Actualités

Les candidats de l’Union pour Les Yvelines en ordre de campagne pour les législatives

par | 14 mai 2022 | Chanteloup-les-Vignes, Com­mu­niqués, Con­flans-Sainte-Hon­orine, Les Mureaux, Mau­re­court, Meu­lan, Pois­sy, Triel-sur-Seine, Vaux-sur-Seine, Verneuil-sur-Seine, Vernouil­let

Affiche des can­di­dats de l’Union pour Les Yve­lines dans les 12 cir­con­scrip­tions (DR)

Vendre­di 13 mai 2022, à Bois d’Arcy, l’Union pour les Yve­lines de la droite et du cen­tre, autour de Pierre Bédi­er, prési­dent des Yve­lines et chef de la fédéra­tion “Les Répub­li­cains” sur ce même départe­ment, a présen­té ses can­di­dats pour les élec­tions lég­isla­tives cir­con­scrip­tion par cir­con­scrip­tion. Il faut se rap­pel­er que c’est un con­texte dif­fi­cile pour cette union. Ces can­di­dats vont devoir faire cam­pagne avec le poids de la défaite de Valérie Pécresse à l’élection prési­den­tielle et des députés de la droite, sauf un, en 2017, qui furent bal­ayés du départe­ment des Yve­lines par La République En Marche (LREM).

C’est à Bois‑d’Arcy, com­mune des Yve­lines con­nue pour son cen­tre péni­ten­ti­aire, que la fédéra­tion des « Les Répub­li­cains » (LR) des Yve­lines asso­cié à l’Union des Démoc­rates et Indépen­dants (UDI) ont présen­té leurs can­di­dats pour les élec­tions lég­isla­tives 2022 sur le départe­ment. Les douze cir­con­scrip­tions des Yve­lines auront bien un can­di­dat estampil­lé :« Union pour les Yve­lines de la droite et du cen­tre ». C’est le nom de l’union qui rassem­ble les deux par­tis déjà cités.
C’est en présence du respon­s­able de la fédéra­tion « Les Répub­li­cains » et prési­dent du départe­ment des Yve­lines, Mon­sieur Pierre Bédi­er, et du prési­dent du Sénat, Mon­sieur Gérard Larcher, que la liste a été présen­tée à la presse.

Liste des can­di­dats sur Les Yvelines

1re cir­con­scrip­tion : Olivi­er de La Faire
2e cir­con­scrip­tion :Pas­cal Thévenot, avec pour sup­pléante Car­o­line DoucerainRetour ligne automatique
3e cir­con­scrip­tion :Bertrand Coquard, avec pour sup­pléante Sylvie d’Estève
4e cir­con­scrip­tion :Charles Con­signy
5e cir­con­scrip­tion :Alexan­dra Dublanche
6e cir­con­scrip­tion :Thibault de Mont­br­i­al, avec pour sup­pléante Marie-Agnès Bouys­sou (UDI)Retour ligne automatique
7e cir­con­scrip­tion :Lau­rent Brosse
8e cir­con­scrip­tion :Michel Vialay
9e cir­con­scrip­tion :Pauline Winocour-Lefèvre, avec pour sup­pléant Jean-Luc Kokel­ka
10e cir­con­scrip­tion :Anne Cabrit
11e cir­con­scrip­tion : Philippe Benas­saya, avec pour sup­pléant Nico­las Dainville
12e cir­con­scrip­tion :François Moutot, avec pour sup­pléante Ade­line Guilleux

La carte des can­di­dats de l’U­nion pour les Yve­lines de la droite et du cen­tre dévoilée ce 13 mai

Un défi !

