Actua­li­tés

Comé­die poli­tique

Levée de bou­cliers à l’annonce de la nomi­na­tion d’Éric Dupond-Moret­ti comme ministre de la jus­tice. D’abord, une salve d’attaques de fémi­nistes 2.0 de tous poils, trop ravies que le pré­sident leur…

lire plus

L’im­mo­bi­lier repart comme si la Covid-19 n’a­vait pas exis­té

par | 7 juillet 2020 | Immo­bi­lier

Laurent Vimont, pré­sident de Cen­tu­ry 21, lors de la confé­rence de presse du 6 juillet. (J2R)

Après une année 2019 excep­tion­nelle en termes d’ac­ti­vi­té (1 076 000 tran­sac­tions réa­li­sées), le mar­ché de l’im­mo­bi­lier se porte bien selon les sta­tis­tiques de Cen­tu­ry 21 France.

Depuis quatre ans, la ten­dance est à la hausse et la Covid-19 n’a pas cas­sé cette dyna­mique :  le nombre de ventes était en hausse de 6,8 % pour les appar­te­ments et de 7,6 % pour les mai­sons (par rap­port à la même période en 2019) selon le Réseau Cen­tu­ry 21, socié­té du groupe Nexi­ty.

Reprise des ventes et aug­men­ta­tion des prix

Les prix au m² aug­men­taient légè­re­ment avec res­pec­ti­ve­ment +1,3 % et +3,5 % sur ces seg­ments. Les achats des­ti­nés à l’acquisition d’une rési­dence prin­ci­pale recu­laient (63,9 % contre 68,2 % à la même époque en 2019), tan­dis que les inves­tis­se­ments loca­tifs pour­sui­vaient leur pro­gres­sion pour repré­sen­ter 30,3 % des tran­sac­tions (14,8 % de plus qu’un an aupa­ra­vant), attei­gnant ain­si un nou­veau record. Les taux d’intérêt frô­laient les niveaux les plus bas ; la demande était sou­te­nue. Tout allait donc bien.

Lorsque la Covid-19 est arri­vée, le mar­ché s’est mis en mode “pause” comme les autres acti­vi­tés du sec­teur mar­chand fran­çais. Le volume de tran­sac­tions a chu­té de 26 % et le chô­mage par­tiel a frap­pé la plu­part des agences immo­bi­lières de France. Par la suite, après avoir été mis en pause for­cée, la mar­ché immo­bi­lier a redé­mar­ré sur “les cha­peaux de roue”. D’une part, la demande a sti­mu­lé le mar­ché qui affi­chait des prix en aug­men­ta­tion : en France, dans ce contexte où l’offre est tou­jours lar­ge­ment infé­rieure à la demande, il était pré­vi­sible que les prix ne bais­se­raient pas. Ils aug­mentent même entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2020 de +2,3 % pour les mai­sons et de +3,1 % pour les appar­te­ments pour atteindre en moyenne res­pec­ti­ve­ment 2160 € le m² et 3638 € le m² : des niveaux his­to­riques.  Cette hausse s’est réper­cu­tée sur le mon­tant moyen d’une tran­sac­tion. Un appar­te­ment s’acquiert désor­mais à 214 123 € (sur­face moyenne : 58,9 m²) en moyenne, une mai­son à 241 505 € (sur­face moyenne : 115,6 m²) : des records éga­le­ment. 

Quant aux acqué­reurs, la struc­ture n’a pas véri­ta­ble­ment varié : les moins de 40 ans repré­sentent 50 % des acqué­reurs depuis la fin du confi­ne­ment, leur part est en hausse par rap­port au 1er tri­mestre 2020. En outre, depuis le 11 mai, ces acqui­si­tions sont essen­tiel­le­ment des­ti­nées à la rési­dence prin­ci­pale dont la part remonte à 68,3 %, tan­dis que les rési­dences secon­daires ne repré­sentent pour le moment que 4,3 % des achats et les acqui­si­tions au titre de pla­ce­ment sont en retrait par rap­port à l’avant-confinement (27,3 % des tran­sac­tions).

Paris et Île-de-France, des mar­chés de pénu­rie ?

