Actualités

Un samedi de mobilisation pour l’environnement dans les rues et sur les berges de la Seine, aux Mureaux et dans d’autres villes de GPS&O

Entre le « World Clean Up Day » et l’opération « Berges saines », la jour­née du same­di 18 sep­tembre fut mobi­li­sa­trice de béné­voles recon­nais­sables à leurs T‑shirts. De nom­breuses asso­cia­tions se sont…

lire plus

Julien Bayou (EE-LV) se battra contre le tout autoroutier

par | 11 mars 2021 | André­sy, Envi­ron­ne­ment

Lors de la table ronde avec le monde asso­cia­tif qui se bat contre les pro­jets auto­rou­tiers du Dépar­te­ment des Yve­lines, Julien Bayou s’est mon­tré déter­mi­né à inver­ser la donne poli­tique. (J2R)

Le moment des élec­tions est déli­cieux pour la démo­cra­tie : tout est dit, d’une manière franche et cor­diale. Le can­di­dat Julien Bayou à la tête de la Région Île-de-France s’est ren­du sur le ter­rain le 10 mars à Ver­neuil-sur-Seine et à André­sy, où le maire Lio­nel Wastl a pré­sen­té ses pro­jets durables pour la ville. 

Le 10 mars, après-midi, l’é­quipe de cam­pagne EE-LV pour les élec­tions régio­nales s’est ren­due dans le nord des Yve­lines pour se rendre compte du retard de la région et du dépar­te­ment dans la tran­si­tion éco­lo­gique, notam­ment en ce qui concerne les mobilités.

D’a­bord, à Ver­neuil-sur-Seine, Julien Bayou, tête de liste EE-LV, s’est ren­du compte des dégâts à l’a­gri­cul­ture et au pay­sage qui seraient cau­sés par la dévia­tion de la RD 154. Ensuite, il a échan­gé avec les membres du milieu asso­cia­tif qui sont inquiets de l’ob­ses­sion du dépar­te­ment des Yve­lines pour la réa­li­sa­tion de cette dévia­tion dans le cadre d’un sché­ma dépar­te­men­tal. M. Bayou était là pour sou­te­nir les asso­cia­tions contre les « pro­jets nui­sibles et coû­teux ».

Jus­te­ment, le dépar­te­ment est aus­si à  l’œuvre dans la construc­tion du pont d’A­chères dans la plaine de Car­rières-sous-Pois­sy. Dans la deuxième étape de sa cam­pagne dans les Yve­lines, une sorte de table ronde avec les asso­cia­tions en faveur des mobi­li­tés durables a été orga­ni­sée à André­sy, à l’Es­pace Julien-Green. Là aus­si, les asso­cia­tions ont pré­sen­té les enjeux et le com­bat contre le tout auto­rou­tier, notam­ment en milieu urbain. Selon celels-ci, dans le cadre de la réha­bi­li­ta­tion de la RD 190 (entre Triel et Pois­sy), il n’est pas utile de mettre cette route à deux fois 4 voies, dans une par­tie du tron­çon,  ain­si qu’une voie pour les bus sur site… « C’est de l’in­co­hé­rence », a sou­li­gné Chris­tiane Para­vy, pré­si­dente de la puis­sante asso­cia­tion CO.P.R.A. 184.  En outre, l’as­so­cia­tion « Le Vélo qui roule » a pré­sen­té ses actions et ses pers­pec­tives pour que la région devienne exem­plaire dans des mobi­li­tés alter­na­tives. Les pou­voirs com­pé­tents (région et dépar­te­ment) n’adhé­rent pas encore à cette manière d’a­mé­na­ger le ter­ri­toire. Les paroles ne suf­fisent plus ; il faut des actes.

Par consé­quent, l’offre poli­tique d’EE-LV se des­sine autour de la ques­tion des mobi­li­tés alter­na­tives, dans le cadre d’un autre manière d’a­mé­na­ger l’es­pace. M. Bayou a sou­li­gné que le sau­cis­son­nage des pro­jets rou­tiers peut être contes­té sur le ter­rain juri­dique. Il est déter­mi­né, s’il arrive à la tête de la Région Île-de-France, à arrê­ter ce pro­jet en sup­pri­mant les aides et les finan­ce­ments pour des pro­jets d’un autre temps. Pour lui, le vélo est un outil nova­teur quelle que soit l’é­chelle de la mise en œuvre d’une poli­tique alter­na­tive au tout rou­tier. D’ailleurs, le par­tage de la route est indis­pen­sable pour une meilleure allo­ca­tion des res­sources, dont la terre agri­cole. Ghis­laine Senée, tête de liste dans le Dépar­te­ment des Yve­lines pour les élec­tions régio­nales, a com­plé­té les échanges avec son ana­lyse poli­tique locale : « Il faut déver­rouiller le sys­tème Bédier ».

Julien Bayou a sem­blé satis­fait de son tour dans le nord des Yve­lines. Il a consta­té l’é­tat du pro­jet de la dévia­tion RD 154, a pas­sé du temps avec le tis­su asso­cia­tif pour pré­sen­ter son plan d’ac­tion contre les pro­jets auto­rou­tiers nui­sibles pour l’en­vi­ron­ne­ment et la san­té. Le plus dur reste à faire : gagner la bataille de juin 2021.

 

Aider notre jour­nal indé­pen­dant en sous­cri­vant à l’a­dresse sui­vante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cli­quez)

Municipales 2020

Share This