Actualités

Un samedi de mobilisation pour l’environnement dans les rues et sur les berges de la Seine, aux Mureaux et dans d’autres villes de GPS&O

Entre le « World Clean Up Day » et l’opération « Berges saines », la jour­née du same­di 18 sep­tembre fut mobi­li­sa­trice de béné­voles recon­nais­sables à leurs T‑shirts. De nom­breuses asso­cia­tions se sont…

lire plus

Des nouveautés au conseil municipal des Mureaux

par | 27 mai 2021 | Les Mureaux, Poli­tique

Fran­çois Garay, maire des Mureaux, lors d’une réunion pré­cé­dente du conseil muni­ci­pal. (DR)

Le mer­cre­di 26 mai 2021 s’est tenu, à l’Espace des Habi­tants, une réunion du conseil muni­ci­pal de la com­mune des Mureaux. Durant cette soi­rée, 43 déli­bé­ra­tions furent sou­mises au  conseil, comme les votes du bud­get prin­ci­pal 2020, du règle­ment 2021–2022 du dis­po­si­tif Contrat muni­ci­pal étu­diant (CME) et l’instauration du per­mis de louer. Deux pre­mières à l’oc­ca­sion de cette séance : la mise en place de la dif­fu­sion en direct de la réunion, avec les moyens de la muni­ci­pa­li­té, et la mise en place du vote élec­tro­nique qui a créé quelques moments amusants.

En rai­son des mesures sani­taires, le conseil muni­ci­pal des Mureaux a tenu sa réunion à l’Espace des Habi­tants ; tou­te­fois, tous les habi­tants de la ville et d’autres per­sonnes inté­res­sées ont eu la pos­si­bi­li­té d’y assister.

Deux nouveautés

Pour la seconde fois, grâce à des camé­ras, les Muriau­tins ont pu voir leurs élus muni­ci­paux sur leur écrans et écou­ter leurs échanges mais c’é­tait une pre­mière : la « cap­ta­tion » pré­cé­dente avait été réa­li­sée par un pres­ta­taire ; cette fois-ci, c’est le per­son­nel de la mai­rie qui a fil­mé la réunion au moyen de trois camé­ras cen­trales et l’a dif­fu­sée en direct sur le site Inter­net de la Ville. Il a fal­lu du temps pour que le dis­po­si­tif soit tech­ni­que­ment et léga­le­ment opé­ra­tion­nel, a confié Damien Dele­rin, conseil muni­ci­pal délé­gué à la com­mu­ni­ca­tion. Il a ajou­té que c’est un tra­vail qui a été mené avec Sofiane Bou­be­ni­der, conseiller muni­ci­pal délé­gué à la stra­té­gie numé­rique, avec leurs équipes res­pec­tives qui étaient à la manœuvre durant cette réunion.

Le jour­nal invite ses lec­teurs à vision­ner la vidéo afin qu’ils se fassent leur propre point de vue sur les déli­bé­ra­tions. C’est par ce biais que la rédac­tion a pu y assis­ter. Cepen­dant, quelques déli­bé­ra­tions inté­res­santes seront abor­dées ici. Une autre pre­mière est à  noter : les votes de cette séance se sont faits électroniquement.

Abstention des oppositions pour le vote du budget 2020

Le pre­mier point inté­res­sant, par rap­port aux déli­bé­ra­tions tou­chant au bud­get prin­ci­pal du compte de ges­tion et admi­nis­tra­tif 2020, est que l’opposition s’est abs­te­nue. Effec­ti­ve­ment, par la voix d’Hervé Riou, pré­sident du groupe « Les Mureaux pour tous  », l’opposition a annon­cé son abs­ten­tion pour les déli­bé­ra­tions concer­nant le bud­get 2020 car ils n’étaient pas membres du conseil alors.

