Actua­li­tés

Le Secours Catho­lique publie son rap­port annuel sur la pau­vre­té en France pour l’année 2019

par | 18 novembre 2020 | Com­mu­ni­qués, Socié­té

Le Secours Catho­lique vient de publier un rap­port s’in­té­res­sant aux ménages ren­con­trés durant l’an­née 2019. 

Jeudi 12 novembre, le Secours Catho­lique, venant en aide chaque année aux per­sonnes les plus défa­vo­ri­sées, a par­ta­gé son rap­port sta­tis­tique. Le rap­port com­plet conte­nant 147 pages se concentre, cette année, sur le bud­get des ménages ren­con­trés au cours de l’année par le Secours Catholique.

Une situa­tion alarmante

Le constat est tou­jours aus­si alar­mant comme le prouvent les chiffres publiés dans ce rap­port. En effet, en 2019, le Secours Catho­lique est venu en aide à plus d’un mil­lion de per­sonnes en France. 92 % d’entre elles se situent sous le seuil de pau­vre­té, fixé à 1074 euros pour l’année 2019. Par­mi celles-ci, 67 % étaient même en des­sous du seuil d’extrême pau­vre­té ! Dans une vidéo de 3 minutes publiée sur sa chaîne You­Tube en paral­lèle de la sor­tie de son rap­port, l’association catho­lique a révé­lé que la moi­tié des ménages ren­con­trés l’année der­nière vivaient avec, seule­ment, 2 à 9 euros par jour et par per­sonne. Pire encore, ¼ de ces ménages vivaient avec moins de 4 euros chaque jour pour chaque membre du foyer. Cela pose évi­dem­ment un pro­blème d’alimentation, cer­tains ménages ne pou­vant pas man­ger cor­rec­te­ment et de manière équi­li­brée. Le rap­port com­plet. explique que cer­taines familles sont obli­gées de faire des choix : chauf­fer leur loge­ment, se nour­rir, ache­ter un habit pour la ren­trée, ou payer la fac­ture d’électricité. Ce sont des choix que per­sonne ne devrait avoir à faire. Pour­tant la réa­li­té est bien là : familles entières, parents iso­lés, per­sonnes seuls, étran­gers, les pro­fils de ces ménages sont nom­breux et variés. 27% des ménages accueillis et aidés en 2019 sont des familles mono­pa­ren­tales ; 24% concernent des hommes seuls ; 22 % de ces ménages en dif­fi­cul­tés sont des couples avec enfants. Le Secours Catho­lique note aus­si une recru­des­cence des per­sonnes sans acti­vi­té pro­fes­sion­nelle qui demandent à être aidées et sou­te­nues. 57 % des per­sonnes ren­con­trées seraient inac­tives. Par ailleurs, le Secours Catho­lique constate que les étran­gers, en situa­tion plus ou moins stable, sont de plus en plus nom­breux à avoir recours à ses ser­vices. D’après les chiffres publiés, un adulte sur deux ne serait pas fran­çais. Plus de 53 % des hommes des ménages ren­con­trés en 2019 étaient étran­gers alors que ce pour­cen­tage était de 43 % en 2015. En cinq ans, la pro­por­tion a donc aug­men­té de 10 %.

Quelques chiffres concer­nant le recen­se­ment de la pau­vre­té dans les Yvelines par le Secours Catho­lique, se basant sur 2200 fiches admi­nis­tra­tives com­plé­tées en 2019 :

27 000 : c’est le nombre de per­sonnes accueillies par les 60 équipes du secours Catho­lique dans les Yvelines.

56 % : le nombre des ménages ren­con­trées deman­dant de l’écoute et des conseils pour amé­lio­rer leur situation.

49 % des ménages ren­con­trés sont des familles avec enfants ; 21 % d’entre elles sont des couples avec enfants, 25 % des mères iso­lées et 3 % des pères isolés.

54 % de ces foyers vivent dans des loge­ments dits pré­caires et 23 % sont endet­tés, la moi­tié pour un mon­tant d’au moins 1066 euros.

Quelles sont les solu­tions pour le Secours Catholique ?

Il est urgent d’agir !Le Secours Catho­lique invite à pen­ser, plus que tout, à une véri­table pro­tec­tion col­lec­tive tenant compte de tous les dan­gers aux­quels ces ménages peuvent être expo­sés. Le Secours Catho­lique défend éga­le­ment un reve­nu mini­mum garan­ti pour tous ces foyers ain­si qu’un plan­cher social qui soit plus solide pour remé­dier, du mieux que pos­sible, à cette pau­vre­té qui ne cesse de s’accroître. Les chiffres de 2020 risquent d’être encore pires en fonc­tion de la crise sani­taire his­to­rique que nous tra­ver­sons. Cette pan­dé­mie qui, d’après les pre­mières consta­ta­tions, fra­gi­li­se­ra, vrai­sem­bla­ble­ment, encore d’avantage les plus modestes. Il est donc grand temps d’agir sur ce pro­blème de la pau­vre­té en France qui est en nette aug­men­ta­tion ces der­nières années, voire désor­mais depuis plu­sieurs décennies.

Pour accé­der au rap­port com­plet du Secours Catho­lique : 
https://​www​.secours​-catho​lique​.org/​s​i​t​e​s​/​s​c​i​n​t​e​r​n​e​t​/​f​i​l​e​s​/​p​u​b​l​i​c​a​t​i​o​n​s​/​r​s​2​0​-​b​d​.​pdf.

Pour aider le jour­na­lisme local,
par­ti­ci­pez à la cagnotte du Jour­nal des deux rives :

https://​fr​.tipeee​.com/​l​e​s​-​2​-​r​i​v​e​s​-​y​v​e​l​i​nes

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This