Actualités

Cédric Guillaume : “Juziers devrait être la porte d’entrée de la citadelle naturelle du Vexin”

par | 1 févri­er 2021 | Envi­ron­nement, Inter­co

Cédric Guil­laume, 1er adjoint, con­seiller com­mu­nau­taire de Grand Paris Seine & Oise, nous a reçus à son bureau le 13 jan­vi­er 2021. Il est, par ailleurs, mem­bre du bureau exé­cu­tif du PNRVF. (J2R)

La ville de Juziers tra­verse égale­ment une flam­bée de con­struc­tions qui a boulever­sé la phy­s­ionomie urbaine et est devenu un enjeu munic­i­pal pour les années à venir. 

Cédric Guil­laume est un élu heureux car il com­plète sa joie pro­fes­sion­nelle, en tant que cadre au min­istère de la Cul­ture, par une mis­sion d’élu de la République depuis 2014. Dans ce con­texte, il a batail­lé depuis quelques années pour con­tr­er le pro­jet Cal­cia dans le Vex­in français. Nous avions ren­con­tré M. Guil­laume au mois de novem­bre 2020,  lorsqu’une cinquan­taine de per­son­nes avaient répon­du à l’appel du Col­lec­tif Sans Fin (C100fin) pour fêter l’a­ban­don du pro­jet, à la ferme Saint-Lau­rent à Brueil-en-Vex­in. Ce pro­jet d’ex­ten­sion des car­rières Cal­cia (Zone 109) dans le Parc du Vex­in étant, enfin, refusé, il s’agis­sait de soulign­er les attentes pour la recon­ver­sion du site et de ses employés. “C’est une vic­toire d’é­tape”, avait analysé M. Guil­laume lors de notre entre­tien, le 13 jan­vi­er 2021. 

Une con­ver­gence de phénomènes a provo­qué cet aban­don. L’assem­blée de la Com­mu­nauté urbaine Grand Paris Seine & Oise s’é­tait déjà pronon­cée offi­cielle­ment con­tre ce pro­jet ; plus de 40 maires et cer­tains députés s’é­taient joints à ce mou­ve­ment de protes­ta­tion de nota­bles “hos­tiles à ce pro­jet d’un autre âge !” En out­re, un col­lec­tif, C100fin, avait pris le relais, démon­tant l’en­gage­ment et la déter­mi­na­tion des habi­tants, quelles que soient leurs orig­ines, pour com­bat­tre ce pro­jet. M. Guil­laume en a fait cette syn­thèse  : “Après de longues années de lutte, la rai­son l’a donc emporté, avec l’en­gage­ment de l’ensem­ble des acteurs ! C’est à l’E­tat de tir­er les con­clu­sions qui s’im­posent en annu­lant la Déc­la­ra­tion d’u­til­ité publique.

Toute­fois, le con­tentieux juridique con­tin­u­ant, M. Guil­laume a fait adopter une déci­sion impor­tante par le bureau munic­i­pal de la com­mune de Juziers : “[sa] com­mune a rejoint les autres com­munes qui se bat­tent juridique­ment con­tre le pro­jet Cal­cia”. Juste­ment, c’é­tait le point de fric­tion avec l’an­cien maire de la ville qui n’avait pas été sen­si­ble aux argu­ments avancés par les habi­tants depuis quelques années.

Fer­vent défenseur de la préser­va­tion archi­tec­turale des vil­lages et des bourgs de la Val­lée de la Seine et du Vex­in, Cédric Guil­laume con­sid­ère que l’atout écologique et envi­ron­nemen­tal de cette vaste zone se résume en une seule idée : “C’est un des poumons de la Région Île-de-France !”.  Pour lui, il faut “réha­biliter, préserv­er, con­solid­er” ce cap­i­tal naturel qui s’ar­tic­ule autour de la nature, de l’ar­chi­tec­ture du pat­ri­moine bâti et d’un cer­tain savoir-faire. Cer­taine­ment, des amé­nageurs et des pro­mo­teurs con­voitent ces gise­ments fonciers pour des opéra­tions immo­bil­ières et des ZAC à des fins économiques. C’est juste­ment “le moment et le lieu d’un com­bat à venir”, notam­ment “con­tre la vague de béton qui a envahi les vil­lages et villes comme Juziers.

Act­if au sein du bureau exé­cu­tif du Parc naturel région­al du Vex­in français (PNRVF), M. Guil­laume a intro­duit une dose de pugnac­ité dans le fonc­tion­nement de cette “citadelle naturelle à pro­téger”. Certes, un nou­veau exé­cu­tif a pris de court les vieux caciques du PNRVF, suite aux élec­tions munic­i­pales de 2020. M. Guil­laume s’oc­cupe beau­coup de l’amé­nage­ment et du pat­ri­moine dans la com­mis­sion ad-hoc.

A cet effet, la mobil­ité et l’ac­cès à des moyens de trans­port sont des ques­tions essen­tielles pour les élus de cette com­mis­sion et, au-delà, de Grand Paris Seine & Oise. “C’est un défi con­stant car on est oublié par les réseaux de trans­port en com­mun (bus et SNCF)”, a‑t-il souligné lorsque nous avons évo­qué la rive droite de la Val­lée de la Seine. Alors imag­inez-vous l’ac­cès en trans­ports en com­mun pour le cœur du Vex­in ? Dans une récente inter­ven­tion au con­seil com­mu­nau­taire de Grand Paris Seine & Oise(1), il a “appelé publique­ment l’at­ten­tion du prési­dent de GPS&O et de celle du prési­dent du con­seil départe­men­tal [NDLR : Pierre Bédi­er] sur les con­di­tions de trans­port déplorables, en ter­mes de temps de tra­jet, que con­nais­sent les util­isa­teurs de la ligne SNCF J6, ligne emprun­tée par les Juz­iérois pour se ren­dre à Paris, et sur la néces­sité d’im­pli­quer GPS&O dans un tra­vail col­lab­o­ratif avec la SNCF afin de met­tre en place une desserte raison­née des gares de la ligne J6.”   

Voilà un jeune élu qui a une ligne direc­trice et sait où il faut s’adress­er pour faire avancer les dossiers inex­tri­ca­bles dans le Vex­in et dans Grand Paris Seine & Oise.


Note 
1. Con­seil com­mu­nau­taire du 24 sep­tem­bre 2020.

Aider notre jour­nal indépen­dant en souscrivant à l’adresse suiv­ante. Par avance mer­ci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines

LE PANIER DU MARCHÉ JOEL PICARD LES MERCREDI ET SAMEDI AU 74 RUE PAUL DOUMER À TRIEL-SUR-SEINE

RÉSERVATION LA VEILLE AVANT 15 HEURES AU
07 67 53 45 63 (cliquez)

Municipales 2020