Actua­li­tés

Comé­die poli­tique

Levée de bou­cliers à l’annonce de la nomi­na­tion d’Éric Dupond-Moret­ti comme ministre de la jus­tice. D’abord, une salve d’attaques de fémi­nistes 2.0 de tous poils, trop ravies que le pré­sident leur…

lire plus

Les ate­liers de des­sin de Frédéric Toublanc : le plai­sir vient avec les résul­tats

par | 10 mai 2019 | Culture, Triel-sur-Seine

Frédéric Toublanc à sa table de tra­vail à Chan­te­loup-les-Vignes (pho­to Info­loup)

Après avoir débu­té par un cours à Verneuil dans le cadre d’une rési­dence d’artiste, Frédéric Toublanc assure aujourd’­hui un ate­lier d’une dou­zaine d’élèves à Mar­ly-le-Roi. En sep­tembre, il ouvri­ra un cours à Triel-sur-Seine ; les ins­crip­tions sont d’ores et déjà ouvertes.

Plai­sir et rigueur, ce sont les maîtres-mots qui guident les ate­liers de Frédéric Toublanc. Clas­si­cisme aus­si, bien qu’aucun style ne l’effraie : “C’est juste l’art du des­sin”, dit-il. “Au départ, on n’y coupe pas, il faut assi­mi­ler les bases : la pers­pec­tive, le corps humain, l’ explo­ra­tion des outils et des tech­niques… “ L’effort est un préa­lable, le plai­sir vient avec les résul­tats, le plai­sir de l’élève comme celui du maître. Pour autant, il veut que sa péda­go­gie, construite sur les bases de l’académisme, soit vécue comme une res­pi­ra­tion, un loi­sir.

Depuis quelques années, Frédéric Toublanc mène en paral­lèle l’enseignement du des­sin et sa car­rière de des­si­na­teur de bandes des­si­nées. “C’est un nou­vel équi­libre dans mes acti­vi­tés et cela me réus­sit plu­tôt bien. Aupa­ra­vant je pra­ti­quais de longs tun­nels créa­tifs trés éprou­vant notam­ment pour la réa­li­sa­tion de la série Vas­co avec Gilles Chaillet, mais à la longue, cela ne me suf­fi­sait plus ! L’enseignement est pour moi une vraie res­pi­ra­tion et je me réa­lise aus­si dans la trans­mis­sion. Voir les élèves pro­gres­ser, c’est très satis­fai­sant.

Com­ment cela se passe-t-il avec les élèves ? Les pro­fils sont assez dif­fé­rents. “J’ai actuel­le­ment 13 élèves à Verneuil répar­tis sur deux séances heb­do­ma­daires et 24 élèves à Mar­ly-le-Roi sur trois séances heb­do­ma­daires.” Au départ il y a une envie forte, une pas­sion. Les enfants passent beau­coup de temps à grif­fon­ner, beau­coup sont des lec­teurs avides de man­gas et, dès qu’ils ont un peu de temps et un papier qui traîne, ils des­sinent, repro­duisent leurs héros pré­fé­rés, tels que Naru­to, et cette pas­sion dévo­rante ne va pas sans une sorte de frus­tra­tion car la tech­nique leur manque !

Frédéric Toublanc, la tra­di­tion de la ligne claire

Frédéric Toublanc leur montre, par exemple, com­ment l’intégrer dans un envi­ron­ne­ment et pro­duire des scènes expres­sives.

Frédéric est né à la bande des­si­née avec Asté­rix, Mar­cel Got­lib et Valé­rian. Pas­sion­né d’histoire médié­vale, la col­la­bo­ra­tion pour quatre albums de Vas­co est venue natu­rel­le­ment. Le créa­teur de la série, Gilles Chaillet, avait col­la­bo­ré avec Jacques Mar­tin sur Alix et Lefranc. Tout récem­ment, notre arti­san de la ligne claire a réa­li­sé un Tan­guy et Laver­dure dans un uni­vers plus contem­po­rain, série jus­te­ment créée par Albert Uder­zo et Jean-Michel Char­lier.

Site pour ins­crip­tion : https://frederictoublanc.vpweb.fr/

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This