Actualités

Un samedi de mobilisation pour l’environnement dans les rues et sur les berges de la Seine, aux Mureaux et dans d’autres villes de GPS&O

Entre le « World Clean Up Day » et l’opération « Berges saines », la jour­née du same­di 18 sep­tembre fut mobi­li­sa­trice de béné­voles recon­nais­sables à leurs T‑shirts. De nom­breuses asso­cia­tions se sont…

lire plus

L’immobilier repart comme si la Covid-19 n’avait pas existé

par | 7 juillet 2020 | Immo­bi­lier

Laurent Vimont, pré­sident de Cen­tu­ry 21, lors de la confé­rence de presse du 6 juillet. (J2R)

Après une année 2019 excep­tion­nelle en termes d’ac­ti­vi­té (1 076 000 tran­sac­tions réa­li­sées), le mar­ché de l’im­mo­bi­lier se porte bien selon les sta­tis­tiques de Cen­tu­ry 21 France.

Depuis quatre ans, la ten­dance est à la hausse et la Covid-19 n’a pas cas­sé cette dyna­mique :  le nombre de ventes était en hausse de 6,8 % pour les appar­te­ments et de 7,6 % pour les mai­sons (par rap­port à la même période en 2019) selon le Réseau Cen­tu­ry 21, socié­té du groupe Nexity.

Reprise des ventes et aug­men­ta­tion des prix

Les prix au m² aug­men­taient légè­re­ment avec res­pec­ti­ve­ment +1,3 % et +3,5 % sur ces seg­ments. Les achats des­ti­nés à l’acquisition d’une rési­dence prin­ci­pale recu­laient (63,9 % contre 68,2 % à la même époque en 2019), tan­dis que les inves­tis­se­ments loca­tifs pour­sui­vaient leur pro­gres­sion pour repré­sen­ter 30,3 % des tran­sac­tions (14,8 % de plus qu’un an aupa­ra­vant), attei­gnant ain­si un nou­veau record. Les taux d’intérêt frô­laient les niveaux les plus bas ; la demande était sou­te­nue. Tout allait donc bien.

Lorsque la Covid-19 est arri­vée, le mar­ché s’est mis en mode « pause » comme les autres acti­vi­tés du sec­teur mar­chand fran­çais. Le volume de tran­sac­tions a chu­té de 26 % et le chô­mage par­tiel a frap­pé la plu­part des agences immo­bi­lières de France. Par la suite, après avoir été mis en pause for­cée, la mar­ché immo­bi­lier a redé­mar­ré sur « les cha­peaux de roue ». D’une part, la demande a sti­mu­lé le mar­ché qui affi­chait des prix en aug­men­ta­tion : en France, dans ce contexte où l’offre est tou­jours lar­ge­ment infé­rieure à la demande, il était pré­vi­sible que les prix ne bais­se­raient pas. Ils aug­mentent même entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2020 de +2,3 % pour les mai­sons et de +3,1 % pour les appar­te­ments pour atteindre en moyenne res­pec­ti­ve­ment 2160 € le m² et 3638 € le m² : des niveaux his­to­riques.  Cette hausse s’est réper­cu­tée sur le mon­tant moyen d’une tran­sac­tion. Un appar­te­ment s’acquiert désor­mais à 214 123 € (sur­face moyenne : 58,9 m²) en moyenne, une mai­son à 241 505 € (sur­face moyenne : 115,6 m²) : des records également. 

Quant aux acqué­reurs, la struc­ture n’a pas véri­ta­ble­ment varié : les moins de 40 ans repré­sentent 50 % des acqué­reurs depuis la fin du confi­ne­ment, leur part est en hausse par rap­port au 1er tri­mestre 2020. En outre, depuis le 11 mai, ces acqui­si­tions sont essen­tiel­le­ment des­ti­nées à la rési­dence prin­ci­pale dont la part remonte à 68,3 %, tan­dis que les rési­dences secon­daires ne repré­sentent pour le moment que 4,3 % des achats et les acqui­si­tions au titre de pla­ce­ment sont en retrait par rap­port à l’avant-confinement (27,3 % des transactions).

