Vous êtes ici

Projets contestés

Le Grand Paris, un danger sur le massif forestier de l'Hautil

Par : 
Martine Cartier

Les travaux envisagés liés au Grand Paris commencent à avoir un effet sur notre territoire. L'exemple du Massif de l'Hautil le démontre. 

Le 26 novembre, nous avons appris lors d'une réunion sur les déchets que la Société du Grand Paris projetait de venir déposer une partie des 45 millions de tonnes de ses déblais sur une partie du territoire de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O). Il s'agit de la plaine d'Achères, de la plaine de Chanteloup et, bien plus étonnant, du massif forestier de l'Hautil !

Or, ce dernier endroit, objet de ce projet fou, paraissait être rentré dans les cartons à peine il en était sorti l'an dernier.

Remblayer des carrières abandonnées par des déblais peut paraître logique mais, ici, il s'agit d'un massif forestier de 800 hectares, d'une zone de biodiversité exceptionnelle, objet de deux ZNIEFF. L'association Bien Vivre à L'Hautil a d'ailleurs demandé, en septembre, une pré-étude pour obtenir le classement en forêt de protection compte-tenu du service que cette forêt rend au public.

Or, dans ce cas, la forêt serait totalement détruite par les passages des camions gros porteurs et par leurs parcours sécurisés pour qu'ils ne tombent pas au fond des fontis.

A chaque fois que l'on comble un bout de carrière sur ce massif, des flux d'eau se trouvent détournés de leur chemin naturel et sortent violemment ailleurs. Si on remblayait ces lieux, avec des terres et remblais mélangés, de piètre qualité, l'eau s'écoulerait, mais où, comment, par quels chemins et au-dessus de quelles habitations, de quelles villes ? Des risques forts de coulées de boue en perspective.

Nous sommes CONTRE !
Nous appelons les associations environnementales, les élus, les candidats aux élections municipales des villes environnantes à se positionner contre ce projet dangereux.
Réunissons-nous autour de ce sujet d'intérêt public : protéger ce massif !

Publicité