Actualités

L’Île-de-France confinée pendant quatre semaines

par | 18 mars 2021 | Com­mu­ni­qués, Poli­tique

Le Pre­mier ministre, Jean Cas­tex, lors de la confé­rence de presse du 18 mars 2021. (DR)

Le jeu­di 18 mars 2021, lors de la tra­di­tion­nelle confé­rence de presse sur la situa­tion sani­taire en France, rela­tive à la Covid-19, le Pre­mier ministre, Jean Cas­tex, a levé le sus­pense qui pla­nait sur le sort de la région capi­tale, l’Île-de-France. Celle-ci est, depuis lun­di, dans le rouge en fonc­tion des indi­ca­teurs sani­taires. Consé­quence : les dépar­te­ments fran­ci­liens seront confi­nés pen­dant quatre semaines.

Le lun­di 15 mars, selon des don­nées de Covid­Tra­cker et de Data.gouv,  l’Île-de-France a fran­chi le palier des 400 cas de Covid-19 pour 100 000 habi­tants. Le dimanche pré­cé­dent, le Pre­mier ministre Jean Cas­tex avait pré­ci­sé que si la région dépas­sait cet indi­ca­teur, elle pour­rait être sou­mise aux mêmes mesures res­tric­tives que les Alpes-Mari­times et le Pas-de-Calais.

Après plu­sieurs jours de ques­tion­ne­ment et d’échanges avec les scien­ti­fiques, les réani­ma­teurs et les élus locaux, le gou­ver­ne­ment a enfin ren­du son ver­dict et annon­cé de nou­velles mesures sani­taires pour aller contre ce que cer­tains appellent une « troi­sième vague », bien que pour d’autres, la seconde vague ne soit pas ter­mi­née. C’est une hausse que tous asso­cient à la pré­sence du variant bri­tan­nique du Covid-19.

C’est durant la tra­di­tion­nelle confé­rence de presse sur la situa­tion sani­taire de la France du jeu­di soir à 19 h, au lieu de 18 h, que le Pre­mier ministre et le ministre de la San­té, Oli­vier Véran, ont pré­sen­té ces nou­velles mesures. Effec­ti­ve­ment, cette confé­rence a été recu­lée à 19 h car le gou­ver­ne­ment atten­dait la conclu­sion de l’Agence euro­péenne des médi­ca­ments (EMA), l’a­près-midi du 18 mars, sur le vac­cin Astra­Ze­ne­ca. L’agence a d’ailleurs ren­du un avis posi­tif.

16 départements confinés

Les dépar­te­ments de la Région Hauts-de-France, de l’Île-de-France, des Alpes-Mari­times ain­si que les dépar­te­ments de l’Eure et de la Seine-Mari­time seront confi­nés pen­dant quatre semaines mini­mum. C’est l’application de la stra­té­gie ter­ri­to­riale qui, pour le gou­ver­ne­ment, par la voix de Jean Cas­tex, garde tout son sens, car le virus ne se dif­fuse pas de façon uni­forme sur l’ensemble du ter­ri­toire fran­çais.

L’Île-de-France et les Hauts-de-France sont des régions par­ti­cu­liè­re­ment tou­chées. La région capi­tale a vu une hausse de 23 % des cas depuis le début de la semaine et plus de 1200 per­sonnes sont en réani­ma­tion. Le confi­ne­ment durant le wee­kend n’étant pas suf­fi­sant et en fonc­tion de de la hausse des conta­mi­na­tions au variant bri­tan­nique, plus viru­lent et tou­chant une popu­la­tion plus jeune, le gou­ver­ne­ment a déci­dé ces mesures plus fortes.

Un confinement moins lourd que les deux précédents

Ce nou­veau confi­ne­ment dans ces 16 dépar­te­ments com­men­ce­ra le ven­dre­di 19 mars à minuit pour quatre semaines si tout va bien. Les com­merces non essen­tiels seront fer­més mais des com­merces comme les com­merces de vente de livres et de musique quit­te­ront cette liste. Les écoles  res­te­ront ouvertes et les lycées pas­se­ront à ce que le gou­ver­ne­ment appelle la « 12 jauge » pour limi­ter le nombre d’élèves dans les salles de cours. Le sport en plein air sera auto­ri­sé dans les éta­blis­se­ment scolaires.

Les sor­ties jusqu’à 10 km de chez soi seront auto­ri­sées (même pour faire du sport) mais les dépla­ce­ments sans motif impé­ra­tif entre les régions ne seront pas auto­ri­sés. Évi­dem­ment, cela signi­fie que les attes­ta­tions de dépla­ce­ment sont de retour.

Un nouveau couvre-feu national

Same­di soir, le couvre-feu va pas­se­ra de 18 h à 19 h, afin de tenir compte du pas­sage à l’heure d’été, le 28 mars prochain.

Retour du vaccin AstraZeneca

Comme l’Agence euro­péenne des médi­ca­ments a ren­du un avis posi­tif sur le vac­cin Astra­Ze­ne­ca, sa sus­pen­sion sera levée. Les vac­ci­na­tions repren­dront dès le ven­dre­di 19 mars.

Le gou­ver­ne­ment mise beau­coup sur la vac­ci­na­tion afin de sor­tir de cette crise sani­taire. Il espère que cette nou­velle période de confi­ne­ment dans ces dépar­te­ments va aider à vac­ci­ner le plus de monde pos­sible. Afin de mon­trer l’exemple et d’inciter les Fran­çais à se faire vac­ci­ner, le Pre­mier ministre a décla­ré qu’il allait se faire vac­ci­ner avec le vac­cin Astra­Ze­ne­ca. Il faut dire que la sus­pen­sion, même si elle n’était qu’une pré­cau­tion, a beau­coup dimi­nué la cré­di­bi­li­té de ce vac­cin auprès de la population.

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Municipales 2020

Share This