Paris et Île-de-France, des mar­chés de pénurie ?

Paris conti­nuer à « flam­ber » même si M. Vimont n’est pas offus­qué par ces prix par­fois indé­cents : peu importe que le prix moyen au m² ait grim­pé aus­si (+7,4 % entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2020). Il atteint désor­mais 10 671 €, soit son plus haut niveau his­to­rique. « Les inves­tis­seurs vien­dront », semble anti­ci­per le pré­sident de Cen­tu­ry 21 France. Le mon­tant moyen d’une tran­sac­tion pari­sienne s’envole : +17,2 % (entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2020) pour atteindre 547 022 €. Pour finan­cer cette hausse, les Pari­siens allongent la durée de leur cré­dit (21,7 ans en moyenne) et aug­mentent la quo­ti­té de finan­ce­ment par emprunt (68,3 %). « C’est un mar­ché de pénu­rie », a‑t-il souligné.

La capi­tale suit la ten­dance natio­nale où l’aug­men­ta­tion affiche en-deçà de 5 % sauf dans la Nou­velle-Aqui­taine : ces achats sont essen­tiel­le­ment des­ti­nés à l’acquisition de la rési­dence prin­ci­pale et leur pro­por­tion repré­sente 60,3 % des tran­sac­tions (ver­sus 55,9 % un an aupa­ra­vant). Ce phé­no­mène s’est ampli­fié après le confi­ne­ment : la part des acqui­si­tions au titre de rési­dence prin­ci­pale a aug­men­té de 8,2 % par rap­port à la même période de l’an passé.

La hausse des prix s’observe en Île-de-France éga­le­ment : le prix moyen au m² d’une mai­son fran­ci­lienne aug­mente de 2,8 % entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2020 pour se situer à 3137 € le m². Celui des appar­te­ments pro­gresse de 8,8 % pour atteindre 4229€ le m². En Île-de-France aus­si, il s’agit de niveaux de prix records. Dans l’ensemble, une mai­son fran­ci­lienne s’acquiert désor­mais pour 346 680 € tan­dis qu’un appar­te­ment s’achète en moyenne à 254 644 €.

Les super­fi­cies moyennes évo­luent peu, les acqué­reurs étant sans doute contraints par leur bud­get de revoir à la baisse leur désir d’espace. Si ce sont tou­jours les employés et les ouvriers ain­si que les cadres moyens qui com­posent l’essentiel des acqué­reurs, il est à noter que les pro­gres­sions les plus rapides sont chez les retrai­tés (leur part pro­gresse de 14,9 %) et les cadres supé­rieurs ou pro­fes­sions libé­rales (+9,2 %) en recherche d’espace et de verdure.

En conclu­sion, la pause Covid-19 n’a pas véri­ta­ble­ment affec­té la dyna­mique des mar­chés immo­bi­liers fran­çais. L’activité, inter­rom­pue bru­ta­le­ment le 17 mars der­nier, jour 1 du confi­ne­ment, a redé­mar­ré le 11 mai « comme si rien ne s’était pas­sé ». L’avant et l’après affichent la même demande vigou­reuse et les prix ont repris leur pro­gres­sion. Selon M. Vimont, pré­sident de Cen­tu­ry 21 France, la valeur refuge reste la pierre, toutes choses égales par ailleurs. Jus­te­ment, si le chô­mage de masse affec­tait demain l’ap­pa­reil éco­no­mique fran­çais, le mar­ché immo­bi­lier serait une des pre­mières vic­times de cette ten­dance, qui a eu comme source le virus Covid-19.  Ren­dez-vous en sep­tembre pour revoir les pro­pos trop opti­mistes des sta­tis­tiques de Cen­tu­ry 21 France.

 Pour en savoir plus :

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/05/28/immobilier-d-habitation-la-hausse-des-prix-persiste-sur-les-premiers-mois-de-2020_6041064_3234.html

 https://www.lemonde.fr/argent/article/2020/05/27/des-perspectives-incertaines-dans-l-immobilier_6040872_1657007.html

Note

Les don­nées indi­quées concernent l’ensemble des tran­sac­tions du Réseau Cen­tu­ry 21, enre­gis­trées au niveau natio­nal entre le 1er juillet 2019 et le 29 juin 2020. 

