Actualités

La droite yvelinoise désintégrée

par | 13 juin 2024 | Poli­tique

Pierre Bédier au som­met de sa car­rière poli­tique en 2009. (Archives J2R)

Depuis le dimanche noir du 9 juin, l’ef­fet poli­tique se fait res­sen­tier par­tout. Dans les Yve­lines, la droite yve­li­noise – Les Répu­bli­cains – a été dés­in­té­grée. Pierre Bédier, Jean-Marie Tétard, Sophie Pri­mas et ali… ont réagi au coup de ton­nerre d’E­ric Ciot­ti (pré­sident des Les Répu­bli­cains qui prône un rap­pro­che­ment avec le camp lepé­niste). Mais, le mal est fait. Les Répu­bli­cains, ce par­ti qui sym­bo­li­sait la droite yve­li­noise, est dés­in­té­gré du pay­sage poli­tique pour tou­jours.

Déjà aux can­to­nales de 2021, la droite lepe­niste avait mis la droite Yve­li­noise en ques­tion. (Archives J2R)

C’est rare pour le sou­li­gner : les son­dages ont visé juste pour l’é­lec­tion euro­péenne avec la liste RN/Bardella au zénith avec 20,53 % (31,5 % résul­tat natio­nal) au niveau des Yve­lines. La liste lepé­niste est sui­vie de la liste macro­niste de Valé­rie Hayer affi­chant 20,53 % (15,2 % résul­tat natio­nal), de la liste PS/place publique avec 14,19 % (14,3 % résul­tat natio­nal), de la liste LFI avec 12,59 % (8,3 % résul­tat natio­nal), de la liste Les Répu­bli­cains avec 11,57 % (7 % résul­tat natio­nal), de la liste de Marion Maré­chal 6,87 % (5,6 % résul­tat natio­nal). La liste éco­lo­giste de Marie Tous­saint ferme la marche avec 5,92 % (5,1 % résul­tat natio­nal).
C’est une défaite non seule­ment pour la majo­ri­té pré­si­den­tielle mais aus­si pour les par­tis de droite comme Les Répu­bli­cains et notam­ment dans les Yve­lines. D’a­bord, au niveau natio­nal, c’est une catas­trophe pour Emma­nuel Macron et son mou­ve­ment avec 15,2 %. Il a cru jouer le malin, mais le peuple fran­çais (quelque soit leurs convic­tions) a dit Non, et Non. Macron fait pen­ser aux « Ingé­nieurs du chaos », écrit par Gui­lia­no da Empo­li, (2024, Folio, 227 pages) dans lequel les ini­tia­teurs du chaos « démo­cra­tique » sont les mêmes, qui après, tâchent de nous faire croire qu’il détiennent la solu­tion aux pro­blèmes créés par leurs déci­sions. Selon l’au­teur da Empo­li, Donald Trump, Jair Bol­so­na­ro et Mat­teo Sal­vi­ni, cha­cun à sa manière « porte sa mal­adresse, sa polé­mique, son coup d’é­clat ». On pour­rait ajou­ter Emma­nuel Macron à la liste de ces ingé­nieurs du chaos.C’est notre contri­bu­tion fran­çaise au chaos mon­dial.

Les Yve­lines n’est pas exempte du chaos démo­cra­tique, même avant la déci­sion de dis­so­lu­tion de M. Macron. Depuis 2012, en pas­sant par la catas­trophe de 2017, la droite yve­li­noise a vécu un enli­se­ment vers les idées du lepé­nisme : sur la sécu­ri­té, l’immigration et la culture. La droite yve­li­noise a détruit les réseaux cultu­rel et social en dimi­nuant les moyens finan­ciers dans le cadre d’une poli­tique bud­gé­taire res­treinte pour res­pec­ter les « normes idéo­lo­giques de la finance mon­diale ». En plus, Pierre Bédier a en paral­lèle fomen­té le com­mu­nau­ta­risme (en don­nant des gages aux frères des quar­tiers) et le clien­té­lisme en s’appuyant sur un réseau d’élus sans foi ni morale poli­tiques. Ces agis­se­ments font fuir les mili­tants sans oublier le coup du Macro­nisme en 2017 et 2018 où beau­coup avaient été ten­té par le “en même-temps”. Aujourd’hui, aucun mili­tant LR à l’é­chelle locale (entre Conflans-Sainte-Hono­rine et les Mureaux) n’a rien com­pris de ce qui leur était arri­vé : la liste de Bel­la­my est sou­vent à moins de 10 % des voix expri­mées lors du der­nier scru­tin. Une conclu­sion s’impose : la ligne poli­tique des LR n’est plus claire et le par­ti vient d’ex­plo­ser du pay­sage poli­tique yve­li­nois.

Avec la déci­sion per­son­nelle de M. Eric Ciot­ti, pré­sident LR natio­nal, de s’al­lier avec le RN, Pierre Bédier quitte le navire LR, qui lui-même a pilo­té vers des zones dan­ge­reuses rem­plies d’i­ce­bergs idéo­lo­giques. Pierre Fond, maire de Sar­trou­ville et 1e vice-pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal, aban­donne aus­si. En outre, Gérard Lar­cher et Sophie Pri­mas refusent toute alliance avec le RN aux légis­la­tives de 2024. Ces membres his­to­riques des LR dis­putent la légi­ti­mi­té de M. Ciot­ti “car il vaut mieux perdre des élec­tions que perdre son âme !” C’est un mes­sage des années 1980 n’est-ce pas. Oui, mais, il est évident que le par­ti LR ne pour­rait pas reve­nir comme avant. A sa manière, Jean-Marie Tetart, maire d’Houdan, ancien dépu­té de la 9e cir­cons­crip­tion des Yve­lines l’a expli­ci­té : “ [M. Tetart] quitte donc les Répu­bli­cains avec tris­tesse en espé­rant que dans quelques mois on puisse, dans de nou­veaux cercles, mettre en débat des idées et des convic­tions pour refon­der une grande for­ma­tion loin des extrêmes avec un grand des­sein pour la France.” 

En atten­dant, la droite yve­li­noise est dés­in­té­grée. Est-elle une illus­tra­tion de la situa­tion poli­tique du pays ? Voi­là une ques­tion qui mérite une réflexion pour les mois, voire années à venir.

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

RÉSERVEZ VOTRE PANIER DU MARAÎCHER (FERME DE TORCHY) A RETIRER LE VENDREDI OU LE SAMEDI AU RELAIS JOURNAL DES DEUX RIVES 76 RUE PAUL DOUMER À TRIEL !

RÉSERVATION
LES MARDI & MERCREDI
PAR SMS AU 07 67 53 45 63
RENS AU 06 79 69 51 50

Share This
Verified by MonsterInsights