Paris conti­nuer à “flam­ber” même si M. Vimont n’est pas offus­qué par ces prix par­fois indé­cents : peu importe que le prix moyen au m² ait grim­pé aus­si (+7,4 % entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2020). Il atteint désor­mais 10 671 €, soit son plus haut niveau his­to­rique. “Les inves­tis­seurs vien­dront”, semble anti­ci­per le pré­sident de Cen­tu­ry 21 France. Le mon­tant moyen d’une tran­sac­tion pari­sienne s’envole : +17,2 % (entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2020) pour atteindre 547 022 €. Pour finan­cer cette hausse, les Pari­siens allongent la durée de leur cré­dit (21,7 ans en moyenne) et aug­mentent la quo­ti­té de finan­ce­ment par emprunt (68,3 %). “C’est un mar­ché de pénu­rie”, a‑t-il sou­li­gné.

La capi­tale suit la ten­dance natio­nale où l’aug­men­ta­tion affiche en-deçà de 5 % sauf dans la Nou­velle-Aqui­taine : ces achats sont essen­tiel­le­ment des­ti­nés à l’acquisition de la rési­dence prin­ci­pale et leur pro­por­tion repré­sente 60,3 % des tran­sac­tions (ver­sus 55,9 % un an aupa­ra­vant). Ce phé­no­mène s’est ampli­fié après le confi­ne­ment : la part des acqui­si­tions au titre de rési­dence prin­ci­pale a aug­men­té de 8,2 % par rap­port à la même période de l’an pas­sé.

La hausse des prix s’observe en Île-de-France éga­le­ment : le prix moyen au m² d’une mai­son fran­ci­lienne aug­mente de 2,8 % entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2020 pour se situer à 3137 € le m². Celui des appar­te­ments pro­gresse de 8,8 % pour atteindre 4229€ le m². En Île-de-France aus­si, il s’agit de niveaux de prix records. Dans l’ensemble, une mai­son fran­ci­lienne s’acquiert désor­mais pour 346 680 € tan­dis qu’un appar­te­ment s’achète en moyenne à 254 644 €.

Les super­fi­cies moyennes évo­luent peu, les acqué­reurs étant sans doute contraints par leur bud­get de revoir à la baisse leur désir d’espace. Si ce sont tou­jours les employés et les ouvriers ain­si que les cadres moyens qui com­posent l’essentiel des acqué­reurs, il est à noter que les pro­gres­sions les plus rapides sont chez les retrai­tés (leur part pro­gresse de 14,9 %) et les cadres supé­rieurs ou pro­fes­sions libé­rales (+9,2 %) en recherche d’espace et de ver­dure.

En conclu­sion, la pause Covid-19 n’a pas véri­ta­ble­ment affec­té la dyna­mique des mar­chés immo­bi­liers fran­çais. L’activité, inter­rom­pue bru­ta­le­ment le 17 mars der­nier, jour 1 du confi­ne­ment, a redé­mar­ré le 11 mai “comme si rien ne s’était pas­sé”. L’avant et l’après affichent la même demande vigou­reuse et les prix ont repris leur pro­gres­sion. Selon M. Vimont, pré­sident de Cen­tu­ry 21 France, la valeur refuge reste la pierre, toutes choses égales par ailleurs. Jus­te­ment, si le chô­mage de masse affec­tait demain l’ap­pa­reil éco­no­mique fran­çais, le mar­ché immo­bi­lier serait une des pre­mières vic­times de cette ten­dance, qui a eu comme source le virus Covid-19.  Ren­dez-vous en sep­tembre pour revoir les pro­pos trop opti­mistes des sta­tis­tiques de Cen­tu­ry 21 France.

 Pour en savoir plus :

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/05/28/immobilier-d-habitation-la-hausse-des-prix-persiste-sur-les-premiers-mois-de-2020_6041064_3234.html

 https://www.lemonde.fr/argent/article/2020/05/27/des-perspectives-incertaines-dans-l-immobilier_6040872_1657007.html

Note

Les don­nées indi­quées concernent l’ensemble des tran­sac­tions du Réseau Cen­tu­ry 21, enre­gis­trées au niveau natio­nal entre le 1er juillet 2019 et le 29 juin 2020.

 

L’im­mo­bi­lier repart comme si la Covid-19 n’a­vait pas exis­té

Édi­to de la rédac­tion

Le 28 juin avait lieu le second tour des élec­tions muni­ci­pales dans 4800 com­munes fran­çaises après une très longue paren­thèse de confi­ne­ment (plus de trois mois). Dans les com­munes des deux rives, des chan­ge­ments d’é­quipes impor­tants sont sur­ve­nus. Une constante, l’im­por­tance de l’abs­ten­tion (37,80 % de votants !) ques­tionne sur les fon­da­men­taux (le vote notam­ment) de la démo­cra­tie locale.