 

Municipales 2020

L’immobilier repart comme si la Covid-19 n’avait pas existé

Édito de la rédaction

Le 28 juin avait lieu le second tour des élec­tions muni­ci­pales dans 4800 com­munes fran­çaises après une très longue paren­thèse de confi­ne­ment (plus de trois mois). Dans les com­munes des deux rives, des chan­ge­ments d’é­quipes impor­tants sont sur­ve­nus. Une constante, l’im­por­tance de l’abs­ten­tion (37,80 % de votants !) ques­tionne sur les fon­da­men­taux (le vote notam­ment) de la démo­cra­tie locale.

Ces élec­tions muni­ci­pales de 2020 ont été mar­quantes dans le pay­sage poli­tique yve­li­nois. D’a­bord, un cer­tain déga­gisme a balayé les com­munes du nord des Yve­lines et notam­ment à André­sy et à Ver­neuil-sur-Seine. Ce phé­no­mène cor­ro­bore éga­le­ment un cer­tain « rem­pla­ce­ment idéo­lo­gique » : la droite yve­li­noise n’est plus hégé­mo­nique et elle est en cours de rem­pla­ce­ment par plu­sieurs têtes nou­velles qui s’af­fichent, pour le moment, sans éti­quette ou apolitique. 

Ces nou­velles têtes d’af­fiche (Aoun, Aufrech­ter, Wastl…) ont mené une cam­pagne solide de ter­rain qui a bou­le­ver­sé les habi­tudes des caciques yve­li­nois. L’exemple de la cam­pagne de M. Aufrech­ter illustre ce fait poli­tique à Ver­neuil-sur-Seine. M. Aufrech­ter a vain­cu les héri­tiers de M. Phi­lippe Tau­tou par 32 voix ! Même ser­rée, ce type de vic­toire annonce la fin d’un cycle et l’é­bran­le­ment du sys­tème Bédier. 

Le journal a besoin de vous ! 

Sursaut !

Sursaut !

Hier, des fonc­tion­naires de la pré­fec­ture de police à Paris. Il y a peu, des jour­na­listes à l’endroit de l’assassinat de la rédac­tion de Char­lie Heb­do. Aujourd’hui, un ensei­gnant déca­pi­té devant un col­lège près de chez nous. Que nous faut-il encore pour que le sursaut…

lire plus
Le Journal des deux rives a besoin de vous !

Le Journal des deux rives a besoin de vous !

Le direc­teur du J2R, Rodri­go Acos­ta Gar­cia, a été mis en exa­men pour une plainte en dif­fa­ma­tion de la part de l’an­cien maire de Ver­neuil-sur-Seine. Le plai­gnant s’est dit dif­fa­mé sur un article publié, le 22 juin 2020, sur les colonnes Inter­net de notre journal.…

lire plus

Nos articles municipales 2020

Actualités

Un samedi de mobilisation pour l’environnement dans les rues et sur les berges de la Seine, aux Mureaux et dans d’autres villes de GPS&O

Entre le « World Clean Up Day » et l’opération « Berges saines », la jour­née du same­di 18 sep­tembre fut mobi­li­sa­trice de béné­voles recon­nais­sables à leurs T‑shirts. De nom­breuses asso­cia­tions se sont…

lire plus

Triel-sur-Seine : victoire de la liste Triel c’est vous emmenée par Cédric Aoun

C’est la liste Triel c’est vous menée par Mon­sieur Cédric Aoun qui l’emporte net­te­ment (47,53% des voix) sur la liste chal­len­ger Triel Autre­ment (35,64% des voix) emme­née par Madame Sophie Kéri­gnard. La liste Triel a du Talent emme­née par Jonas Mau­ry arrive en troi­sième posi­tion avec (16,83% des voix).

