Actua­li­tés

Comé­die poli­tique

Levée de bou­cliers à l’annonce de la nomi­na­tion d’Éric Dupond-Moret­ti comme ministre de la jus­tice. D’abord, une salve d’attaques de fémi­nistes 2.0 de tous poils, trop ravies que le pré­sident leur…

lire plus

Le Secours catho­lique des Yvelines aux côtés des pauvres pen­dant la Covid-19

par | 3 juillet 2020 | Com­mu­ni­qués, Vie asso­cia­tive

La soli­da­ri­té est une valeur inso­luble pour les membres du Secours catholique.(J2R)

Le 16 mars der­nier, le Secours catho­lique a dû fer­mer ses accueils dans les Yvelines. Ses sala­riés et ses béné­voles sont cepen­dant res­tés for­te­ment mobi­li­sés durant cette crise sani­taire et ont réor­ga­ni­sé leur accom­pa­gne­ment en met­tant en place de nou­velles formes de fra­ter­ni­té de proxi­mi­té. Le Secours catho­lique nous relate ses acti­vi­tés pen­dant cette période.

C’est ain­si que nous avons pu mettre en place une chaîne de fra­ter­ni­té pour conti­nuer à accom­pa­gner télé­pho­ni­que­ment les béné­fi­ciaires régu­liers, conti­nuer à dis­tance l’accompagnement à la sco­la­ri­té par le biais de moyens élec­tro­niques, fabri­quer des blouses, sur-blouses et masques pour les « soi­gnants », et dis­tri­buer 55 000 € de chèques ser­vices pour assu­rer aux per­sonnes vul­né­rables un accès digne à l’alimentation et à l’hygiène et les empê­cher de tom­ber dans une plus grande pré­ca­ri­té.

Lutte contre l’isolement
Dans toutes les Yvelines, une impor­tante chaîne de soli­da­ri­té télé­pho­nique et fra­ter­nelle s’est mise en place pour accom­pa­gner les per­sonnes accueillies. A Saint-Ger­main-en-Laye, des per­sonnes en dif­fi­cul­tés ont ain­si béné­fi­cié d’un accom­pa­gne­ment par télé­phone au moins 2 à 3 jours par semaine durant les 8 semaines de confi­ne­ment. Dans les com­munes de Mont­fort-l’A­mau­ry, Voi­sins-le-Bre­ton­neux, Mon­ti­gny-le-Bre­ton­neux, Trappes, Plai­sir et Saint-Cyr‑l’École, les équipes ont consti­tué des chaînes d’écoute et de paroles bien­veillantes et de sms humo­ris­tiques par télé­phone.

Accom­pa­gne­ment à la sco­la­ri­té
Pen­dant le confi­ne­ment, nos béné­voles se sont mobi­li­sés pour conti­nuer l’accompagnement à la sco­la­ri­té grâce aux outils numé­riques comme What­sApp et la visio­con­fé­rence et aux échanges de mails. Par ailleurs, la délé­ga­tion des Yvelines a pu mettre à dis­po­si­tion une dizaine d’ordinateurs à des familles qui en étaient dépour­vues pour leur per­mettre de suivre la sco­la­ri­té à dis­tance. Au total, une soixan­taine d’enfants a pu béné­fi­cier de l’accompagnement sco­laire.

Fabri­ca­tion de blouses, sur-blouses et masques
Plu­sieurs équipes du Secours catho­lique dans les Yvelines ont par­ti­ci­pé à l’opération « Over-the­Blues », lan­cée au niveau natio­nal. Les équipes de cou­tu­rières mises en place, ont réa­li­sé au moins 700 blouses, sur-blouses de pro­tec­tion pour les pro­fes­sion­nels soi­gnants des EHPAD et rési­dences seniors (où résident d’ailleurs cer­tains de nos habi­tués) et l’hô­pi­tal de Pois­sy / Saint-Ger­main-en-Laye, plus de 600 masques ont éga­le­ment été pro­duits et dis­tri­bués dans les hôtels sociaux.

Aide aux achats de pre­mière néces­si­té
En col­la­bo­ra­tion locale avec les pou­voirs publics et d’autres asso­cia­tions, le Secours catho­lique des Yvelines a déve­lop­pé la dis­tri­bu­tion de chèques-ser­vice et le por­tage de courses à domi­cile pour venir en aide aux per­sonnes vul­né­rables ou sans res­sources. De mi-mars à mi-juin, 55 000 € de chèques-ser­vice ont été dis­tri­bués dans plus de 40 com­munes du dépar­te­ment, dont res­pec­ti­ve­ment 5 150 € et 4 550 € à Conflans-Sainte-Hono­rine et Mar­ly-le-Roi.

Cet enga­ge­ment excep­tion­nel a été ren­du pos­sible par celui de dona­teurs qui ont répon­du favo­ra­ble­ment à l’appel d’urgence pour finan­cer ces chèques ser­vices. Le Secours catho­lique des Yvelines les remer­cie tous, ain­si que les béné­voles enga­gés à leurs côtés. Au total, plus de 2 600 per­sonnes ont été sou­te­nues dans le cadre de ce dis­po­si­tif. Cette mobi­li­sa­tion est appe­lée à se pour­suivre cet été, en relais des Pou­voirs publics. 

Share This