Ces élec­tions muni­ci­pales de 2020 ont été mar­quantes dans le pay­sage poli­tique yve­li­nois. D’a­bord, un cer­tain déga­gisme a balayé les com­munes du nord des Yvelines et notam­ment à André­sy et à Verneuil-sur-Seine. Ce phé­no­mène cor­ro­bore éga­le­ment un cer­tain “rem­pla­ce­ment idéo­lo­gique” : la droite yve­li­noise n’est plus hégé­mo­nique et elle est en cours de rem­pla­ce­ment par plu­sieurs têtes nou­velles qui s’af­fichent, pour le moment, sans éti­quette ou apo­li­tique. 

Ces nou­velles têtes d’af­fiche (Aoun, Aufrechter, Wastl…) ont mené une cam­pagne solide de ter­rain qui a bou­le­ver­sé les habi­tudes des caciques yve­li­nois. L’exemple de la cam­pagne de M. Aufrechter illustre ce fait poli­tique à Verneuil-sur-Seine. M. Aufrechter a vain­cu les héri­tiers de M. Philippe Tautou par 32 voix ! Même ser­rée, ce type de vic­toire annonce la fin d’un cycle et l’é­bran­le­ment du sys­tème Bédier. 

Le jour­nal a besoin de vous !

Nos articles muni­ci­pales 2020

Actua­li­tés

Triel-sur-Seine : vic­toire de la liste Triel c’est vous emme­née par Cédric Aoun

C’est la liste Triel c’est vous menée par Mon­sieur Cédric Aoun qui l’emporte net­te­ment (47,53% des voix) sur la liste chal­len­ger Triel Autre­ment (35,64% des voix) emme­née par Madame Sophie Kéri­gnard. La liste Triel a du Talent emme­née par Jonas Mau­ry arrive en troi­sième posi­tion avec (16,83% des voix).

Villennes-sur-Seine : vic­toire de la liste de Jean-Pierre Laigneau Bien vivre à Villennes autre­ment

La liste de Jean-Pierre Laigneau LDVD Divers droite BIEN VIVRE A VILLENNES AUTREMENT l’emporte avec 40 % (926 votes), sui­vi à 2 voix par Pierre-Fran­çois Degand LDVC Divers centre AVENIR VILLENNES 39.91 % (924 votes) et der­nier Oli­vier Har­douin LDVC Divers centre VILLENNES ENSEMBLE avec 20.08 % (465 votes). Notre article 

Car­rières-sous-Pois­sy : vic­toire de la liste emme­née par Eddie Ait

La liste de Eddie Ait LECO Eco­lo­giste AGIR POUR CARRIERES AVEC EDDIE AIT l’emporte avec 47.17 % (1910 votes), sui­vi de la liste de Chris­tophe Del­rieu LDVD Divers droite So CARRIERES 34.37 % (1392 votes) et de la liste de Kha­di­ja Gam­raoui LDIV Divers REUNIS POUR CARRIERES (18.44 %) 747 votes

Verneuil-sur-Seine : vic­toire de la liste Natu­rel­le­ment Verneuil Ensemble emme­née par Fabien Aufrechter

Fabien Aufrechter l’emporte avec 36.3 % (1457 votes) NATURELLEMENT VERNEUIL, ENSEMBLE devant la liste de Patrice Jegouic, Divers droite, 35.5% VERNEUIL L’AVENIR ENSEMBLE (1425 votes) puis Fabienne Huard, Divers, 20.33% ALTERNATIVE CITOYENNE POUR VERNEUIL et Fabien Lemoine, Union de la gauche, 7.84% VIVRE VERNEUIL AUTREMENT (315 votes) notre article

André­sy : vic­toire de la liste André­sy éner­gies renou­ve­lées emme­née par Lio­nel Wastl

La liste de Lio­nel Wastl (ANDRÉSY ENERGIES RENOUVELÉES) l’emporte avec 44%, suit Madame Vir­gi­nie Menu­ret avec 40% (liste ANDRESY DYNAMIQUE). La liste de Denis Faist (Notre Par­ti C’est André­sy) échoue lar­ge­ment dis­tan­cé à 15% : notre article

Achères : vic­toire de la liste emme­née par Marc Hono­ré

La liste de Marc Honore LDVD Divers droite UNIS POUR ACHERES l’emporte avec 56.28 % (2522 votes) sui­vi de la liste de Alain Outre­man LUG Union de la gauche DU CONCRET POUR ACHERES AVEC LA GAUCHE CITOYENNE ET ECOLOGISTE 29.7 % (1331 votes) et de la liste de Salim Lesage LDVC Divers centre ACHERES MA VILLE 14.01 % (628 votes)

