges­tion…

lire plus

Madame Senée au Sénat : « au service des élus locaux et des citoyens »

par | 23 octobre 2023 | Poli­tique

Madame Ghis­laine Senée en 2021. (J2R)

Le 19 octobre der­nier, la rédac­tion du Jour­nal des Deux Rives a eu l’occasion d’interviewer Madame Senée, élue séna­trice des Yve­lines pour le Groupe Éco­lo­giste – Soli­da­ri­tés et Ter­ri­toires (GEST) le 24 sep­tembre 2023 der­nier. Comme confir­mé par l’intéressée, la pre­mière éco­lo­giste choi­sie comme séna­trice dans les Yve­lines. Pro­pos recueillis par Rodri­go Acos­ta et retrans­crits par Isan­zu Karia.

Pour com­men­cer l’interview, la pre­mière ques­tion était de savoir com­ment Madame Senée allait abor­der cette nou­velle mis­sion, cette nou­velle fonc­tion poli­tique.
Consi­dé­rée comme une lourde res­pon­sa­bi­li­té par l’élue, elle prend donc cela avec beau­coup de sérieux, comme elle l’a fait avec tous ses man­dats par la pas­sé. Elle sou­haite appor­ter un accom­pa­gne­ment et une aide, non seule­ment sur les pro­blé­ma­tiques que peuvent ren­con­trer ses col­lègues élus des Yve­lines au Sénat, lequel elle qua­li­fie d’un ser­vice des col­lec­ti­vi­tés avant tout, mais aus­si et en tant que par­le­men­taire, au ser­vice de ses conci­toyens et conci­toyennes.

Dans la même veine, la ques­tion des enjeux et des appré­hen­sions qui accom­pagnent ce nou­veau poste se pose.
Madame Senée évoque alors la sou­dai­ne­té de son élec­tion à la mai­rie, qui s’est faite « du jour au len­de­main » comme elle le dit. Maire, puis conseillère régio­nale et main­te­nant séna­trice ; de la sin­gu­la­ri­té de ce par­cours appa­raît donc une conti­nui­té qui fait sens. Confiante en son tra­vail qui par ailleurs a été recon­nu, d’où sa pré­sence au Sénat, la séna­trice Senée n’a aucun doute sur sa capa­ci­té à se sai­sir de la tâche qui lui incombe. Cela dit, elle mesure la charge qu’il lui fau­dra por­ter pour y par­ve­nir. Elle se laisse du temps pour y arri­ver.
Ayant déjà géré un bud­get com­mu­nal, étu­dié un bud­get régio­nal et aujourd’hui, au sein de la Com­mis­sion Finances au Sénat, par­ti­ci­pant à l’é­tude du bud­get natio­nal, elle a conscience du gap qui sépare ses actuelles fonc­tions des pré­cé­dentes. Cela étant dit, elle ne consi­dère pas ce nou­vel éche­lon comme insur­mon­table.
Madame Senée men­tionne tout de même la ques­tion géo­po­li­tique, à laquelle sa nou­velle res­pon­sa­bi­li­té natio­nale l’intéresse mal­gré elle. Bien qu’elle n’ait jamais pris posi­tion aupa­ra­vant sur des sujets tels que le drame d’Arras ou encore le conflit israé­lo-pales­ti­nien, elle se veut ouverte sur la situa­tion.

Et la NUPES dans tout cela ?

En tant qu’écologiste modé­rée, et se réaf­fir­mant bien de gauche, la séna­trice des Yve­lines se dit « atter­rée » de l’état des débats poli­tiques actuels entre les par­tis poli­tiques de la NUPES et consi­dère qu’une telle situa­tion poli­tique n’est pas à la hau­teur de l’actualité conflic­tuelle dont nous sommes témoins aujourd’hui. Par­fai­te­ment au fait des désac­cords qui séparent les dif­fé­rents acteurs poli­tiques, Madame Senée estime que les valeurs par­ta­gées par elle-même ain­si que ses col­lègues leur donne « le devoir de tra­vailler ensemble », d’autant plus au vu des urgences sociale et cli­ma­tique qui nous accablent.
En pre­nant l’exemple des Insou­mis, l’ancienne maire d’Évecquemont invite le par­ti à défi­nir ses posi­tions clai­re­ment afin de savoir si oui ou non il est tou­jours pos­sible de col­la­bo­rer sous les cou­leurs de la Répu­blique.

