Actualités

Les Mureaux : cérémonie plus courte mais engagée

par | 14 juillet 2021 | His­toire, Les Mureaux

Céré­mo­nie com­mé­mo­ra­tive devant le monu­ment aux morts des Mureaux (Pho­to Lo’) 

Mercre­di 14 juillet 2021, un défi­lé et une céré­mo­nie patrio­tique ont été orga­ni­sés aux Mureaux pour célé­brer la fête natio­nale avec la par­ti­ci­pa­tion de la Fédé­ra­tion des Anciens Com­bat­tants et de l’Union Natio­nale des Com­bat­tants et Vic­times de guerre dans le Parc Jean-Vau­zelle. Celui-ci a été un peu per­tur­bé par la pluie, le déca­lant de 23 h 30 à 23 h 15, pour être fina­le­ment tiré vers 23 h 10.

Un peu d’histoire

La date du 14 juillet fut offi­ciel­le­ment choi­sie sous la IIIe Répu­blique en 1880. C’est au même moment que la Mar­seillaise devint hymne offi­ciel. A l’époque, cer­tains dépu­tés n’étaient pas d’accord sur ce choix en rai­son du carac­tère violent de la « prise de la Bas­tille » le 14 juillet 1789 mais le consen­sus se fit autour du 14 juillet 1790, date de la « Fête de la fédé­ra­tion ». Le maire des Mureaux, Fran­çois Garay, a rap­pe­lé ce fait dans son dis­cours devant le monu­ment aux morts de la ville.

Par consé­quent, le 14 juillet com­mé­more non pas la prise de la Bas­tille, mais la Fête de la Fédé­ra­tion, qui fut un moment de paix et d’unité alors que la Révo­lu­tion fran­çaise s’é­tait dérou­lée de manière san­glante.

Feu d’artifice commun

Les fes­ti­vi­tés pour la fête natio­nale aux Mureaux, mais aus­si à Meu­lan-en-Yve­lines, ont com­men­cé dès le 13 juillet avec le feu d’artifice com­mun, tiré d’une péniche sur la Seine, un peu per­tur­bé par la pluie. Il fut tiré à 23 h 10 au lieu de 23 h 30, alors qu’il a été annon­cé déca­lé à 23 h 15. Le feu d’artifice fut cepen­dant moins per­tur­bé que les bals pré­vus en amont, qui furent annu­lés en rai­son de la pluie. L’artificier Jacques Cou­tu­rier fut l’artisan de ce feu d’artifice appré­cié par les nom­breuses per­sonnes pré­sentes mal­gré la pluie. Son thème était  « Nous les femmes ». Son objec­tif était de retra­cer l’histoire de l’évolution des droits des femmes « de manière uni­ver­selle et enga­gée  ».

Défilé et avions

Le 14 juillet, à 10 h 40 envi­ron, un défi­lé, est par­ti de la mai­rie des Mureaux, pour tra­ver­ser les rues du centre-ville avec, à sa tête, les porte-dra­peaux, les élus de la ville (dont Diey­na­ba Diop, adjointe au maire et, désor­mais, conseillère régio­nale d’Île-de-France)  et les conseils muni­ci­paux des enfants et des jeunes. Au-des­sus des têtes de la qua­ran­taine de per­sonnes pré­sentes, les avions de l’armée fran­çaise, en vol vers les Champs-Ély­sées à Paris, sont pas­sés au même moment. Le ter­mi­nus de ce défi­lé fut le Parc Jean-Vau­zelle, où se trouve le monu­ment aux morts de la ville des Mureaux. La céré­mo­nie patrio­tique s’y est, alors, tenue.  Il est impor­tant de sou­li­gner la pré­sence, par­mi les porte-dra­peaux, de la jeune Diey­na­ba, du conseil muni­ci­pal des jeunes. C’est tout un sym­bole.

Gerbes et discours 

La céré­mo­nie patrio­tique fut un peu réduite par rap­port aux édi­tions pré­cé­dentes. Il y a eu les dépôts de gerbe et les dis­cours mais moins nom­breux ; seule­ment, trois gerbes ont été dépo­sées : celles du conseil muni­ci­pal des enfants, des jeunes et de la muni­ci­pa­li­té.



Deux dis­cours, seule­ment, furent pro­non­cés. Le pre­mier fut celui des anciens com­bat­tants, que Mia­ly Rama­na­man­dim­by, conseillère muni­ci­pale délé­guée à la vie évè­ne­men­tielle, aux fes­ti­vi­tés et aux céré­mo­nies, a pro­non­cé. Le second fut celui du maire des Mureaux, dont l’ouverture fut en lien avec le thème du feu d’artifice de la veille, met­tant les femmes à l’honneur, rap­pe­lant, à sa manière, qu’elles sont indis­pen­sables. Il a rap­pe­lé l’importance de la date du 14 juillet, évo­quant son his­toire. Il est reve­nu sur le com­bat mené contre la Covid-19 en France. C’est un com­bat long que la vac­ci­na­tion et la soli­da­ri­té peuvent aider à gagner même si, selon lui, il faut apprendre à vivre avec ce virus. Le maire est aus­si reve­nu sur le taux de par­ti­ci­pa­tion faible des der­nières élec­tions. Aux Mureaux, elle a été fut seule­ment de 17,91 %. « Il est impor­tant de s’exprimer », a‑t-il mar­te­lé en rap­pe­lant que la pro­chaine élec­tion est la pré­si­den­tielle. « Une élec­tion impor­tante dit-on sou­vent », ajou­ta le maire. Rap­pe­ler l’importance de s’exprimer et d’aller voter est cohé­rent en ce jour, pen­dant lequel s’exerce notre devoir de mémoire : il nous rap­pelle com­ment les Fran­çais se sont bat­tus et sont morts pour obte­nir le droit de voter et de pou­voir vivre dans une démo­cra­tie, une Répu­blique.

Après la céré­mo­nie, un vin d’honneur a été don­né dans le hall de la mairie.

Par Lo”

 

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Municipales 2020

Share This