Vous êtes ici

Livre à lire

Grands républicains vs personnel politique actuel

Par: 
Claude Barouh

Nos illustres inconnus, ce  livre de Jean-Louis Debré paru en 2018 renoue avec l'Histoire. Il y montre comment de grands républicains sont tombés dans l'oubli. Un livre de plus peut-être mais celui-ci traite de Ces inconnus qui ont fait la France, un sous-titre qu'une lecture décalée rend ironique pour nous amener à réfléchir, à relativiser l’action des Politiques, démagogues inclus (démocratie représentative oblige) quelle que soit leur époque afin de passer au crible critique et intellectuel  les qualités et l’action du personnel politique actuel.

Passer à l'Histoire ou sombrer dans l'oubli

Lucidité calculée ou prémonition subjective, la lecture d'un tel livre demande un effort, une vision globale qui permet au lecteur de relativiser le contenu commercial et vendeur du flot d'essais dont les librairies sont inondées en cette période pré-électorale.

Dans ce match, qui sont les plus efficaces ? Des inconnus d'hier ou des célébrités d'aujourd'hui ? Un salutaire retour aux sources historiques relativise la stature, les idées et l’action de nos édiles contemporains, confortablement incorporés dans le maelstrom médiatique dans lequel nous vivons. Sont-ils des élites passagères ou de futurs grands républicains qui passeront à l’Histoire ?

Un peu de pédagogie

La politique est souvent décriée de nos jours. Nous feignons de croire que les grandes avancées républicaines et les notions cruciales de la vie publique se sont imposées seules, comme si elles allaient de soi. Pourtant, derrière la liberté, l'égalité et la fraternité, se cachent les visages de femmes et d'hommes qui ont œuvré sans relâche pour imposer ces idées à une société parfois très réfractaire. Avec Nos illustres inconnus, Jean-Louis Debré veut réparer l'oubli injuste de grands politiques qui, depuis le XIXe siècle, se sont faits les promoteurs de causes essentielles. Un rappel salutaire pour réveiller la mémoire de nos contemporains avides d'informations même historiques.

Il y a d'abord ceux qui ont fait vivre la devise de la République ! Qi se souvient d'eux ?

Ferdinand Buisson (1841-1932), cofondateur, en 1898, de la Ligue des droits de l'homme, qu'il a présidée de 1914 à 1926.

Léon Richer (1824-1911), journaliste libre-penseur et féministe français qui, considéré comme le « père du féminisme » et par Simone de Beauvoir comme son « véritable fondateur », fut parmi les premiers défenseurs du vote des femmes.

Alfred Naquet (1834-1916), promoteur du divorce judiciaire supposant une reconnaissance des droits des femmes et partisan de la séparation de l'Église et de l'État.

Puis viennent les questions relatives à la laïcité, où l'on découvre les arguments du dernier évêque député et du premier député musulman et, bien sû,r Emile Combes (1835-1921), auteur de la loi de séparation de l'Église et de l'État (1905).

Une philosophie de l'action publique

Jean-Louis Debré reprend les bases de notre vie publique et le sens de nos institutions qu'il connait bien. Que ce soit la Nation ou la tombe du soldat inconnu, toutes ces choses qui nous paraissent évidentes ont dû trouver leurs avocats. Au fil des pages, l'auteur se met en scène. On retrouve des personnalités qu'il a connues, tel Philippe Séguin - le souverainisme que prônait ce gaulliste intransigeant pèse aujourd'hui dans l'opinion. Jean-Louis Debré se place aussi en regard des grands Européens comme Robert Schuman. Ce combattant de la France libre espérait qu'une fédération européenne serait le moyen de faire disparaître le spectre de la guerre de notre continent.

Au total, c'est plus qu'une galerie de portraits qui nous est offerte. C'est une philosophie de l'action publique. Exigeante, elle suppose que les élus sortent de leur condition et s'élèvent à la hauteur des besoins de leurs concitoyens. Qu'ils aient tout simplement le sens de l'intérêt général.

Lecture critique ou réalité perçue ?

Maintenant, force est de constater l'état actuel de notre démocratie représentative ou ce qu'elle est devenue : même si leurs discours semblent les engager dans le sens du bien commun, une fois élus, nos édiles oublient leurs éphémères engagements avant d'être eux mêmes oubliés.

Source : D’après la fiche de présentation

parue dans L’actualité culturelle des éditions Albin Michel.

Nos illustres inconnus, ces inconnus qui ont changé la France

par Jean-Louis Debré.

Éditions Albin Michel 304 pages 19,50 €.

Publicité