La Droite, dite « Répub­li­caine », doit dans le départe­ment des Yve­lines sur­mon­ter de nom­breux prob­lèmes et le fait que ses députés ont été bal­ayés en 2017 lors des élec­tions lég­isla­tives, sauf un. Effec­tive­ment, seul Michel Vialay, député de la 8ème cir­con­scrip­tion de Mantes, a résisté à la vague LREM, qui a emporté les autres députés de la Droite. D’ailleurs, ce dernier est recon­duit can­di­dat de l’Union pour les Yve­lines de la droite et du cen­tre sur sa 8ème cir­con­scrip­tion des Yve­lines.
Il y a eu, aus­si, durant le pre­mier man­dat prési­den­tiel d’Emmanuel Macron, la vic­toire Philippe Benas­saya, dans la 11ème cir­con­scrip­tion à Trappes, suite au départ de Nadia Hai, qui fut nom­mée Min­istre de la Ville. Cette dernière est d’ailleurs can­di­date dans la 7ème cir­con­scrip­tion pour la majorité prési­den­tielle. Une vic­toire rel­a­tive, car il y a eu aus­si les nom­breuses défec­tions d’élus yveli­nois Les Répub­li­cains pour La République En Marche durant ces 5 dernières années. Emmanuel Macron a fini son pre­mier man­dat avec plus de députés dans sa majorité qu’il n’en avait au départ.
Mais surtout, il y a le poids de l’échec de la cam­pagne de Valérie Pécresse à l’élection prési­den­tielle. La prési­dente de la Région Île-de-France n’a obtenu que 4,8% des suf­frages. A l’échelle du départe­ment des Yve­lines, elle, qui est Yveli­noise, elle né fait que 8,32%.
« Ici c’est la Droite ! » a déclaré un jour Pierre Bédi­er en par­lant de l’orientation poli­tique du départe­ment des Yve­lines. Sans doute puisque le départe­ment des Yve­lines a été une vraie terre de Droite pen­dant des années. Mais depuis les lég­isla­tives de 2017 et la vague LREM, cela n’est de moins en moins vrai. Ces élec­tions lég­isla­tives peu­vent être con­sid­érées, pour l’Union pour les Yve­lines de la droite et du cen­tre, comme un défi ! C’est sans doute l’occasion de recon­quérir l’électorat per­du. Si lors des élec­tions lég­isla­tives, les Français, par leurs votes, con­stituent la nou­velle Assem­blée Nationale, ces élec­tions ont une dimen­sion locale. Le député est encore un élu local. Certes, cer­taines cir­con­scrip­tions sont vastes, comme la 9ème des Yve­lines, et cer­taines per­son­nes se plaig­nent de né pas voir leur député, mais ce n’est pas encore une élec­tion à la pro­por­tion­nelle. Il y a pos­si­bil­ité d’interpeler et de dis­cuter avec cet élu qu’est le député. Il a un encrage local et cela peut aider.

Pauline Winocour-Lefevre can­di­date sur la 9ème des Yvelines

La 9ème cir­con­scrip­tion des Yve­lines a été délim­itée par le découpage élec­toral de la loi n°86–1197 du 24 novem­bre 1986. Elle regroupe les can­tons d’Aubergenville, de Bon­nières-Sur-Seine, de Guerville et de Houdan, mais accueille aus­si les com­munes des Mureaux et de Chapet. Elle est vaste et prin­ci­pale­ment rur­al sauf au niveau d’Aubergenville et des Mureaux. Jusqu’en 2017, cette cir­con­scrip­tion a été tenue par la Droite « Répub­li­caine », que cela soit le RPR, l’UMP et Les Répub­li­cains. Mais en 2017, Jean-Marie Tétart, alors député de la 9ème cir­con­scrip­tion des Yve­lines, s’est fait bat­tre par Bruno Mil­li­enne(MoDem), can­di­dat de la majorité prési­den­tielle. En 2022, Bruno Mil­li­enne est can­di­dat à sa pro­pre suc­ces­sion sur la cir­con­scrip­tion et face à lui, il aura Pauline Winocour-Lefevre. C’est la can­di­date qui a été désignée par l’Union pour les Yve­lines de la droite et du cen­tre ce ven­dre­di 13 mai. Elle est jeune et c’est un nou­veau vis­age sur l’échiquier poli­tique local. Avec son sup­pléant, Jean-Luc Kokel­ka, elle va avoir la lourde tâche d’essayer de ramen­er la 9ème cir­con­scrip­tion des Yve­lines dans le giron des « Les Répub­li­cains ».

Affiche de cam­pagne de Pauline Winocour-Lefevre sur la 9ème cir­con­scrip­tion des Yvelines

 

Aider notre jour­nal indépen­dant en souscrivant à l’adresse suiv­ante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cliquez)

Municipales 2020