Villennes-sur-Seine : victoire de la liste de Jean-Pierre Laigneau Bien vivre à Villennes autrement

La liste de Jean-Pierre Lai­gneau LDVD Divers droite BIEN VIVRE A VILLENNES AUTREMENT l’emporte avec 40 % (926 votes), sui­vi à 2 voix par Pierre-Fran­çois Degand LDVC Divers centre AVENIR VILLENNES 39.91 % (924 votes) et der­nier Oli­vier Har­douin LDVC Divers centre VILLENNES ENSEMBLE avec 20.08 % (465 votes). Notre article 

Carrières-sous-Poissy : victoire de la liste emmenée par Eddie Ait

La liste de Eddie Ait LECO Eco­lo­giste AGIR POUR CARRIERES AVEC EDDIE AIT l’emporte avec 47.17 % (1910 votes), sui­vi de la liste de Chris­tophe Del­rieu LDVD Divers droite So CARRIERES 34.37 % (1392 votes) et de la liste de Kha­di­ja Gam­raoui LDIV Divers REUNIS POUR CARRIERES (18.44 %) 747 votes

Verneuil-sur-Seine : victoire de la liste Naturellement Verneuil Ensemble emmenée par Fabien Aufrechter

Fabien Aufrech­ter l’emporte avec 36.3 % (1457 votes) NATURELLEMENT VERNEUIL, ENSEMBLE devant la liste de Patrice Jegouic, Divers droite, 35.5% VERNEUIL L’AVENIR ENSEMBLE (1425 votes) puis Fabienne Huard, Divers, 20.33% ALTERNATIVE CITOYENNE POUR VERNEUIL et Fabien Lemoine, Union de la gauche, 7.84% VIVRE VERNEUIL AUTREMENT (315 votes) notre article

Andrésy : victoire de la liste Andrésy énergies renouvelées emmenée par Lionel Wastl

La liste de Lio­nel Wastl (ANDRÉSY ENERGIES RENOUVELÉES) l’emporte avec 44%, suit Madame Vir­gi­nie Menu­ret avec 40% (liste ANDRESY DYNAMIQUE). La liste de Denis Faist (Notre Par­ti C’est André­sy) échoue lar­ge­ment dis­tan­cé à 15% : notre article

Achères : victoire de la liste emmenée par Marc Honoré

La liste de Marc Honore LDVD Divers droite UNIS POUR ACHERES l’emporte avec 56.28 % (2522 votes) sui­vi de la liste de Alain Outre­man LUG Union de la gauche DU CONCRET POUR ACHERES AVEC LA GAUCHE CITOYENNE ET ECOLOGISTE 29.7 % (1331 votes) et de la liste de Salim Lesage LDVC Divers centre ACHERES MA VILLE 14.01 % (628 votes)

Les Mureaux : victoire de la liste emmenée par François Garay

La liste de Fran­çois Garay LDVG Divers gauche LES MUREAUX, UNE VILLE À VIVRE l’emporte avec 58.69 % (2897 votes) sui­vi de la liste de Her­vé Riou LDVD Divers droite LES MUREAUX POUR TOUS 27.39 % (1352 votes) et d’A­gnès Eten­dart LDVG Divers gauche AGIR ENSEMBLE avec 13.91 % (687 votes)

Listes élues le 15 mars 2020 

A Médan : élection le 15 mars de la liste Pour Médan notre village emmenée par Karine Kauffmann.

Karine Kauff­mann (sans éti­quette) a ter­mi­né en tête du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Médan grâce à 334 suf­frages (57,88%) lais­sant der­rière elle le can­di­dat sans éti­quette Patrick FOURNIER (147 suf­frages) et la tête de liste sans éti­quette Lau­rence LELARGE (96 voix).

Chapet : élection le 15 mars de la liste Vivons Chapet emmenée par Benoît De Laurens

Le 15 mars der­nier, l’en­semble des 15 sièges de conseillers muni­ci­paux du bourg ont été dési­gnés par les votants. Benoît DE LAURENS, qui diri­geait la liste sans éti­quette, a ter­mi­né en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Cha­pet avec 275 suf­frages (59,13%), lais­sant der­rière lui le can­di­dat divers Phi­lippe Jean-Marc ESTEVE (190 votes).

Chanteloup-les-Vignes : victoire le 15 mars de la liste Avec vous une Ambition pour Chanteloup emmenée par Catherine Arenou.

