Actua­li­tés

Le Musée natio­nal d’his­toire natu­relle lance la res­tau­ra­tion excep­tion­nelle du mam­mouth de Durfort

par | 12 novembre 2020 | Com­mu­ni­qués, His­toire

Le Musée d’his­toire natu­relle a fait appel aux ama­teurs de la pré­his­toire pour par­ti­ci­per à sa sous­crip­tion. (DR)

Le mam­mouth fai­sant par­tie de notre ima­gi­naire col­lec­tif, le Musée natio­nal d’his­toire natu­relle fait appel aux Fran­çais pour réno­ver cette pièce excep­tion­nelle via la pla­te­forme de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif Ulule

Espèce dis­pa­rue depuis plu­sieurs mil­lé­naires, le mam­mouth conti­nue de fas­ci­ner et d’enchanter l’imaginaire. Figure emblé­ma­tique de la Gale­rie de Paléon­to­lo­gie et d’Anatomie com­pa­rée du Muséum, le mam­mouth de Dur­fort est l’un des plus grands spé­ci­mens du monde, le seul spé­ci­men fran­çais mon­té et expo­sé. Il accueille, depuis 1898, des géné­ra­tions de visi­teurs. Cepen­dant, âgé d’un mil­lion d’années, ce sque­lette souffre des effets du temps et néces­site une res­tau­ra­tion urgente, pour conti­nuer d’émerveiller petits et grands.

Un mam­mouth unique en France

Décou­vert en 1869 à Dur­fort, dans le Gard, par l’in­gé­nieur Paul Caza­lis de Fon­douce et l’ar­chéo­logue Jules Ollier de Mari­chard, à la suite de tra­vaux entre­pris pour élar­gir une route, ce mam­mouth au sque­lette de 4 mètres de haut pour 7 mètres de long est par la suite envoyé à Paris, en pièces déta­chées répar­ties dans 31 caisses. Des études scien­ti­fiques réa­li­sées sur le spé­ci­men ont per­mis d’é­ta­blir qu’il s’a­git d’un mam­mouth méri­dio­nal juvé­nile, mort embour­bé il y’a plus d’un mil­lion d’an­nées. Les mam­mouths se sont éteints, faute d’être par­ve­nus à s’a­dap­ter au chan­ge­ment cli­ma­tique lors de la der­nière ère gla­cière. Le mam­mouth de Dur­fort pré­sente un inté­rêt scien­ti­fique, patri­mo­nial et péda­go­gique fort, il est donc pri­mor­dial de le préserver.

Une res­tau­ra­tion urgente

L’os­sa­ture est for­te­ment dégra­dée, cer­tains os sont même fis­su­rés : le mam­mouth n’a jamais été res­tau­ré depuis sont mon­tage et requiert des soins urgents ! Le pro­jet de res­tau­ra­tion devrait durer envi­ron neuf mois, pen­dant les­quels le sque­lette sera entiè­re­ment démon­té, les os net­toyés et conso­li­dés. Enfin, le socle sera modi­fié pour redon­ner une pos­ture plus dyna­mique au mam­mouth, actuel­le­ment en posi­tion de marche de qua­dru­pède clas­sique alors qu’il mar­chait l’amble (marche où les deux pattes d’un même côté bougent simul­ta­né­ment), comme les élé­phants d’aujourd’hui.

Com­ment par­ti­ci­per à sa res­tau­ra­tion ?

Le Muséum lance une cam­pagne de dons via la pla­te­forme de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif Ulule, du 10 novembre 2020 au 7 jan­vier 2021. Cha­cun pour­ra alors, dès 5 € de don, deve­nir mécène de la res­tau­ra­tion du mam­mouth de Dur­fort et s’as­so­cier à un pro­jet de res­tau­ra­tion excep­tion­nel, ain­si qu’aux valeurs scien­ti­fiques et péda­go­giques por­tées par le Muséum natio­nal d’his­toire natu­relle depuis près de quatre siècles. Des contre­par­ties sont pré­vues en fonc­tion de la somme investie.

Pour aider le jour­na­lisme local,
par­ti­ci­pez à la cagnotte du Jour­nal des deux rives :

https://​fr​.tipeee​.com/​l​e​s​-​2​-​r​i​v​e​s​-​y​v​e​l​i​nes

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Muni­ci­pales 2020

Share This