Actualités

Coup de théâtre à Verneuil : Eugène Dalle reste adjoint d’un maire affaibli

par | 16 décem­bre 2021 | Poli­tique, Verneuil-sur-Seine

A l’is­sue du résul­tat de la 3e délibéra­tion, l’équipe majori­taire de M. Fabi­en Aufrechter sem­ble avoir per­du la main de la séance du con­seil munic­i­pal du 14 décem­bre 2021. (Cap­ture d’écran de Live FB) 

Au cours de la réu­nion du con­seil munic­i­pal, ayant duré cinq heures, le 14 décem­bre, lors de la troisième délibéra­tion, un coup de théâtre a eu lieu : le maire a été mis en minorité. Ce n’é­tait jamais arrivé dans la vie locale de Verneuil-sur-Seine. Résul­tat : un maire affaib­li dans une “ges­tion soli­taire” du pou­voir, selon ses détracteurs !

Pour mieux com­pren­dre cette sit­u­a­tion inédite, il faut revenir en arrière, à la réu­nion du con­seil munic­i­pal du 16 novem­bre 2021, où la majorité s’é­tait déchirée et avait lavé son linge sale en direct via Face­book : sur une délibéra­tion anodine con­sis­tant à chang­er le lot d’un four­nisseur de la can­tine sco­laire de Verneuil-sur-Seine, Socrates Gabrielides avait déclaré de “né pas vouloir tra­vailler avec des hyp­ocrites…” en s’adres­sant à une mem­bre de la majorité, Mme Sophie Gar­rec.  Le maire, Fabi­en Aufrechter, qui avait déjà à faire avec une petite fronde au sein de la majorité, avait “acté que [M. Socrates Gabrielides] né fai­sait plus par­tie de la majorité...” En out­ré, via Face­book, il avait expliqué que “Socrate Gabrielides, con­seiller munic­i­pal mem­bre du Groupe Action et Pro­grès pour Verneuil, s’est livré à une dia­tribe infondée suiv­ie d’insultes et d’un geste obscène (doigt d’honneur) à l’encontre d’une élue de la majorité. Suite à cet événe­ment, j’ai demandé au Groupe Action et Pro­grès pour Verneuil, présidé par Georges-Edouard Bacle, de con­damn­er sans équiv­oque les pro­pos et actions de Mon­sieur Socrate Gabrielides qui con­tre­vi­en­nent au règle­ment du con­seil munic­i­pal mais égale­ment à la charte de bonne con­duite des élus, adop­tée en séance.…” Par con­séquent, le maire avait décidé de retir­er les délé­ga­tions de M. Eugène Dalle, M. Georges-Edouard Bacle et Mme Car­o­line Pisica.

Le décor étant ain­si plan­té, le con­seil munic­i­pal du 14 décem­bre 2021 devait for­malis­er un choix lourd de con­séquences pour les années à venir à Verneuil-sur-Seine : Eugène Dalle devait être écarté. Dans une réu­nion inter­minable avec de mul­ti­ples sus­pen­sions de séance, le con­seil munic­i­pal a délibéré, notam­ment, sur les points 1 et 3 relat­ifs au “mantien ou non de fonc­tions d’un adjoint au maire après retrait des ses délé­ga­tions” et à son éventuel rem­place­ment. Effec­tive­ment, Eugène Dalle a été démis de ses fonc­tions, mais aus­sitôt, le con­seil munic­i­pal l’a réélu avec les voix de toutes oppo­si­tions au maire sauf celle de la gauche. Cette coali­tion con­coc­tée par Georges-Edouard Bacle, Jean-Marie More­au et Fabi­enne Huard a réus­si son coup d’é­clat : met­tre le maire, Fabi­en Aufrechter, en minorité.  À la sur­prise de l’équipe majori­taire et après deux votes à bul­letins secrets, Eugène Dalle a gag­né con­tre Sophie Gar­rec, choisie par le maire pour le remplacer.

Comme l’a souligné Julien Fré­jabue, mem­bre de l’op­po­si­tion au maire, dans un mes­sage sur Face­book, la sit­u­a­tion est dev­enue qua­si­ment inex­tri­ca­ble pour le maire qui est sor­ti affaib­li de cette réu­nion. Per­du, sans savoir quoi dire, le maire a demandé une sus­pen­sion de séance ; par la suite, il a ten­té de repen­dre la main avec une délibéra­tion “abra­cadabran­tesque” sur la grille d’in­dem­nités. Finale­ment, il a jeté l’éponge, déclarant qu’il “reporte cette délibéra­tion” à une date ultérieure. Mme Pisi­ca et M. Bacle sont sor­tis éton­nés et indemnes de cette séance du con­seil munic­i­pal. Selon nos sources, cette longue soirée a été dan­tesque pour les fidèles de la majorité.

Le maire, serait-il, comme le souligne l’op­po­si­tion de droite, “inca­pable d’être le maire de tous les Ver­no­liens” ? En tout cas, la sit­u­a­tion poli­tique est dev­enue insta­ble à un moment impor­tant pour l’avenir de la ville : arrivée d’E­ole, con­sol­i­da­tion de la Com­mu­nauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, amé­nage­ment des bor­ds de Seine et sauve­g­arde du cadre de vie et de la nature dans le nord des Yve­lines.  Que fera le maire ? Cherchera-t-il l’apaisement ou pra­ti­quera-t-il une poli­tique de terre brûlée ? Ou bien main­tien­dra-t-il le statu quo ?

Le maire, Fabi­en Aufrechter, a passé une sale soirée le 14 décem­bre 2021. (pho­to DR)

Aider notre jour­nal indépen­dant en souscrivant à l’adresse suiv­ante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cliquez)

Municipales 2020