Seconde phase d’aide départementale pour les commerces

La suite du dis­po­si­tif d’aide aux com­merces et à l’artisanat pro­po­sé par le Dépar­te­ment des Yve­lines, en rai­son de la crise sani­taire, était à l’ordre du jour. Effec­ti­ve­ment, le conseil devait voter l’approbation d’un bud­get de 241 735 euros qui sera refi­nan­cé par le dépar­te­ment pour les 57 dos­siers accep­tés aux Mureaux. Évi­dem­ment, la déli­bé­ra­tion fut votée par tout le conseil. Cepen­dant, M. Riou a pro­po­sé un amen­de­ment afin d’ajouter la créa­tion d’une aide com­mu­nale, cette fois pour les com­merces. Lors des déli­bé­ra­tions pré­cé­dentes sur le même sujet, cet élu sem­blait com­prendre que ce dis­po­si­tif était com­mu­nal et non dépar­te­men­tal, en pro­po­sant des allon­ge­ments de durée pour le dépôt des dos­siers. Évi­dem­ment, son carac­tère dépar­te­men­tal ne per­met­tant pas à la muni­ci­pa­li­té d’a­gir dans ce sens,  le conseil n’a pas accep­té cet amen­de­ment. C’est, sans doute, parce que le fon­de­ment de cette déli­bé­ra­tion ne s’y prête pas car il est ques­tion de créer un bud­get qui sera refi­nan­cé, donc rem­bour­sé par le dépar­te­ment. Fina­le­ment, la déli­bé­ra­tion fut votée à l’unanimité.

Le permis de louer entre en vigueur

Le 15 juin pro­chaine, le « per­mis de louer »  entre­ra en vigueur aux Mureaux, comme c’est le cas à Mantes-La-Jolie et, sans doute bien­tôt, à Meu­lan-en-Yve­lines. Comme la Com­mu­nau­té urbaine  Grand Paris Seine & Oise est com­pé­tente sur le sujet, une conven­tion a été signée afin de pou­voir mettre en place ce per­mis. Comme l’a pré­ci­sé Boris Venon, 2e adjoint au maire, char­gé de la mis­sion Action Cœur de Ville, de la réno­va­tion urbaine, de l’habitat, de l’habitat et de l’urbanisme, ce sera un moyen de lut­ter contre l’habitat insa­lubre et  les mar­chands de som­meil ; il s’ap­pli­que­ra, pro­gres­si­ve­ment, aux nou­veaux baux. Évi­dem­ment, la demande du per­mis de louer est gra­tuite et se sera trai­tée dans un délai d’un mois. L’ab­sence de réponse sera consi­dé­rée comme un accord de la Mai­rie. Évi­dem­ment, ce per­mis de louer, qui est une nou­veau­té, a été approu­vé à l’unanimité.

Plusieurs anciens bâtiments publics enfin bientôt détruits

L’ancien com­mis­sa­riat des Mureaux, situé rue Félix-Faure ain­si que l’ancienne crèche Louise-Michel et les garages de la rue Albert-Tho­mas seront enfin démo­lis. Une déli­bé­ra­tion allant dans ce sens a été prise par le conseil.

Deux amendements de retour

Lors de la déli­bé­ra­tion sur la mise en place de la consul­ta­tion des citoyens pour l’élaboration de la 3e stra­té­gie natio­nale de la bio­di­ver­si­té 2020–2030, deux amen­de­ments ont été pro­po­sés par le groupe d’Hervé Riou. Ils avaient déjà été pro­po­sés pré­cé­dem­ment, mais sous une autre forme.