Cathe­rine ARENOU (Divers droite) a ter­mi­né en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale grâce à 63,24% des suf­frages, lais­sant der­rière elle la can­di­date Divers centre Lati­fa KHARJA (36,75% des votes).

Orgeval : élection le 15 mars de la liste Imagine Orgeval emmenée par Hervé Charnallet.

Her­vé Char­nal­let, qui menait la liste « IMAGINE ORGEVAL » (Divers droite), est arri­vé en pre­mière posi­tion au terme du pre­mier tour de l’é­lec­tion muni­ci­pale à Orge­val grâce à 51,63% des voix devan­çant le can­di­dat Divers centre Michel DUPART (48,36% des voix).

Conflans-Sainte-Honorine : victoire le 15 mars de la liste Conflans en avant emmenée parLaurent Brosse

Le can­di­dat Divers droite Laurent BROSSE a ter­mi­né en pre­mière posi­tion au terme du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Conflans-Sainte-Hono­rine grâce à 51,91% des suf­frages pré­cé­dant Gaël CALLONNEC (Union de la gauche) et ses 33,8% des voix tout comme Hip­po­lyte DJIZANNE DJAKEUN (Divers centre) et ses 5,07% des votes.

Poissy : élection le 15 mars de la liste KO2020 emmenée par Karl Olive.

Karl OLIVE, qui était à la tête de la liste « #KO2020 » (Divers droite), est arri­vé en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de l’é­lec­tion muni­ci­pale à Pois­sy gra­ti­fié de 6 774 suf­frages (75,6%), devan­çant Natha­lie MARTIN (Divers) avec 1 535 voix et Fan­ny BERNARD (Divers) avec 358 votes.

Vernouillet : élection le 15 mars de la liste emmenée par Pascal Collado.

Pas­cal COLLADO, qui menait la liste « AGIR ENSEMBLE POUR VERNOUILLET 2020 » (Divers centre), est res­sor­ti en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale avec 1 517 votes (58,57%), lais­sant der­rière lui la tête de liste Divers Marie-Hélène LOPEZ JOLLIVET (1 073 voix).

L’immobilier repart comme si la Covid-19 n’avait pas existé

Édito de la rédaction

Le 28 juin avait lieu le second tour des élec­tions muni­ci­pales dans 4800 com­munes fran­çaises après une très longue paren­thèse de confi­ne­ment (plus de trois mois). Dans les com­munes des deux rives, des chan­ge­ments d’é­quipes impor­tants sont sur­ve­nus. Une constante, l’im­por­tance de l’abs­ten­tion (37,80 % de votants !) ques­tionne sur les fon­da­men­taux (le vote notam­ment) de la démo­cra­tie locale.

Ces élec­tions muni­ci­pales de 2020 ont été mar­quantes dans le pay­sage poli­tique yve­li­nois. D’a­bord, un cer­tain déga­gisme a balayé les com­munes du nord des Yve­lines et notam­ment à André­sy et à Ver­neuil-sur-Seine. Ce phé­no­mène cor­ro­bore éga­le­ment un cer­tain « rem­pla­ce­ment idéo­lo­gique » : la droite yve­li­noise n’est plus hégé­mo­nique et elle est en cours de rem­pla­ce­ment par plu­sieurs têtes nou­velles qui s’af­fichent, pour le moment, sans éti­quette ou apolitique. 

Ces nou­velles têtes d’af­fiche (Aoun, Aufrech­ter, Wastl…) ont mené une cam­pagne solide de ter­rain qui a bou­le­ver­sé les habi­tudes des caciques yve­li­nois. L’exemple de la cam­pagne de M. Aufrech­ter illustre ce fait poli­tique à Ver­neuil-sur-Seine. M. Aufrech­ter a vain­cu les héri­tiers de M. Phi­lippe Tau­tou par 32 voix ! Même ser­rée, ce type de vic­toire annonce la fin d’un cycle et l’é­bran­le­ment du sys­tème Bédier. 

Le journal a besoin de vous ! 

Sursaut !

Sursaut !