Les Mureaux : vic­toire de la liste emme­née par Fran­çois Garay

La liste de Fran­çois Garay LDVG Divers gauche LES MUREAUX, UNE VILLE À VIVRE l’emporte avec 58.69 % (2897 votes) sui­vi de la liste de Her­vé Riou LDVD Divers droite LES MUREAUX POUR TOUS 27.39 % (1352 votes) et d’A­gnès Eten­dart LDVG Divers gauche AGIR ENSEMBLE avec 13.91 % (687 votes)

Listes élues le 15 mars 2020

A Médan : élec­tion le 15 mars de la liste Pour Médan notre vil­lage emme­née par Karine Kauff­mann.

Karine Kauff­mann (sans éti­quette) a ter­mi­né en tête du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Médan grâce à 334 suf­frages (57,88%) lais­sant der­rière elle le can­di­dat sans éti­quette Patrick FOURNIER (147 suf­frages) et la tête de liste sans éti­quette Lau­rence LELARGE (96 voix).

Cha­pet : élec­tion le 15 mars de la liste Vivons Cha­pet emme­née par Benoît De Lau­rens

Le 15 mars der­nier, l’en­semble des 15 sièges de conseillers muni­ci­paux du bourg ont été dési­gnés par les votants. Benoît DE LAURENS, qui diri­geait la liste sans éti­quette, a ter­mi­né en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Cha­pet avec 275 suf­frages (59,13%), lais­sant der­rière lui le can­di­dat divers Philippe Jean-Marc ESTEVE (190 votes).

Chan­te­loup-les-Vignes : vic­toire le 15 mars de la liste Avec vous une Ambi­tion pour Chan­te­loup emme­née par Cathe­rine Are­nou.

Cathe­rine ARENOU (Divers droite) a ter­mi­né en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale grâce à 63,24% des suf­frages, lais­sant der­rière elle la can­di­date Divers centre Lati­fa KHARJA (36,75% des votes).

Orge­val : élec­tion le 15 mars de la liste Ima­gine Orge­val emme­née par Her­vé Char­nal­let.

Her­vé Char­nal­let, qui menait la liste “IMAGINE ORGEVAL” (Divers droite), est arri­vé en pre­mière posi­tion au terme du pre­mier tour de l’é­lec­tion muni­ci­pale à Orge­val grâce à 51,63% des voix devan­çant le can­di­dat Divers centre Michel DUPART (48,36% des voix).

Conflans-Sainte-Hono­rine : vic­toire le 15 mars de la liste Conflans en avant emme­née par­Laurent Brosse

Le can­di­dat Divers droite Laurent BROSSE a ter­mi­né en pre­mière posi­tion au terme du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Conflans-Sainte-Hono­rine grâce à 51,91% des suf­frages pré­cé­dant Gaël CALLONNEC (Union de la gauche) et ses 33,8% des voix tout comme Hip­po­lyte DJIZANNE DJAKEUN (Divers centre) et ses 5,07% des votes.

Pois­sy : élec­tion le 15 mars de la liste KO2020 emme­née par Karl Olive.

Karl OLIVE, qui était à la tête de la liste “#KO2020” (Divers droite), est arri­vé en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de l’é­lec­tion muni­ci­pale à Pois­sy gra­ti­fié de 6 774 suf­frages (75,6%), devan­çant Natha­lie MARTIN (Divers) avec 1 535 voix et Fan­ny BERNARD (Divers) avec 358 votes.

Ver­nouillet : élec­tion le 15 mars de la liste emme­née par Pas­cal Col­la­do.

Pas­cal COLLADO, qui menait la liste “AGIR ENSEMBLE POUR VERNOUILLET 2020” (Divers centre), est res­sor­ti en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale avec 1 517 votes (58,57%), lais­sant der­rière lui la tête de liste Divers Marie-Hélène LOPEZ JOLLIVET (1 073 voix).

L’im­mo­bi­lier repart comme si la Covid-19 n’a­vait pas exis­té

Édi­to de la rédac­tion

Le 28 juin avait lieu le second tour des élec­tions muni­ci­pales dans 4800 com­munes fran­çaises après une très longue paren­thèse de confi­ne­ment (plus de trois mois). Dans les com­munes des deux rives, des chan­ge­ments d’é­quipes impor­tants sont sur­ve­nus. Une constante, l’im­por­tance de l’abs­ten­tion (37,80 % de votants !) ques­tionne sur les fon­da­men­taux (le vote notam­ment) de la démo­cra­tie locale.