« Oblig[er] le maire ou son adjoint com­pé­tent à faire toute la lumière sur les causes qui ont conduit aux inon­da­tions du sud de la com­mune en juin 2018. »
« Oblig[er] le maire ou son adjoint com­pé­tent à prendre toutes les mesures néces­saires pour que plus aucun per­tur­ba­teur endo­cri­nien [ne] soit pré­sent dans les res­tau­ra­tions sco­laires de la ville. »

Pour le pre­mier, le maire, Fran­çois Garay, ain­si que Michel Car­rière, 8e adjoint char­gé de l’écoville, des nou­velles mobi­li­tés et des trans­ports en com­mun, ont assu­ré qu’ils vont mettre à dis­po­si­tion les docu­ments du Syn­di­cat Mixte Seine Ouest sur le sujet. Ces docu­ments avaient été trans­mis lors de l’évènement le 12 juin 2018. A l’époque touts les jour­naux locaux avaient trai­té et ana­ly­sé la ques­tion ; la rai­son sui­vante avait été don­née : « L’évacuation des eaux de l’autoroute A13, à tra­vers les champs, a cau­sé des inon­da­tions au sud de la ville et dans les quar­tiers pré­cé­dem­ment cités.  » (voir l’article du 12 juin 2018).

Pour le second, le maire a annon­cé que le pro­blème des per­tur­ba­teurs endo­cri­niens sera dans le cahier des charges de la res­tau­ra­tion sco­laire de la ville des Mureaux et donc pris en compte pour le 1er sep­tembre 2021.

Puisque ces deux sujets seront trai­tés, étant déjà dans les tuyaux, le conseil a voté contre les deux amen­de­ments. Cepen­dant, la ques­tion sui­vante peut se poser : « Pour­quoi évo­quer ces deux sujets dans une déli­bé­ra­tion concer­nant la consul­ta­tion des citoyens pour l’élaboration de la 3e stra­té­gie natio­nale de la bio­di­ver­si­té 2020–2030 ? ».

Un nouveau règlement pour le CME

Comme chaque année depuis 2004, un nou­veau règle­ment pour le dis­po­si­tif Contrat muni­ci­pal étu­diant (CME) a été adop­té à la majo­ri­té. Le but du dis­po­si­tif est d’assurer l’égalité des chances. Le CME a pour objec­tif d’accompagner les jeunes Muriau­tins vou­lant inté­grer une grande école sans « que les condi­tions finan­cières soient un obs­tacle ». Dans ce dis­po­si­tif, la Ville des Mureaux a été rejointe par Aria­ne­Group et la Pré­fec­ture des Yve­lines.

Deux amen­de­ments assez contes­tés ont été pro­po­sés par le groupe d’Hervé Riou. Les dis­cus­sions ont été assez hou­leuses entre celui-ci et Clé­ment Mado­ré, conseiller muni­ci­pal délé­gué aux tech­no­lo­gies du futur et à la vie citoyenne des jeunes. Pour essayer de com­prendre, le jour­nal invite ses lec­teurs à voir la redif­fu­sion de la réunion du conseil muni­ci­pal afin de se faire leur propre idée. Le règle­ment fut voté tout de même à la majorité.

Un festival du cinéma francophone

Pour ter­mi­ner, même si ce ne fut pas la der­nière déli­bé­ra­tion de la soi­rée, il est inté­res­sant de par­ler de l’attribution d’une sub­ven­tion de 15 000 euros à l’association Ciné­ma Jeu­nesse Fran­co­pho­nie. Son but est de l’accompagner pour la mise en place du 1er Fes­ti­val du ciné­ma fran­co­phone à des­ti­na­tion du jeune public aux Mureaux. Depuis la dis­pa­ri­tion du Fes­ti­val des Juniors, le 12 avril 2016, la Ville des Mureaux n’a plus connu de fes­ti­val de ciné­ma. Cette déli­bé­ra­tion, votée à l’unanimité, per­met­tra le retour d’un tel évé­ne­ment tour­né vers les jeunes. Il faut main­te­nant attendre pour voir la pre­mière de ce fes­ti­val.

Retrou­vez, pro­chai­ne­ment, ici un lien vers la vidéo, res­ti­tuant la séance du conseil muni­ci­pal des Mureaux du 26 mai 2021.

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Municipales 2020

Share This