Deuxième grande ques­tion d’intérêt, quelles seront les thèmes de pré­di­lec­tion qui seront trai­tés en prio­ri­té ?
Au sein des 17 élues et élus du Groupe Éco­lo­giste – Soli­da­ri­tés et Ter­ri­toires (GEST) dont elle fait par­tie, Madame Senée donne une prio­ri­té aux col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales ain­si qu’à la ques­tion de la décen­tra­li­sa­tion. Elle fait donc par­tie de la Com­mis­sion Finances, où elle sera sur la mis­sion Tra­vail-Emploi. Plu­tôt habi­tuée aux ques­tions d’aménagements de ter­ri­toire et de mobi­li­tés, cette sor­tie de sa zone de confort lui semble inté­res­sante et impor­tante.
En terme d’écologie, l’ancienne conseillère régio­nale d’Île-de-France compte bien conti­nuer à défendre la qua­li­té et le cadre de vie des yve­li­nois et yve­li­noises aux côtés des asso­cia­tions envi­ron­ne­men­tales contre les pro­jets qui menacent l’intégrité de nos espaces vertes et/ou agri­coles. Sa nou­velle qua­li­té de séna­trice fait espé­rer à Madame Senée des réponses des pré­fets et sous-pré­fets sur ces ques­tions ; tou­jours aus­si déter­mi­née à se dédier à ses conci­toyens et conci­toyennes, elle leur assure sa volon­té de leur appor­ter son aide.

Il s’agit aus­si d’engager une concer­ta­tion préa­lable sur cer­tains pro­jets avec des élus, des asso­cia­tions et des habi­tants pour arri­ver à une cer­taine trans­pa­rence dans le pro­ces­sus de déci­sion.

Que faire de la Com­mu­nau­té urbaine Grand Paris Seine & Oise ?

Quant à la com­mu­nau­té urbaine GPS&O, il est clair qu’un défi­cit démo­cra­tique est visible. Des élus conti­nuent de se plaindre des dys­fonc­tion­ne­ments dans la prise de déci­sion. Cer­tains disent que c’est une chambre d’enregistrement. Il n’est pas pos­sible d’en res­ter là. Un bilan s’impose suite à 8 ans de fonc­tion­ne­ment. Y a‑t-il eu des mutua­li­sa­tions, des ratio­na­li­sa­tions des moyens ? Pou­vons-nous par­ler d’économie d’échelle ? Il est temps de rai­son­ner cette com­mu­nau­té urbaine comme des bas­sins de vie : confluence, le Man­tois, Pois­sy et ses alen­tours.
Après cette néces­saire éva­lua­tion, on peut ensuite abor­der son péri­mètre per­ti­nent.
Au-delà de ces ques­tions, il faut éga­le­ment modi­fier les moda­li­tés d’élection du pré­sident. Plu­tôt qu’une élec­tion flé­chée (1), le suf­frage uni­ver­sel est indis­pen­sable.

Notes

(1) : les élus muni­ci­paux dési­gnés par chaque com­mune élisent le pré­sident ; suf­frage indi­rect.

RÉSERVEZ VOTRE PANIER DU MARAÎCHER (FERME DE TORCHY) A RETIRER LE VENDREDI OU LE SAMEDI AU RELAIS JOURNAL DES DEUX RIVES 76 RUE PAUL DOUMER À TRIEL !

RÉSERVATION
LES MARDI & MERCREDI
PAR SMS AU 07 67 53 45 63
RENS AU 06 79 69 51 50

Share This
Verified by MonsterInsights