Hier, des fonc­tion­naires de la pré­fec­ture de police à Paris. Il y a peu, des jour­na­listes à l’endroit de l’assassinat de la rédac­tion de Char­lie Heb­do. Aujourd’hui, un ensei­gnant déca­pi­té devant un col­lège près de chez nous. Que nous faut-il encore pour que le sursaut…

lire plus
Le Journal des deux rives a besoin de vous !

Le Journal des deux rives a besoin de vous !

Le direc­teur du J2R, Rodri­go Acos­ta Gar­cia, a été mis en exa­men pour une plainte en dif­fa­ma­tion de la part de l’an­cien maire de Ver­neuil-sur-Seine. Le plai­gnant s’est dit dif­fa­mé sur un article publié, le 22 juin 2020, sur les colonnes Inter­net de notre journal.…

lire plus

Nos articles municipales 2020

Actualités

Un samedi de mobilisation pour l’environnement dans les rues et sur les berges de la Seine, aux Mureaux et dans d’autres villes de GPS&O

Entre le « World Clean Up Day » et l’opération « Berges saines », la jour­née du same­di 18 sep­tembre fut mobi­li­sa­trice de béné­voles recon­nais­sables à leurs T‑shirts. De nom­breuses asso­cia­tions se sont…

lire plus

Triel-sur-Seine : victoire de la liste Triel c’est vous emmenée par Cédric Aoun

C’est la liste Triel c’est vous menée par Mon­sieur Cédric Aoun qui l’emporte net­te­ment (47,53% des voix) sur la liste chal­len­ger Triel Autre­ment (35,64% des voix) emme­née par Madame Sophie Kéri­gnard. La liste Triel a du Talent emme­née par Jonas Mau­ry arrive en troi­sième posi­tion avec (16,83% des voix).

Villennes-sur-Seine : victoire de la liste de Jean-Pierre Laigneau Bien vivre à Villennes autrement

La liste de Jean-Pierre Lai­gneau LDVD Divers droite BIEN VIVRE A VILLENNES AUTREMENT l’emporte avec 40 % (926 votes), sui­vi à 2 voix par Pierre-Fran­çois Degand LDVC Divers centre AVENIR VILLENNES 39.91 % (924 votes) et der­nier Oli­vier Har­douin LDVC Divers centre VILLENNES ENSEMBLE avec 20.08 % (465 votes). Notre article 

Carrières-sous-Poissy : victoire de la liste emmenée par Eddie Ait

La liste de Eddie Ait LECO Eco­lo­giste AGIR POUR CARRIERES AVEC EDDIE AIT l’emporte avec 47.17 % (1910 votes), sui­vi de la liste de Chris­tophe Del­rieu LDVD Divers droite So CARRIERES 34.37 % (1392 votes) et de la liste de Kha­di­ja Gam­raoui LDIV Divers REUNIS POUR CARRIERES (18.44 %) 747 votes

Verneuil-sur-Seine : victoire de la liste Naturellement Verneuil Ensemble emmenée par Fabien Aufrechter

Fabien Aufrech­ter l’emporte avec 36.3 % (1457 votes) NATURELLEMENT VERNEUIL, ENSEMBLE devant la liste de Patrice Jegouic, Divers droite, 35.5% VERNEUIL L’AVENIR ENSEMBLE (1425 votes) puis Fabienne Huard, Divers, 20.33% ALTERNATIVE CITOYENNE POUR VERNEUIL et Fabien Lemoine, Union de la gauche, 7.84% VIVRE VERNEUIL AUTREMENT (315 votes) notre article

Andrésy : victoire de la liste Andrésy énergies renouvelées emmenée par Lionel Wastl

La liste de Lio­nel Wastl (ANDRÉSY ENERGIES RENOUVELÉES) l’emporte avec 44%, suit Madame Vir­gi­nie Menu­ret avec 40% (liste ANDRESY DYNAMIQUE). La liste de Denis Faist (Notre Par­ti C’est André­sy) échoue lar­ge­ment dis­tan­cé à 15% : notre article