Ces élec­tions muni­ci­pales de 2020 ont été mar­quantes dans le pay­sage poli­tique yve­li­nois. D’a­bord, un cer­tain déga­gisme a balayé les com­munes du nord des Yvelines et notam­ment à André­sy et à Verneuil-sur-Seine. Ce phé­no­mène cor­ro­bore éga­le­ment un cer­tain “rem­pla­ce­ment idéo­lo­gique” : la droite yve­li­noise n’est plus hégé­mo­nique et elle est en cours de rem­pla­ce­ment par plu­sieurs têtes nou­velles qui s’af­fichent, pour le moment, sans éti­quette ou apo­li­tique. 

Ces nou­velles têtes d’af­fiche (Aoun, Aufrechter, Wastl…) ont mené une cam­pagne solide de ter­rain qui a bou­le­ver­sé les habi­tudes des caciques yve­li­nois. L’exemple de la cam­pagne de M. Aufrechter illustre ce fait poli­tique à Verneuil-sur-Seine. M. Aufrechter a vain­cu les héri­tiers de M. Philippe Tautou par 32 voix ! Même ser­rée, ce type de vic­toire annonce la fin d’un cycle et l’é­bran­le­ment du sys­tème Bédier. 

Le jour­nal a besoin de vous !

Nos articles muni­ci­pales 2020

Actua­li­tés

Triel-sur-Seine : vic­toire de la liste Triel c’est vous emme­née par Cédric Aoun

C’est la liste Triel c’est vous menée par Mon­sieur Cédric Aoun qui l’emporte net­te­ment (47,53% des voix) sur la liste chal­len­ger Triel Autre­ment (35,64% des voix) emme­née par Madame Sophie Kéri­gnard. La liste Triel a du Talent emme­née par Jonas Mau­ry arrive en troi­sième posi­tion avec (16,83% des voix).

Villennes-sur-Seine : vic­toire de la liste de Jean-Pierre Laigneau Bien vivre à Villennes autre­ment

La liste de Jean-Pierre Laigneau LDVD Divers droite BIEN VIVRE A VILLENNES AUTREMENT l’emporte avec 40 % (926 votes), sui­vi à 2 voix par Pierre-Fran­çois Degand LDVC Divers centre AVENIR VILLENNES 39.91 % (924 votes) et der­nier Oli­vier Har­douin LDVC Divers centre VILLENNES ENSEMBLE avec 20.08 % (465 votes). Notre article 

Car­rières-sous-Pois­sy : vic­toire de la liste emme­née par Eddie Ait

La liste de Eddie Ait LECO Eco­lo­giste AGIR POUR CARRIERES AVEC EDDIE AIT l’emporte avec 47.17 % (1910 votes), sui­vi de la liste de Chris­tophe Del­rieu LDVD Divers droite So CARRIERES 34.37 % (1392 votes) et de la liste de Kha­di­ja Gam­raoui LDIV Divers REUNIS POUR CARRIERES (18.44 %) 747 votes

Verneuil-sur-Seine : vic­toire de la liste Natu­rel­le­ment Verneuil Ensemble emme­née par Fabien Aufrechter

Fabien Aufrechter l’emporte avec 36.3 % (1457 votes) NATURELLEMENT VERNEUIL, ENSEMBLE devant la liste de Patrice Jegouic, Divers droite, 35.5% VERNEUIL L’AVENIR ENSEMBLE (1425 votes) puis Fabienne Huard, Divers, 20.33% ALTERNATIVE CITOYENNE POUR VERNEUIL et Fabien Lemoine, Union de la gauche, 7.84% VIVRE VERNEUIL AUTREMENT (315 votes) notre article

André­sy : vic­toire de la liste André­sy éner­gies renou­ve­lées emme­née par Lio­nel Wastl

La liste de Lio­nel Wastl (ANDRÉSY ENERGIES RENOUVELÉES) l’emporte avec 44%, suit Madame Vir­gi­nie Menu­ret avec 40% (liste ANDRESY DYNAMIQUE). La liste de Denis Faist (Notre Par­ti C’est André­sy) échoue lar­ge­ment dis­tan­cé à 15% : notre article

Achères : vic­toire de la liste emme­née par Marc Hono­ré

La liste de Marc Honore LDVD Divers droite UNIS POUR ACHERES l’emporte avec 56.28 % (2522 votes) sui­vi de la liste de Alain Outre­man LUG Union de la gauche DU CONCRET POUR ACHERES AVEC LA GAUCHE CITOYENNE ET ECOLOGISTE 29.7 % (1331 votes) et de la liste de Salim Lesage LDVC Divers centre ACHERES MA VILLE 14.01 % (628 votes)

Les Mureaux : vic­toire de la liste emme­née par Fran­çois Garay

La liste de Fran­çois Garay LDVG Divers gauche LES MUREAUX, UNE VILLE À VIVRE l’emporte avec 58.69 % (2897 votes) sui­vi de la liste de Her­vé Riou LDVD Divers droite LES MUREAUX POUR TOUS 27.39 % (1352 votes) et d’A­gnès Eten­dart LDVG Divers gauche AGIR ENSEMBLE avec 13.91 % (687 votes)

Listes élues le 15 mars 2020

A Médan : élec­tion le 15 mars de la liste Pour Médan notre vil­lage emme­née par Karine Kauff­mann.

Karine Kauff­mann (sans éti­quette) a ter­mi­né en tête du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Médan grâce à 334 suf­frages (57,88%) lais­sant der­rière elle le can­di­dat sans éti­quette Patrick FOURNIER (147 suf­frages) et la tête de liste sans éti­quette Lau­rence LELARGE (96 voix).

Cha­pet : élec­tion le 15 mars de la liste Vivons Cha­pet emme­née par Benoît De Lau­rens

Le 15 mars der­nier, l’en­semble des 15 sièges de conseillers muni­ci­paux du bourg ont été dési­gnés par les votants. Benoît DE LAURENS, qui diri­geait la liste sans éti­quette, a ter­mi­né en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Cha­pet avec 275 suf­frages (59,13%), lais­sant der­rière lui le can­di­dat divers Philippe Jean-Marc ESTEVE (190 votes).

Chan­te­loup-les-Vignes : vic­toire le 15 mars de la liste Avec vous une Ambi­tion pour Chan­te­loup emme­née par Cathe­rine Are­nou.

Cathe­rine ARENOU (Divers droite) a ter­mi­né en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale grâce à 63,24% des suf­frages, lais­sant der­rière elle la can­di­date Divers centre Lati­fa KHARJA (36,75% des votes).

Orge­val : élec­tion le 15 mars de la liste Ima­gine Orge­val emme­née par Her­vé Char­nal­let.

Her­vé Char­nal­let, qui menait la liste “IMAGINE ORGEVAL” (Divers droite), est arri­vé en pre­mière posi­tion au terme du pre­mier tour de l’é­lec­tion muni­ci­pale à Orge­val grâce à 51,63% des voix devan­çant le can­di­dat Divers centre Michel DUPART (48,36% des voix).

Conflans-Sainte-Hono­rine : vic­toire le 15 mars de la liste Conflans en avant emme­née par­Laurent Brosse

Le can­di­dat Divers droite Laurent BROSSE a ter­mi­né en pre­mière posi­tion au terme du pre­mier tour de la muni­ci­pale à Conflans-Sainte-Hono­rine grâce à 51,91% des suf­frages pré­cé­dant Gaël CALLONNEC (Union de la gauche) et ses 33,8% des voix tout comme Hip­po­lyte DJIZANNE DJAKEUN (Divers centre) et ses 5,07% des votes.

Pois­sy : élec­tion le 15 mars de la liste KO2020 emme­née par Karl Olive.

Karl OLIVE, qui était à la tête de la liste “#KO2020” (Divers droite), est arri­vé en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de l’é­lec­tion muni­ci­pale à Pois­sy gra­ti­fié de 6 774 suf­frages (75,6%), devan­çant Natha­lie MARTIN (Divers) avec 1 535 voix et Fan­ny BERNARD (Divers) avec 358 votes.

Ver­nouillet : élec­tion le 15 mars de la liste emme­née par Pas­cal Col­la­do.

Pas­cal COLLADO, qui menait la liste “AGIR ENSEMBLE POUR VERNOUILLET 2020” (Divers centre), est res­sor­ti en pre­mière posi­tion à l’is­sue du pre­mier tour de la muni­ci­pale avec 1 517 votes (58,57%), lais­sant der­rière lui la tête de liste Divers Marie-Hélène LOPEZ JOLLIVET (1 073 voix).

Share This