Achères : victoire de la liste emmenée par Marc Honoré

La liste de Marc Honore LDVD Divers droite UNIS POUR ACHERES l’emporte avec 56.28 % (2522 votes) sui­vi de la liste de Alain Outre­man LUG Union de la gauche DU CONCRET POUR ACHERES AVEC LA GAUCHE CITOYENNE ET ECOLOGISTE 29.7 % (1331 votes) et de la liste de Salim Lesage LDVC Divers centre ACHERES MA VILLE 14.01 % (628 votes)

Les Mureaux : victoire de la liste emmenée par François Garay

La liste de Fran­çois Garay LDVG Divers gauche LES MUREAUX, UNE VILLE À VIVRE l’emporte avec 58.69 % (2897 votes) sui­vi de la liste de Her­vé Riou LDVD Divers droite LES MUREAUX POUR TOUS 27.39 % (1352 votes) et d’A­gnès Eten­dart LDVG Divers gauche AGIR ENSEMBLE avec 13.91 % (687 votes)

Listes élues le 15 mars 2020 

A Médan : élection le 15 mars de la liste Pour Médan notre village emmenée par Karine Kauffmann.

Karine Kauff­mann (sans éti­quette) a ter­mi­né en tête du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Médan grâce à 334 suf­frages (57,88%) lais­sant der­rière elle le can­di­dat sans éti­quette Patrick FOURNIER (147 suf­frages) et la tête de liste sans éti­quette Lau­rence LELARGE (96 voix).

Chapet : élection le 15 mars de la liste Vivons Chapet emmenée par Benoît De Laurens

Le 15 mars der­nier, l’en­semble des 15 sièges de conseillers muni­ci­paux du bourg ont été dési­gnés par les votants. Benoît DE LAURENS, qui diri­geait la liste sans éti­quette, a ter­mi­né en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Cha­pet avec 275 suf­frages (59,13%), lais­sant der­rière lui le can­di­dat divers Phi­lippe Jean-Marc ESTEVE (190 votes).

Chanteloup-les-Vignes : victoire le 15 mars de la liste Avec vous une Ambition pour Chanteloup emmenée par Catherine Arenou.

Cathe­rine ARENOU (Divers droite) a ter­mi­né en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale grâce à 63,24% des suf­frages, lais­sant der­rière elle la can­di­date Divers centre Lati­fa KHARJA (36,75% des votes).

Orgeval : élection le 15 mars de la liste Imagine Orgeval emmenée par Hervé Charnallet.

Her­vé Char­nal­let, qui menait la liste « IMAGINE ORGEVAL » (Divers droite), est arri­vé en pre­mière posi­tion au terme du pre­mier tour de l’é­lec­tion muni­ci­pale à Orge­val grâce à 51,63% des voix devan­çant le can­di­dat Divers centre Michel DUPART (48,36% des voix).

Conflans-Sainte-Honorine : victoire le 15 mars de la liste Conflans en avant emmenée parLaurent Brosse

Le can­di­dat Divers droite Laurent BROSSE a ter­mi­né en pre­mière posi­tion au terme du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Conflans-Sainte-Hono­rine grâce à 51,91% des suf­frages pré­cé­dant Gaël CALLONNEC (Union de la gauche) et ses 33,8% des voix tout comme Hip­po­lyte DJIZANNE DJAKEUN (Divers centre) et ses 5,07% des votes.

Poissy : élection le 15 mars de la liste KO2020 emmenée par Karl Olive.

Karl OLIVE, qui était à la tête de la liste « #KO2020 » (Divers droite), est arri­vé en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de l’é­lec­tion muni­ci­pale à Pois­sy gra­ti­fié de 6 774 suf­frages (75,6%), devan­çant Natha­lie MARTIN (Divers) avec 1 535 voix et Fan­ny BERNARD (Divers) avec 358 votes.

Vernouillet : élection le 15 mars de la liste emmenée par Pascal Collado.

Pas­cal COLLADO, qui menait la liste « AGIR ENSEMBLE POUR VERNOUILLET 2020 » (Divers centre), est res­sor­ti en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale avec 1 517 votes (58,57%), lais­sant der­rière lui la tête de liste Divers Marie-Hélène LOPEZ JOLLIVET (1 073 voix).

Share This